🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Test TerraMaster F4-423 : un NAS 4 baies puissant pour qui ne veut pas casser sa tirelire

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
17 juin 2022 à 12h04
15
TerraMaster F4-423 © Nerces
© Nerces

Toujours plus populaire en France, le Chinois TerraMaster renouvelle régulièrement ses gammes de NAS avec un mot d’ordre qui se confirme génération après génération : un petit prix. Le F4-423 ne déroge pas à la règle, même si la montée en puissance de son électronique implique un relèvement tarifaire.

TerraMaster F4-423
  • Rapport qualité / prix bien vu
  • 2 ports 2,5 GbE + agrégation
  • Bonnes performances générales
  • Jusqu'à 32 Go de RAM
  • 2 slots M.2 (cache ou stockage)
  • De l'USB 3.2 Gen 2
  • Le 10 GbE du F4-422 disparaît
  • HDMI davantage à exploiter
  • AppCenter à enrichir
  • Pas d'USB en façade

Alors que Synology est le moins actif des fabricants de NAS, TerraMaster marche davantage dans les pas de QNAP. Ainsi, seulement quelques semaines après avoir testé le F5-221, nous découvrons déjà un nouveau modèle de la marque. Le F4-423 change toutefois sensiblement d’optique par rapport au précédent NAS. La capacité de stockage reste intéressante, mais l’accent a été mis sur le processeur et la mémoire vive pour toucher un public qui a davantage besoin de puissance de calcul.

Fiche technique TerraMaster F4-423

Résumé

Norme(s) ethernet
2.5 Gbps Gigabit Ethernet (2.5 GbE)
Capacité
108TB
Modes RAID supporté(s)
RAID 0, 1, 10, 5, 6, JBOD
Système de fichier
Btrfs, Ext4

Processeur

Type de processeur
Intel Celeron N5105
Fréquence CPU
2000 MHz
Taille de la mémoire
4GB
Type de mémoire
DDR4

Réseau

Norme(s) ethernet
2.5 Gbps Gigabit Ethernet (2.5 GbE)
Connecteur(s) Réseau
2.5 Gigabit Ethernet x2
Wake On LAN
Oui

Stockage

Capacité
108TB
Interface interne
M.2 - PCI-E 3.0 1x
Format de disque
M.2, 3" 1/2, 2" 1/2
Nombre maximal de disques supportés
4
RAID supporté
Oui
Modes RAID supporté(s)
RAID 0, 1, 10, 5, 6, JBOD
Système de fichier
Btrfs, Ext4
Connecteur(s)
HDMI, USB 3.2 Gen 2 x2

Compatibilité

Fonctions du serveur
FTP, Impression, iTunes, Multimédia, Photo, Virtualisation, Web
Windows ADS
Non

Caractéristiques physiques

Rackable
Non
Niveau sonore
27,4dB
Consommation
35,2W
Largeur
227mm
Hauteur
136mm
Profondeur
225mm
Poids
2,3kg
TerraMaster F4-423 © Nerces
Aucun système de verrouillage pour les berceaux. Dommage © Nerces

Design et ergonomie

Il y a quelques semaines, au moment de tester le F5-221, nous soulignions un design qui « ressemble comme deux gouttes d’eau » au F4-422. Logiquement, il en va de même aujourd’hui puisque, plus que jamais, TerraMaster conserve cette conception qui lui a permis de marquer des points auprès des utilisateurs. Extérieurement, le F4-423 se place donc comme la copie presque conforme du F4-422 avec, en façade, la présence des quatre baies pour les unités de stockages.

TerraMaster F4-423 © Nerces
Deux ventilateurs de 80 x 80 x 25 mm pour une ventilation impeccable © Nerces

Côté coloris, TerraMaster ne change pas plus ses habitudes avec un gris « brillant » qui tranche avec les standards du secteur. Quelques inserts sont là pour bien distinguer les baies de stockage et une cartouche sur un autre ton de gris reçoit les diverses LED : six au total, une pour l’alimentation, une pour l’activité réseau et une pour chacun des disques. Deux regrets : nous n’avons pas de LED pour chacun des deux ports réseau et TerraMaster ne propose pas de port USB en façade.

