Un tout-terrain électrique Extreme E sur les routes du Rallye Dakar

30 janvier 2020 à 16h07
0
ExtremeEbis.jpg

Le championnat Extreme E, qui prend le pari de faire courir des voitures électriques dans des pays à l'écosystème fragile, vient de publier les premières images d'une Odyssey 21 en conditions réelles.

Tournées en Arabie Saoudite, ces images illustrent les capacités de ce SUV monstrueux de 550 chevaux, en plein désert, avant la première course d'Extreme E, prévue en 2021.


Extreme E, le championnat propre... ou pas

L'idée qui se cache derrière le futur championnat Extreme E est simple : emmener des voitures électriques à courir dans des lieux parfois reculés du monde, où les conditions sont difficiles et où, surtout, le changement climatique laisse déjà une trace visible. Faire courir des voitures électriques dans des écosystèmes fragiles, tant pour la beauté du sport que pour alerter sur l'urgence climatique, en somme.

Derrière ce concept, on retrouve Alejandro Agag, promoteur du championnat de Formule E qui fait courir depuis 2014 des monoplaces totalement électriques. Un championnat qui a réussi à prendre de l'ampleur année après année, accueillant des constructeurs comme Mercedes, BMW, Jaguar ou Porsche.

L'Extreme E devrait pour sa part se dérouler au Brésil, au Népal, en Arabie Saoudite ou même sur les routes glacées du Groenland. Alejandro Agag promet des « courses incroyables » à l'occasion desquelles, et à chaque étape, des actions devraient être menée en faveur de l'environnement, comme planter des arbres en Amazonie.

De nombreux défenseurs de l'environnement ont toutefois critiqué l'idée, accusant l'entreprise de Agag de « greenwashing », entre autres. « Qu'ils soient à essence ou électriques, les gros SUV sont un type de véhicules qui nous font souci », affirmait Sarah Fayolle de l'ONG Greenpeace à l'AFP la semaine dernière. « Le véhicule vers lequel on doit évoluer vers l'avenir, c'est plus des voitures moins lourdes qui consomment moins d'énergie », ajoute-t-elle.

L'Odyssey 21 sur le Rallye Dakar 2020

Le premier véhicule à s'être essayé en conditions réelles au futur championnat Extreme E est l'Odyssey 21. Construit par Spark Racing Technology, ce gros SUV de 1 650 kilogrammes aux allures de buggy développe jusqu'à 550 chevaux de puissance. Il est capable de franchir les 0 à 100 km à l'heure en 4,5 secondes.


Dans cette vidéo, on voit le véhicule, conduit par l'Américain Ken Block, courir sur une partie des 20 kilomètres du futur Grand Prix de Qiddiyah, en Arabie Saoudite, sur une portion non incluse dans le classement du Rallye Dakar 2020.

Source : Electrek
Modifié le 30/01/2020 à 16h08
11
10
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Freebox POP : retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
scroll top