La Chine va vers un éclatement de la bulle des véhicules électriques, les investisseurs s'inquiètent

05 décembre 2019 à 13h34
0
drapeau chine.jpg

La bulle de la voiture électrique s'apprête-t-elle à exploser ? C'est en tout cas ce que craignent les grands investisseurs chinois. Les grandes fortunes du pays ont déjà investi massivement dans le secteur, mais les ventes mondiales n'étant pas au rendez-vous, elles craignent désormais un effondrement du marché.

Les grands constructeurs doivent faire face à des difficultés pouvant expliquer ce recul.

Recul des ventes

Parmi les grands investisseurs, on compte Jack Ma, le président du groupe Alibaba jusqu'à récemment, mais aussi Hui Ka Yan, promoteur immobilier et l'une des premières fortunes de Chine, ainsi que Ma Huateng, le fondateur du groupe Tencent. Avec des dizaines d'autres entreprises plus modestes, ils ont déjà investi dans la voiture électrique à hauteur de 18 milliards de dollars, d'après Bloomberg.

Ces personnes ont une influence certaine dans le secteur. Même Jack Ma, malgré son départ en retraite, conserve un rôle important au sein du groupe Alibaba. Celui-ci a participé à plusieurs levées de fonds chez Xpeng Motors, qui a lancé il y a maintenant un an un SUV électrique inspiré du Model X de Tesla.

Le problème est que les ventes chinoises, à l'image des ventes mondiales, montrent d'importants signes de fatigue. Au mois d'août, le pays a affiché une chute de 16 % par rapport aux ventes de véhicules électriques de l'année précédente. Une baisse qui laisse supposer que le secteur pourrait s'effondrer.

Baisse de subventions

La baisse des ventes s'explique par plusieurs facteurs. Les investisseurs chinois, qui comptent faire de leur pays un chef de file, doivent faire face à une réduction des subventions du gouvernement, actée plus tôt cette année. Selon Rachel Miu, analyste chez DBS Group, une holding de Hong Kong, la baisse des subventions participerait à un éventuel éclatement de la bulle, mais permettrait aussi une ouverture à la concurrence : « Pour les nouveaux arrivants dans le secteur de l'automobile électrique, c'est une ascension rapide ».

Les grands constructeurs ont également des problèmes d'autres genres, mais qui ont probablement un rôle à jouer dans les ventes de véhicules. Des ex-employés de Tesla travaillant désormais chez Xpeng Motors ont été accusés d'avoir volé des fichiers au constructeur américain avant de le quitter. NIO, le « Tesla de la Chine » chez qui le groupe Tencent a investi, a beaucoup dépensé dans l'immobilier et le marketing. Ses charges de location explosant, ses actions ont plongé et le groupe a perdu 2,8 milliards de dollars sur un an. Le directeur exécutif de Tencent, William Li, a déclaré : « Nos ventes sont sous pression depuis la baisse des subventions ».

Reste Evergrande, l'enseigne d'Hui Ka Yan, qui a déclaré vouloir devenir le plus grand fabricant mondial de véhicules électriques d'ici trois à cinq ans. D'après Bloomberg, le groupe aurait déjà investi plus de 3,8 milliards de dollars, et prévoirait le lancement de sa propre marque et de 10 sites de production. Mais Hui Ka Yan lui-même reconnaît que son groupe, d'abord centré sur l'immobilier, n'a pas d'expérience dans l'automobile électrique. Il admet « Nous n'avons aucun talent, technologie, expérience ou base de production dans la fabrication de voitures ». Une faiblesse sur laquelle reposent des milliards de dollars.

Source : Bloomberg.
9
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
L'iPhone 9 s'appellerait finalement iPhone SE, et serait disponible ... demain
scroll top