TerraMaster F4-423 © Nerces
TerraMaster F4-423 © Nerces

La connectique est simple, mais conforme à l'objectif du NAS. Le port HDMI est pour l'heure inutile © Nerces

Cette absence de port USB est un classique chez le fabricant qui cherche sans doute à faire quelques économies, mais perd par la même un peu de praticité. Il compense cependant en intégrant de l’USB 3.2 Gen 2 (10 Gbps) sur la face arrière de son NAS. Deux ports Type-A sont ici présents. Ils sont complétés par un port HDMI – dont les applications sont, hélas, encore modestes – et, donc, deux ports RJ45. Là, on observe une petite baisse de régime pour TerraMaster.

TerraMaster F4-423 © Nerces
Deux des quatre berceaux : on peut identifier le système de fixation sans vis © Nerces

Si le F4-422 se distinguait par l’intégration d’un contrôleur 10 GbE, le F4-423 rentre en quelque sorte dans le rang : il faut se contenter de ports 2,5 GbE, mais le fabricant a le bon goût de proposer deux ports à cette norme et d’ajouter l’agrégation de liens pour un doublement des débits que l’on aura à cœur de vérifier. La partie connectique se termine avec le port d’alimentation, TerraMaster ayant retenu le principe de brique externe (90 Watts).

TerraMaster F4-423 © Nerces
Le F4-423 ouvert laisse apparaître une carte mère extrêmement dépouillée © Nerces

Les habitués feront remarquer qu’un petit « trou » est présent à proximité du port HDMI : il sert à la réinitialisation du NAS. En revanche, TerraMaster fait une nouvelle fois l’impasse sur le verrouillage Kensington. Enfin, il est intéressant d’évoquer les deux ventilateurs de 80 x 80 x 25 millimètres qui assurent le rafraîchissement d’un modèle conçu autour d’un processeur beaucoup plus musclé que sur les précédentes versions. Nous allons y revenir dans un instant.

TerraMaster F4-423 © Nerces
TerraMaster F4-423 © Nerces

On retrouve bien sûr les différents connecteurs ainsi que le port SO-DIMM occupé par 4 Go de DDR4 © Nerces

Fonctionnalités et interface logicielle

En effet, avant d’entrer dans le détail du logiciel, il nous faut évoquer les entrailles du NAS et le choix, par TerraMaster, d’un Celeron N5105 en lieu et place du Celeron J3455 qui équipait le F4-422. Ce nouveau processeur Intel dispose de deux cœurs supplémentaires et de fréquences plus élevées (2,9 GHz contre 2,3 GHz en boost). De base, la mémoire vive est identique (4 Go DDR4-2133), mais un maximum de 32 Go (contre 8 Go) est autorisé au travers des deux slots SO-DIMM (un seul est libre).

TerraMaster F4-423 © Nerces
Deux ports M.2 pour des SSD et, dans le coin, le port SO-DIMM laissé vacant par TerraMaster © Nerces

Les quatre baies de stockage évoquées précédemment disposent évidemment de leur propre rack extractible. Comme à son habitude, TerraMaster ne place aucune serrure pour verrouiller la position desdits racks et l’installation des disques durs à l’intérieur est on ne peut plus simple : les modèles 3,5 pouces profitent de baguettes en plastique pour une mise en place sans vis alors que les 2,5 pouces auront besoin de ces dernières. Le F4-423 est prêt à être allumé.

TerraMaster F4-423 © Nerces
TerraMaster F4-423 © Nerces
TNAS permet de détecter le NAS sur le réseau avant installation et paramétrage de la pile RAID © Nerces

Comme d'habitue avec TerraMaster, le démarrage est rapide et on ne note aucun problème en ce qui concerne l’identification sur le réseau avec le logiciel TNAS. Il suffit ensuite de suivre les étapes pour que le TerraMaster Operating System (TOS) s’installe. Modèle quatre baies, le NAS autorise plusieurs modes de fonctionnement depuis le JBOD jusqu’au RAID 10 en passant par les RAID 0, 1, 5 et 6. Ensuite, on a le choix entre le système de fichier ext4 et le BTRFS, plus moderne. Des choix qui manquent peut-être un peu d’explications pour les néophytes, malgré une interface intégralement traduite.

