Incendies de batteries : GM rappelle à nouveau les Chevy Bolt et pointe LG du doigt

25 juillet 2021 à 09h39
20
© General Motors
© General Motors

Le scandale qui entoure les combustions spontanées de Chevrolet Bolt électriques ne semble pas près de finir. En attendant de pouvoir remplacer toutes les batteries, General Motors publie une nouvelle série de conseils pour les utilisateurs et utilisatrices de son véhicule électrique.

Après une série d’incendies qui touche plusieurs constructeurs de voitures, c’est le fabricant des batteries LG qui est sur la sellette.

Chevy Bolt : des problèmes qui n’en finissent pas

De manière générale, les véhicules électriques ne présentent pas plus de risques de combustion spontanée que les véhicules à moteur thermique, au contraire. Au cas par cas, il y a cependant des exceptions. Et avec une douzaine d’incendies de batterie sur l’année écoulée, c’est particulièrement vrai pour la Bolt, la citadine électrique commercialisée par Chevrolet, une marque de General Motors.

Conscient de ces chiffres aussi exceptionnels qu’inquiétants, le constructeur avait déjà émis un rappel, en novembre 2020, pour environ 68 000 véhicules mis en circulation entre 2017 et 2019. Des correctifs au logiciel gérant la batterie ont également été déployés régulièrement pour les véhicules en circulation. Mais suite à deux incendies sur des Bolt pourtant dotées des dernières mises à jour de sécurité, GM a diffusé il y a quelques jours une consigne pour le moins inquiétante, demandant aux propriétaires de Bolt de ne pas laisser leur véhicule en charge toute la nuit, et de ne surtout pas le parquer dans un garage fermé. Ambiance…

De nouvelles consignes pour les propriétaires de Bolt

Le 23 juillet, le géant de l’automobile américain est venu enfoncer le clou avec une série de nouvelles consignes :

  • Avec ou sans mise à jour, il est recommandé de ne pas charger la batterie au-delà de 90 % de sa capacité.
  • Il est conseillé d’effectuer une recharge après chaque usage, et de ne surtout pas descendre en dessous d’une autonomie restante de 70 miles (110 km environ).

  • Il faut continuer à garer la voiture en extérieur, et à ne pas la laisser branchée toute la nuit.

  • Il est enfin recommandé, pour celles et ceux qui ne l’ont pas déjà fait, de se rapprocher de leur concessionnaire pour effectuer les mises à jour software adéquates, même si cela ne dispense pas des consignes précédentes.

Tous les regards se tournent vers LG

GM précise que ces mesures permettront de patienter jusqu’à la disponibilité de nouvelles batteries. Le constructeur automobile prendra en charge leur remplacement pour les véhicules concernés par le rappel. Mais c’est là que les choses se gâtent pour LG Energy Solutions, fournisseur des batteries défectueuses sur les Chevy Bolt.

Ces derniers mois, LG avait déjà conclu un accord avec Hyundai pour remplacer des batteries sur près de 82 000 véhicules. L’électronicien sud-coréen est aussi impliqué dans des problèmes majeurs sur les Porsche Taycan, tandis que Ford et Hyundai ont décidé de se fournir chez SK pour leurs nouveaux véhicules. Plusieurs rappels concernent également des systèmes de batteries domestiques commercialisés directement par LG.

GM précise toutefois que le problème pourrait ne concerner qu’une partie des batteries fabriquées par LG. Reste à établir quelles séries sont concernées, et à remonter jusqu’aux véhicules concernés.

Source : Electrek

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page

Sur le même sujet

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (20)

