La Formule E va changer de dimension, en obtenant le statut de "championnat du monde"

04 décembre 2019 à 17h05
0
Formula E Paris ePrix
Paris a son propre ePrix de Formule E ©

Six ans après son lancement, la discipline a enfin obtenu le statut de championnat du monde, décerné par la Fédération internationale de l'automobile (FIA).

Le fondateur de la Formule E, Alejandro Agag, et le président de la FIA, Jean Todt, en rêvaient secrètement. La bonne nouvelle a été officialisée le mardi 3 décembre. Le « championnat ABB FIA Formula E » deviendra, à compter de la saison 2020/21, le « championnat du monde ABB FIA Formula E ». Une vraie reconnaissance pour le sport automobile électrique.

Une catégorie « pertinente pour l'industrie automobile »

Six ans après son lancement dans les rues du monde entier, le championnat de Formule E, qui compte cette année 12 écuries et 24 pilotes dans ses rangs, va donc symboliquement passer à l'étage supérieur, et ce, dès la saison prochaine. Cette certification a été prise par la FIA, à Paris, et les membres du Conseil mondial du sport automobile (CMSA).


« Notre ambition a toujours été de devenir un jour un championnat du monde FIA », a réagi Alejandro Agag. « Tout ce que nous avons fait et livré jusqu'à présent a été bénéfique pour ce moment précis. Réaliser l'exploit et se voir attribuer le statut de champion du monde ajoute de la crédibilité à ce qui est déjà une formule de course à part entière et un produit sportif spectaculaire ».

Jean Todt, lui, constate que « depuis que nous avons commencé cette aventure, la Formule E s'est sans aucun doute améliorée. En peu de temps, la série s'est révélée pertinente pour l'industrie automobile. »

Une discipline qui séduit de plus en plus

Grâce à un plateau attractif, avec des pilotes de talent dont certains ont couru en F1, à des circuits urbains dont le parcours fait souvent mouche, mais aussi grâce aux enjeux industriels de l'électrique, la Formule E est un succès qui séduit de plus en plus le public. La Formule E plaît également aux constructeurs automobiles du monde entier comme DS (groupe PSA), Audi, Nissan, BMW, Jaguar ou Mercedes.


La Formule E fait en effet office de vrai laboratoire pour développer des véhicules grand public. Avec une dimension des pneumatiques identique à celle des voitures de série, Michelin, l'équipementier de la Formule E, mise énormément sur ce championnat. Et alors que la Formule E s'apprête à prendre du galon, l'intérêt autour de cette course automobile devrait croître encore un peu plus.



Source : FIA
Modifié le 04/12/2019 à 22h47
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
Coronavirus : le traçage numérique
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
scroll top