TerraMaster F4-423 © Nerces
TerraMaster F4-423 © Nerces

Bien traduite, l'interface du TOS est propre, mais parfois simpliste (cf. l'outil de surveillance sur la droite) © Nerces

Autre regret, alors qu’il faut compter quelques minutes pour valider les choix de l’usager et finaliser l’installation, on estime que TerraMaster aurait pu présenter certaines fonctionnalités, certaines applications durant ce temps. Heureusement, l’interface du TOS est très claire et si le complet débutant aura peut-être un peu de mal au départ, il prendra très vite le coup. Notons au passage que l’interface du TOS est très proche de ce que propose Synology sur son DSM.

TerraMaster F4-423 © Nerces
Le panneau de configuration est largement inspiré de l'interface Synology © Nerces

Le panneau de configuration est d'ailleurs une copie parfaite de celui de Synology et de nombreux autres éléments se rapprochent beaucoup de l'OS du concurrent. En attendant l’arrivée de la version 5 – tout juste disponible au moment où nous écrivons ces lignes – TOS reste tout de même moins bien doté que le DSM de Synology, que le QTS de QNAP ou que l’ADM d’Asustor, et ce, particulièrement au niveau de la boutique d’applications : moins agréable et surtout bien plus pauvre que celles des concurrents de TerraMaster.

TerraMaster F4-423 © Nerces
TerraMaster F4-423 © Nerces

Tous les outils de gestion des disques et des comptes sont bien sûr au menu © Nerces

Si les services sont moins nombreux que chez les autres acteurs du marché, TerraMaster offre tout de même déjà de quoi faire. On dispose notamment de ce qu'il faut de gestion de comptes et d’outils de sauvegarde avec les logiciels Rsync et Time Machine. Il est simple de se tourner vers le Cloud avec des modules Dropbox, Google Drive ou OneDrive. Enfin, des modules WordPress ou VirtualBox complétés par Dock et de nombreux outils multimédias sont au menu. On regrette que le port HDMI ne soit pour l’heure pas encore très utile ou qu’aucun outil de vidéosurveillance ne soit disponible sans TOS 5.0.

TerraMaster F4-423 © Nerces
La bibliothèque d'applications gagnerait à être un peu plus riche © Nerces

Échauffement, nuisances sonores et performances

Si vous suivez nos tests de NAS, vous en avez l’habitude : nous essayons toujours de conduire les mesures dans des conditions identiques. Nous avons donc ici utilisé nos quatre SSD 860 EVO Samsung d’une capacité de 250 Go pour créer la pile RAID, et nous nous sommes encore une fois tournés vers notre switch 10 GbE de marque Buffalo, le MP2008.

Buffalo BS-MP2008 © Nerces
Notre switch 10 GbE Buffalo MP2008 © Buffalo

De la même manière, nous n’avons pas cherché à repenser notre protocole de test et nous avons donc d’abord évalué les performances – les débits – du F4-423 avec l’outil CrystalDiskMark pour les confronter avec un relevé en copie de fichiers sous Windows. Ensuite, nous avons mesuré températures, nuisances sonores et consommation électronique avant, NAS 4 baies oblige, de vérifier le temps nécessaire à la reconstruction d’une pile RAID 5.

TerraMaster F4-423 © Nerces
Performances mesurées par CrystalDiskMark sur un volume RAID 5 @ 2,5 GbE © Nerces

Épaulé par un contrôleur réseau 2,5 GbE, le F4-423 est logiquement au-dessus du dernier NAS de TerraMaster testé dans nos colonnes, le F5-221. En revanche, et ce n’est pas non plus une surprise, il est nettement distancé par le F4-422 et son contrôleur 10 GbE. À 288,31 Mo/s en lecture séquentielle, nous ne sommes pas loin de saturer l’interface réseau, mais on note une nette baisse en écriture séquentielle. Dommage.

Sur de petits fichiers, le F4-423 est – comme tous les autres NAS – beaucoup moins à la fête et nous ne parlons plus ici que de débits tournant autour des 25 Mo/s et des 15 Mo/s respectivement en lecture et en écriture. Il faut toutefois souligner que la performance n’est pas si mauvaise au regard de ce qu’obtenaient les précédents modèles de TerraMaster : on est au-dessus du F5-221 comme du F4-422.

