Après avoir levé 1 million en crowdfunding, le constructeur Arc Vehicle fait faillite

Bastien Contreras Contributeur
03 octobre 2019 à 16h33
0
Arc Vector moto électrique
© Arc Vehicle

La start-up Arc Vehicle avait pour ambition de proposer une moto électrique ultra rapide (et ultra chère), l'Arc Vector. Mais l'entreprise a récemment été déclarée en faillite, après avoir pourtant récolté plus d'un million d'euros via une campagne de crowdfunding, il y a quelques mois.

Arc Vehicle est un constructeur britannique qui voulait se positionner sur un segment de niche : les motos électriques haut de gamme. L'entreprise avait ainsi fait parler d'elle l'an dernier, en présentant son futur modèle de luxe : l'Arc Vector.

Arc Vector, moto électrique à 100 000 euros

La moto électrique dévoilée arborait un look résolument sportif, mais ce n'était pas qu'une question d'aspect visuel. Son constructeur lui promettait en effet une puissance de 127 ch et une vitesse maximale de 241 km/h. L'engin n'était pas non plus en reste du point de vue de l'accélération, puisqu'il était capable de passer de 0 à 96 km/h en 2,7 secondes seulement.

Des performances inhabituellement élevées pour une moto électrique, qui s'accompagnaient d'un prix tout aussi exceptionnel : 90 000 livres sterling, soit un peu plus de 100 000 euros. Pour accentuer son orientation luxe, l'entreprise prévoyait une production de seulement 399 exemplaires, qui devait débuter à partir de 2020.


En panne de financement

Mais le signal du départ ne sera vraisemblablement jamais donné. En effet, Arc Vehicle a été placée en redressement judiciaire, étape préalable à sa liquidation. L'entreprise a donc peut-être eu du mal à trouver la clientèle aisée capable de s'offrir son bolide, et surtout les financements suffisants pour poursuivre sa route.

Pourtant, en mai dernier, la start-up avait lancé une campagne de crowdfunding sur le site Crowdcube. Et l'opération fut un succès : 963 990 livres sterling (environ 1,1 million d'euros) ont été récoltées, soit plus que l'objectif initial fixé à 850 000. Mais ce montant n'a, semble-t-il, pas suffi.


Quant aux investisseurs ayant soutenu l'entreprise, ils ont vraisemblablement perdu leur mise. La plateforme Crowdcube permet en effet de prendre des parts au capital des sociétés présentées sur le site, tout en alertant ses visiteurs quant au risque de perte associé.

Source : Electrek
Modifié le 03/10/2019 à 17h16
5 réponses
6 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Des députés proposent de taxer les véhicules en fonction de leur poids
Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
La nouvelle Livebox d'Orange est enfin dévoilée !
Red Dead Redemption 2 : la version PC réclamera
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Le gouvernement américain bannit huit nouvelles entreprises chinoises de la tech
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top