Après avoir levé 1 million en crowdfunding, le constructeur Arc Vehicle fait faillite

03 octobre 2019 à 16h33
5
Arc Vector moto électrique
© Arc Vehicle

La start-up Arc Vehicle avait pour ambition de proposer une moto électrique ultra rapide (et ultra chère), l'Arc Vector. Mais l'entreprise a récemment été déclarée en faillite, après avoir pourtant récolté plus d'un million d'euros via une campagne de crowdfunding, il y a quelques mois.

Arc Vehicle est un constructeur britannique qui voulait se positionner sur un segment de niche : les motos électriques haut de gamme. L'entreprise avait ainsi fait parler d'elle l'an dernier, en présentant son futur modèle de luxe : l'Arc Vector.

Arc Vector, moto électrique à 100 000 euros

La moto électrique dévoilée arborait un look résolument sportif, mais ce n'était pas qu'une question d'aspect visuel. Son constructeur lui promettait en effet une puissance de 127 ch et une vitesse maximale de 241 km/h. L'engin n'était pas non plus en reste du point de vue de l'accélération, puisqu'il était capable de passer de 0 à 96 km/h en 2,7 secondes seulement.

Des performances inhabituellement élevées pour une moto électrique, qui s'accompagnaient d'un prix tout aussi exceptionnel : 90 000 livres sterling, soit un peu plus de 100 000 euros. Pour accentuer son orientation luxe, l'entreprise prévoyait une production de seulement 399 exemplaires, qui devait débuter à partir de 2020.


En panne de financement

Mais le signal du départ ne sera vraisemblablement jamais donné. En effet, Arc Vehicle a été placée en redressement judiciaire, étape préalable à sa liquidation. L'entreprise a donc peut-être eu du mal à trouver la clientèle aisée capable de s'offrir son bolide, et surtout les financements suffisants pour poursuivre sa route.

Pourtant, en mai dernier, la start-up avait lancé une campagne de crowdfunding sur le site Crowdcube. Et l'opération fut un succès : 963 990 livres sterling (environ 1,1 million d'euros) ont été récoltées, soit plus que l'objectif initial fixé à 850 000. Mais ce montant n'a, semble-t-il, pas suffi.


Quant aux investisseurs ayant soutenu l'entreprise, ils ont vraisemblablement perdu leur mise. La plateforme Crowdcube permet en effet de prendre des parts au capital des sociétés présentées sur le site, tout en alertant ses visiteurs quant au risque de perte associé.

Source : Electrek
Modifié le 03/10/2019 à 17h16
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

🔥 Microsoft Surface : 4 promotions irrésistibles à ne pas manquer
Reconnaissance faciale : les prestataires de Google auraient menti pour collecter plus de visages
🔥 TV LED TCL 43EP662 Android TV à 329€ au lieu de 449€
Les batteries, c'est fini ? Demain, des piles flexibles alimentées par… la sueur
On connaît les tarifs et les disponibilités de la Polestar 2 en Europe
Mario Kart Tour dépasse les 90 millions de téléchargements en une semaine
Ces écouteurs wireless LG se nettoient tout seuls, via un système UV intégré
Dieselgate - Volkswagen : pourquoi aucun procès n'est encore ouvert en France ?
🔥 SanDisk iXpand 64 Go - Clé USB double connectique iPhone et iPad à 41,48€ au lieu de 49,99€
Haut de page