TerraMaster F4-423 © Nerces
Performances mesurées en copie de fichiers sous Windows 10 en RAID 5 @ 2,5 GbE © Nerces

Nous avons logiquement cherché à vérifier ces débits théoriques par quelques mesures « en situation » avec de la copie de fichiers sous Windows 10. Le NAS est connecté à un PC équipé d’un SSD très rapide et… nous ne retrouvons pas les débits de CrystalDiskMark. À plus ou moins 250 Mo/s en écriture, le NAS signe tout de même une performance plus qu’acceptable d’autant qu’il nous faut préciser la possibilité d’agréger les deux ports 2,5 GbE : nous ne doublons alors pas les débits, mais l’augmentation reste intéressante (environ 410 Mo/s).

TerraMaster F4-423 © Nerces
À gauche, les mesures au repos et, à droite, en charge © Nerces

Notre test se poursuit avec les mesures de « surveillance » du NAS. Il est assez inutile d’épiloguer sur ces résultats : compte tenu du processeur utilisé, il y avait peu de chance que le F4-423 devienne une fournaise pas plus qu’il ne se transforme en turbine assourdissante. Notons tout de même les 36 Watts de consommation avec quatre disques durs 3,5 pouces en activité en lieu et place de nos SSD.

TerraMaster F4-423 © Nerces
Un tout petit peu moins de 9 minutes pour reconstruire notre pile RAID 5 de test © Nerces

Enfin, nous terminons avec un test propre aux unités dotées d’au moins trois baies : le temps nécessaire à la reconstruction de notre pile RAID 5. Celle-ci est composée d’environ 100 Go de données réparties en huit gros fichiers ainsi que 10 Go de données constituées de plus de 4 000 petits fichiers. L’évolution vers un processeur 4 cœurs permet au F4-423 de se sortir très honorablement de l’exercice en un tout petit peu moins de 9 minutes.

TerraMaster F4-423 © Nerces
Le F4-423 n'est ni le plus rapide ni le mieux équipé, mais son rapport qualité / prix est fort bien vu © Nerces

TerraMaster F4-423 : l'avis de Clubic

7

Sans vraiment chercher à révolutionner son offre, TerraMaster la fait évoluer en douceur et globalement dans le bon sens. « Globalement » car on regrette la disparition du contrôleur 10 GbE par rapport au F4-422, mais ce n’est pas forcément une mauvaise chose. Le fabricant profite de l’économie réalisée pour passer à un processeur plus costaud et autoriser une plus grande capacité mémoire.

La présence de ports USB 3.2 Gen 2 est un élément intéressant et l’interface réseau profite de deux ports RJ45 2,5 GbE. Les amoureux de gros débits pourront toujours profiter de l’agrégation de liens pour atteindre des sommets d'efficacité. Reste tout de même à TerraMaster de prendre plus en charge le port HDMI qu’il met en place sur tous ses modèles depuis déjà un moment et, par la même occasion, de repenser un logiciel TOS intéressant, mais débordé par la concurrence : à voir avec la version 5.0 tout juste disponible.

Les plus

  • Rapport qualité / prix bien vu
  • 2 ports 2,5 GbE + agrégation
  • Bonnes performances générales
  • Jusqu'à 32 Go de RAM
  • 2 slots M.2 (cache ou stockage)
  • De l'USB 3.2 Gen 2