kervern
en tant normal, sur un véhicule ne jamais recharger au dela de 80%, de 81 a 100% il te faudra consommé 50% de plus pour recharger ses 20 derniers %, et cela préserve batterie si tu ne recharge pas ses 20 derniers %, il faut le faire que si tu es sure de parcourir un très grand trajet ou de faire de l’autoroute et tu aura besoin de tes 100% a bonne entendeurs d’ailleurs tjr acheter un véhicules ou l’on peux programmer le taux de charge depuis le véhicule est un gage d’un bon véhicule ! y en a de plus en plus !
SlashDot2k19
Peut-être le début de la prise de conscience que le tout électrique est une ineptie…<br /> Faudrait que l’autonomie soit communiquée sur le 20-80% de batterie alors…
kervern
non, c’est plus compliqué c’est pour pas cela te cout plus chére en charge et péréniser tes batteries vers les 1 millions de km ! mais c’est clair si tu fais que autoroute sur autonomie de 400 km tu fais que 260 km et a T°C de 20°C si il fais 0° tu en fait plus que 220 km c’est trés compliqué<br /> pour la charge de 0 a 80% tu a un rendement de 95% (je schématise) puis arrivé a ses 80 % t as un rendement de charge que va passer a 60% voir 50%…
Asakha1
Ouin, comme les voitures à essence ! Cette idée de donner l’autonomie avec un réservoir plein alors qu’il faut être con pour ne pas faire le plein avant la panne sèche !<br /> Pareil ici. On parle d’un modèle qui a un problème et que le fabricant demande d’éviter un stress sur la batterie. Oui, il s’en trouve pour limiter la recharge à 90% en espérant sauvegarder la batterie, mais perso, sur ma Leaf, je recharge toujours à 100% et je reviens souvent sous les 10%, et après 200 000km de parcouru et 5 ans, je ne vois guère de différence dans la dégradation d’avec d’autres Leaf de la même année.
MattS32
SlashDot2k19:<br /> Peut-être le début de la prise de conscience que le tout électrique est une ineptie…<br /> Faudrait que l’autonomie soit communiquée sur le 20-80% de batterie alors…<br /> On parle de mesures temporaires à prendre sur des voitures dont les batteries sont défectueuses hein… C’est comme si sur une thermique un constructeur préconisait de ne pas faire le plein parce qu’il y a un défaut sur le réservoir qui fait qu’il risque de fuir si on le rempli à 100%, c’est pas pour autant que ça doit s’appliquer à tous les VT…<br /> kervern:<br /> pour la charge de 0 a 80% tu a un rendement de 95% (je schématise) puis arrivé a ses 80 % t as un rendement de charge que va passer a 60% voir 50%…<br /> C’est pas vraiment le rendement qui baisse, c’est la vitesse de charge qui diminue, mais la puissance demandée à la prise diminue en conséquence. C’est donc moins rentable quand la charge est facturée au temps, mais si c’est facturé au kWh c’est bon.
gerome21
Le risque d’un embrasement spontané de la batterie est bien réel et cela représente un risque énorme par rapport à un véhicule thermique car le réservoir d’essence n’est pas sous les pieds du conducteur alors que la batterie est juste dessous. En cas d’incendie, en roulant sur l’autoroute c’est l’asphyxie ou brûler vif. Tant que la technologie d’électrolyte liquide n’aura pas évoluée vers un système solide, la VE restera potentiellement une voiture dangereuse. Quand au diesel peut de chance de combustion spontanée.
cpicchio
Sauf erreur de ma part, cela reste très marginal et l’on n’a pas entendu parlé de morts. Même si cela doit être amélioré évidemment (avec la technologie que vous citez), on ne peut pas dire que la technologie est dangereuse contrairement à l’hydrogène.
MattS32
gerome21:<br /> En cas d’incendie, en roulant sur l’autoroute c’est l’asphyxie ou brûler vif.<br /> Ça me parait quand même exagéré de considérer d’office qu’il n’y a absolument aucune autre alternative que d’être asphyxié ou brûlé vif… L’habitacle ne va pas se remplir instantanément de fumée, ce qui doit quand même laisser le temps de s’arrêter et de sortir de la voiture… D’autant que même si la batterie est sous l’habitacle, il n’y a normalement pas de circulation d’air entre le compartiment batterie et l’habitacle (sur une voiture d’aujourd’hui, l’habitacle est relativement étanche, en dehors des circuits d’aération), alors que s’il y a un feu dans le compartiment moteur, là ça peut rapidement mener à des fumées dans l’habitacle, puisque les conduites d’aération de l’habitacle passent par le compartiment moteur et peuvent se retrouver perforées en cas de feu…<br /> D’ailleurs à l’heure actuelle il me semble pas avoir entendu parler du moindre décès lié à ça. D’autant plus qu’il semblerait quand même que l’écrasante majorité des cas surviennent pendant la charge (comme c’était d’ailleurs déjà le cas avec les smartphones et ordinateurs portables), ce qui est somme toute assez logique : en dehors des causes «&nbsp;mécaniques&nbsp;» (perforation, écrasement, court-circuit interne suite à un choc par exemple), qui ont peu de chances de se produire en roulant, les principales causes d’emballement thermique sur une batterie sont liés à la charge, et même s’il y a de la charge en roulant, lors des décélérations/freinage, il y a peu de chances que celles-ci provoquent des surtensions, et encore moins des surcharges…<br /> Il faut par contre effectivement avoir bien conscience de ce risque, pour réagir au moindre signal (odeur, perte de puissance, alerte de surchauffe de la batterie…).
