Le Chinois Tencent serait en passe d'acquérir 10% du groupe Universal Music

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
06 août 2019 à 14h48
6
UMG-HQ.jpg
Siège d'Universal Music Group à Santa Clara (Californie) // © Wikimedia

D'après Variety, Tencent souhaite mettre la main sur au moins 10 % du groupe Universal Music. À cette fin, le géant chinois cherche actuellement à trouver un accord avec la holding française Vivendi, maison mère du label musical basé à Santa Monica (Californie). Le montant de cette entrée au capital d'UMG pourrait se chiffrer à 3 milliards d'euros.

Capitalisée à près 30 milliards d'euros, Universal Music pourrait passer à hauteur de 20 % sous pavillon chinois d'ici 2020. Dans un communiqué, Vivendi a indiqué explorer des possibilités de « coopération stratégique et commerciale » avec Tencent, propriétaire - entre autres - de la plateforme WeChat, très puissante en Chine. Variety note que si cette transaction venait à être signée, Tencent se verrait accorder, pour une période d'un an, une option d'achat pour 10 % de parts supplémentaires au sein du groupe Universal Music... pour un total potentiel de 20 %.

Continuer de faire fructifier l'affaire Universal Music

Vivendi ne s'en cache pas, l'objectif de ce partenariat éventuel avec Tencent est de permettre à UMG de continuer à croître, y compris vers d'autres horizons géographiques et au travers de ce que Variety décrit comme de nouvelles « initiatives numériques ».

Inutile de préciser que l'apport de Tencent en la matière pourrait être précieux pour Universal Music, qui totalisait déjà en 2018 plus de 30 % de parts de marché, notamment à l'aide de grands noms comme Katy Perry, Lady Gaga ou encore Billie Eilish. UMG comprend aussi des divisions prospères, dédiées à l'édition et au merchandising, note le média américain.


Cette acquisition probable d'une partie d'Universal Music par Tencent fait l'objet de rumeurs depuis des mois. L'année dernière, Vivendi, dont les revenus étaient en hausse de presque 20 % sur six mois lors de son dernier trimestre, annonçait pour sa part être prêt à céder jusqu'à 50 % d'UMG.

Source : Variety
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
5
lg_bt
de la plateforme WeChat, très puissante en Chine<br /> Elle pourrait également être très puissante en Europe mais vous n’en parlez jamais, ni même de QQ qui a près de 20 ans…<br /> Par contre vous faites même des tutoriels pour WhatsApp…
Peter_Vilmen
Quel % de ton cercle social utilise WeChat et QQ, des applications à but social ?<br /> Sachant que WeChat et QQ espionnent toutes les conversations, tandis que WhatsApp est chiffré de bout en bout, le choix est très vite fait.
tampigns
100% de mes contacts utilisent les SMS, 90% les emails, 80% Facebook messenger, 60% wechat, 30% Kakaotalk, 25% Hangout et moins de 3% Whatsapp
Peter_Vilmen
Au temps pour moi, je vis dans un pays qui a adopté WhatsApp comme messagerie principale, les business fournissent un Whatsapp avant de fournir une adresse email. S’il y a autant d’utilisateurs de WeChat, c’est que la majorité des gens se foutent éperdument d’être espionnés par des régimes totalitaires, c’est une bonne nouvelles pour les géants du numérique.
tampigns
Un état totalitaire ou un autre…
philumax
Mr Trump, aura son mot à dire, là dessus : c’est basé à Santa Monica!
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

BR100 : Biren présente le GPGPU chinois le plus puissant, au-dessus du NVIDIA Ampere A100
Vous avez créé une invitation partagée sur Slack ? Votre mot de passe est peut-être compromis
Parallels Desktop 18 vous permet d'installer Windows 11 en un clic sur macOS
La dernière bêta d'Office sur iOS prend en charge la reconnaissance d'écriture Scribble
Quand le suivi en ligne de leurs jets fatigue les dirigeants et milliardaires
Microsoft confirme un énième problème sur Windows 10 et Windows 11
MIX Fold 2 : Xiaomi va bientôt annoncer son deuxième smartphone pliant
La trottinette électrique Ninebot Kickscooter E25E à -42% chez Darty !
Chopin Max : le boîtier ultra-compact d'InWin prend un peu de poids
Arc Pro A40 et Arc Pro A50 : Intel annonce ses GPU professionnels
Haut de page