Hyundai Kona, un SUV 100% électrique doté d’une autonomie vraiment décente

17 octobre 2018 à 08h03
0
Hyundai Kona

Dans l'univers grandissant des véhicules électriques, le constructeur sud-coréen Hyundai s'illustre par une version électrique de sa Kona dont l'autonomie n'a rien à envier à ses concurrents.

Le Mondial de l'Automobile 2018, à Paris, s'est clôturé dimanche 14 octobre. Une édition notamment placée sous le ligne de l'électrique, durant laquelle une flopée de fabricants aussi réputés les uns que les autres ont présenté leur modèle respectif de voiture électrique : de Kia à Citroën en passant par BMW, Audi, Renault encore Jaguar. Problème : pour la plupart, l'autonomie demeurait le point noir de leur fiche technique.

Près de 500 kilomètres d'autonomie

Et à ce petit jeu-là, la marque sud-coréenne Hyundai semble se démarquer des autres. A l'origine d'une version 100 % électrique de son véhicule Kona, commercialisée cet été, l'entreprise asiatique a visiblement focalisé ses efforts sur les batteries de son produit : de 64 kWh, pour une autonomie tutoyant les 482 kilomètres selon le cycle WLTP, celui mis en place au début du mois de septembre.

D'une puissance de 204 chevaux, la Kona électrique atteint les 100 km/h en l'espace de 7,6 secondes, pour une vitesse de pointe de 167 km/h. Si son design rejoint sensiblement celui de son prédécesseur à moteur thermique, admettons que son autonomie coiffe aux poteaux ces principaux concurrents que sont la Mercedes EQC, l'Audi e-tron, la DS3 Crossback E-Tense, la BMW i3 ou encore la Renault K-ZE.


A noter qu'une version plus basique a aussi été lancée sur le marché : sa batterie de 39,2 kWh fait chuter son autonomie à 300 kilomètres, quand sa puissance de 135 chevaux lui permet d'abattre le 0 à 100 km/h en 9,3 secondes. Outre cette seconde mouture aux performances plus faibles, c'est bien le temps de chargement de la Kona qui pèche : 9h40 et 6h10 pour le modèle premium et classique, respectivement, avec le chargeur de 7,2 kW fourni par la firme.

Système d'arrêt automatique d'urgence

Une durée de charge très longue, restreignant la marge de manœuvre de l'utilisateur en termes d'usages. Heureusement, une charge rapide de 100 kW lui redonne 80% de son jus en l'espace de 54 minutes. Ajoutez à cela une compatibilité Android Auto et Apple CarPlay, ainsi qu'un panel d'options comme l'aide au maintien dans la voie, un régulateur de vitesse adaptatif ou encore un système d'arrêt automatique d'urgence, et vous obtenez un véhicule électrique assez solide sur le papier.

Concernant la grille tarifaire, la version basique est disponible à partir de 38 400 €, quand la version premium coûte 42 400 €.
24
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
Il y a désormais plus de 10 000 distributeurs de Bitcoin dans le monde
scroll top