MattS32
cpicchio:<br /> on ne peut pas dire que la technologie est dangereuse contrairement à l’hydrogène<br /> Je pense pas non plus qu’on puisse dire que l’hydrogène est dangereux aujourd’hui. Pas plus que ne l’est le GPL par exemple… Une voiture à hydrogène, c’est pas le Hindenburg, avec 14 tonnes d’hydrogène dans une enveloppe relativement fragile.
gerome21
À partir du moment où la technologie conduit à l’incendie, on peut dire que cette technologie est dangereuse, marginale oui, vu le nombre epsilon de Ve en circulation. Tout cela rappel le GPS si prometteur, qu’il a fini par être abandonné. Alors, rouler dans un bûcher ambulant, très peu pour moi.
MattS32
Dans ce cas, on peut dire que la technologie des moteurs thermiques est dangereuse aussi, puisqu’elle conduit aussi à l’incendie… J’avais cherché l’autre jour s’il y avait des stats officielles sur les feu de voitures (hors vandalisme bien sûr), je n’en ai pas trouvé, mais j’étais tombé sur un article d’un assureur auto Suisse sur le sujet, qui disait qu’il n’y avait pas de différence significative entre le taux d’occurrence sur les VE et les VT…<br /> Et au final, ça va peut-être paraitre cynique, mais même si de temps en temps une VE brûle en tuant ses occupants, je doute fort que ça tue plus de monde que la pollution atmosphérique due aux VT…<br /> Les estimations sont autour de près de 400 000 morts par an dans le monde à cause de la pollution atmosphérique due aux transports. Plus de 6000 en France.
Nmut
Les risques sont différents mais un feu de turbo (ailette cassée, grippage, …), une fuite d’huile ou une fuite d’essence et le résultat est le même. Le fait que cela prenne sous les pieds dans le caisson des batteries, dans le compartiment moteur ou ailleurs ne me semble pas faire une grande différence…<br /> Peut être même que c’est pire dans le VT car un feu dans le compartiment moteur se propage très vite à l’habitacle, contrairement à un feu de batterie, mais ce ne sont que des suppositions, je n’ai vu cramer que quelques VT de visu et quelques VE sur youtube.
Nmut
gerome21:<br /> À partir du moment où la technologie conduit à l’incendie, on peut dire que cette technologie est dangereuse<br /> Puis:<br /> gerome21:<br /> Alors, rouler dans un bûcher ambulant, très peu pour moi.<br /> Donc tu n’as pas non plus de voiture thermique (ou à moteur à combustion interne), tu ne prends pas l’avion ni aucun autre mode de transport qui induit une grosse consommation d’énergie et éventuellement du stockage d’énergie…<br /> En étendant le raisonnement, tu ne sors pas de chez toi c’est potentiellement dangereux. En fait chez toi aussi c’est dangereux.<br /> La vie n’est fait que de choix entre plusieurs risques!
blackdoor
Les études de sureté de fonctionnement semblent avoir été bâclées. De même , le contrôle qualité semble inefficace . Ce n’est pas rassurant.
cpicchio
Tant que l’analyse des causes racines n’est pas faite, je ne vois pas bien ce que l’on peut conclure. Cela peut venir de multiples facteurs : problème de fabrication des cellules, problèmes d’intégration dans la voiture, soft défaillant, …<br /> Dans tous les cas, GM est un acteur novice dans l’électrique (contrairement à TESLA, Nissan et Renault). Ceci explique peut être cela.
cpicchio
On parle quand même de plusieurs millions de véhicules en circulation dans le monde et dans des endroits où les conditions sont extrêmes.<br /> Fou cette fixette que font certains sur le VE et qui n’ont pas peur des appareils avec des batteries en tout point similaires. Sans compter ceux qui achètent des batteries de remplacement no name à provenance douteuse et qui là, présentent un risque réel.
gerome21
Ramener la dangerosité des batteries à électrolyte liquide à un bras de fer entre les pour et les contre de la VE est totalement improductif et les ingénieurs intelligents qui développent des systèmes de sécurités performent en ont tout à fait conscience pour ne pas se contenter de la vision étroite du petit bout de la lorgnette. Bien sûr que statistiquement beaucoup de moyens de locomotions sont dangereux, raison de plus pour ne pas les rechercher sciemment. S’il y a des millions de VE pur immatriculé dans le monde, il serait intéressant de comparer les chiffres avancés avec la réalité.
loracle
Apres le cas des Notes 10 de Samsung qui explosaient, eh bein vaudrait mieux pas être avec la famille au complet dans la bagnole sinon c est RIP.
Voir tous les messages sur le forum