Les moins

  • Le 10 GbE du F4-422 disparaît
  • HDMI davantage à exploiter
  • AppCenter à enrichir
  • Pas d'USB en façade
TerraMaster F4-423 au meilleur prix
Amazon 499,99€ Voir l'offre
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
15
12
Sodium
Qui ne veut, pas qui ne veux…
bennukem
Impossible de trouver le super prix bon marché qui est cité tout au long de l’article. Et en plus en fin de page : « TerraMaster F4-423 au meilleur prix Nous n’avons pas trouvé d’offre en stock chez nos partenaires »<br /> bref, ça sent l’entourloupe<br /> le produit ne propose même pas de ZFS … ouille
guizmo66
Hello<br /> 499€ chez terra-master ^^ Ma Tirelire qui s’est fait la malle en voyant le prix<br /> Après possible que ca les vaut …
dredd
Franchement, c’est quasi systématique qu’on ne trouve pas le prix, quand bien même il est mis en avant dans les articles. Ici encore j’ai fait une recherche sur toute la page histoire d’être sûr que c’est pas la digestion qui me rend aveugle mais effectivement, il n’y a rien.<br /> D’un autre côté, le prix ça fluctue et l’article ne serait plus à jour dans 6 mois mais on s’en fiche un peu. Au contraire même, on aurait un point de comparaison pour juger d’une baisse de prix (ou d’une augmentation, coucou les GPU). Je trouve ça dommage cette habitude (ou choix éditorial, je sais pas, il y a quand même des partenaires et un comparateurs de prix qui entre en compte).
Zimt
Le souci avec ce genre d’équipement, c’est toujours et définitivement :<br /> → les composants spécifiques : l’alim claque = game over<br /> → le filesystem tuné : la grille claque = game over<br /> Pour une produit qui est censé « préserver » vos données, c’est très moyen…<br /> bon bref, n’importe quel pc ùATX avec un bloc d’alim de qualité et genre sous FreeNAS, sera toujours mieux et moins cher en plus.
MattS32
Zimt:<br /> Pour une produit qui est censé « préserver » vos données, c’est très moyen…<br /> La finalité d’un NAS n’est pas de préserver les données, mais simplement les rendre accessibles à plusieurs postes via le réseau. Pour préserver les données, on fait DES backups, sur PLUSIEURS supports distincts.
Zimt
Hello, merci pour cette précision dont j’étais déjà au courant (mais peut être par d’autres).<br /> C’est pour cela que j’ai mis « préserver » entre guillemets : en fait beaucoup pensent que c’est fait pour ça, alors qu’en fait non.<br /> Tout comme beaucoup confondent sauvegarde et archivage, etc…
louchi
Pas mal, mais ça reste cher.<br /> Perso, j’ai un mini pc fanless avec ubuntu server qu me sert de NAS, SMB et NFS, Emby,Adguard etc…un seul disque dur, puis de temps en temps je lance un rsync vers un disque dur externe.<br /> Ca fait le boulot.
ayaredone
TOS ca me fait surtout penser à l’Atari<br /> ST
Guillaume1972
Sur Amazon, le produit est disponible au prix indiqué dans l’article.<br /> TERRAMASTER F4-210 NAS 4 Baies 2 Go de RAM Quad Core Network Attached Storage Media Server Cloud privé Personnel (sans Disque) https://amzn.eu/d/5cHqAFY
bennukem
Au moment de mon commentaire, aucun prix d’indiqué sur la page. En lisant les commentaires tu verras que je ne suis pas le seul.
louchi
Je cherche aussi le prix, sur le test, sur clubic, mais rien…c’est bizarre, pour M6 qui doit vendre des liens. Il est en vacances le marketeux ? il y a un manque à gagner incroyable…
kyosho62
Tu as des années de retard, Clubic est revenu indépendant depuis 2018<br /> Le prix est indiqué 2 fois
louchi
He je savais pas bon, j’a pas vu les prix…sans doute pas assez cherché
Liya_Yip
vous pouvez cliquer sur le lien Nerces ci-joint.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Le FSR 2.0 déjà disponible pour les développeurs Xbox Series, encore rien sur PS5
Des premiers rendus de la GeForce RTX 4090 Ti promettent une carte énorme
Arc Alchemist : Intel publie les benchmarks officiels de ses GPU mobiles haut de gamme, la RTX 3060 en ligne de mire
Soldes 2022 : Le TOP 10 des offres high tech qui valent le détour !
Dimensity 9000+ : l’arme de MediaTek pour concurrencer Qualcomm et son Snapdragon 8+ Gen1
Cdiscount frappe fort pour les soldes avec 8 promos high-tech
TerraMaster déploie TOS 5, son nouveau système pour NAS ; quoi de neuf ?
L'Intel Arc Alchemist A380 est encore moins performante avec un CPU AMD
Vous avez un NAS QNAP ? Mettez-le à jour maintenant !
Le FSR 2.0, la technologie d'upscaling d'AMD, passe en open source
Haut de page