Données personnelles des enfants sur YouTube : une amende record pour Google

Benoît Théry
Publié le 02 septembre 2019 à 17h19
Youtube
Alexey Boldin / Shutterstock.com

Youtube est accusé d'avoir collecté illégalement les données personnelles de personnes mineures. Épinglé par les autorités de régulation américaines, c'est cependant Google, propriétaire de YouTube depuis 2006, qui devrait mettre un terme au procès.

Pour cela, Google pourrait conclure un accord avec la justice, dans lequel il paierait une amende d'un maximum de 200 millions de dollars.

Un accord en suspens

L'annonce de la Federal Trade Commission (FTC) devrait être publiée dans les jours à venir : jusque-là, l'information provient d'un proche de l'affaire ayant fait des déclarations au journal Politico. Celles-ci confirment des rumeurs déjà relayées par le Washington Post le mois dernier. Ainsi, il ne resterait plus qu'à obtenir une validation de la justice pour l'accord conclu entre Google et la FTC. Si celui-ci est effectivement appliqué, il s'agirait d'une situation inédite en ce qui concerne la vie privée d'enfants.

En avril 2018, un regroupement d'associations de défense des droits numériques déposaient une plainte auprès de la FTC. L'organisme commençait dès lors à mener l'enquête et mettait en évidence, en juin, le fait que YouTube collectait des données des enfants sans le consentement de leurs parents, utilisant ces informations pour du ciblage publicitaire.

Les associations estiment qu'il s'agit là d'une violation d'un texte de loi américain, le Children's Online Privacy Protection Act, interdisant la collecte des données de personnes de moins de 13 ans.

C'est donc une nouvelle affaire juridique mise sur le compte des géants du Net. Il y a quelques semaines, Facebook a été condamné à une amende de 5 milliards de dollars, là aussi pour des manquements relatifs à la protection des données.

Une amende record, mais jugée « scandaleuse »

Pourtant, comme pour Facebook, l'amende infligée à Google, qui doit être comprise entre 150 et 200 millions de dollars, ne satisfait pas tout le monde. Dans le cas de Facebook, cela représente le tiers du bénéfice réalisé par le réseau social au premier trimestre 2019. En ce qui concerne Google et YouTube, l'amende, aussi conséquente soit-elle, correspondrait aux bénéfices engrangés en deux à trois mois par YouTube grâce à la publicité.

Pour Jeff Chester, directeur exécutif au Center for Digital Democracy et l'un des plaignants, « la sanction aurait dû être d'un demi-milliard de dollars au minimum. C'est scandaleux. Cela envoie le signal que l'on peut violer une loi sur la vie privée et s'en sortir sans problème ». Un autre plaignant et président de l'Electronic Privacy Information Center, Marc Rotenberg, relativise : « Le défi principal pour la FTC est plutôt de savoir si elle est capable de restreindre ces pratiques qui portent atteinte à la vie personnelle ».

YouTube n'en a donc peut-être pas terminé avec la justice : les législateurs américains envisagent de lui imposer, via la FTC, des audits annuels et indépendants visant à contrôler son bon respect de la loi.

Source : Gizmodo
Benoît Théry
Par Benoît Théry

Je veux tout savoir, et même le reste. Je me passionne pour le digital painting, la 3D, la plongée, l'artisanat, les fêtes médiévales... Du coup, j'ai toujours des apprentissages sur le feu. Actuellement, j'apprends à sourire sur mes photos de profil.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
petrus_pierre

et en France il y a pas eu de collecte d enfants mineures

bmustang

en france la cnil aurait infligé 2-3 millions max

dredd

Non c’est en Belgique ça.

tfpsly

le Children’s Online Privacy Protection Act, interdisant la collecte des données de personnes de moins de 13 ans.

C’est quand même curieux, vu que selon le Huffpost :

YouTube requires account holders to be 18, but a 13-year-old can sign up with a parent’s permission.

Bref… Que font les parents?

EDIT : tient, j’ignorais que l’âge minimum pour ouvrir un compte varie suivant les pays. 13 ans au minimum en général, sauf certains pays où c’est plus vieux.

GRITI

Google fait partie de la société Alphabet.
Chiffre d’affaire de la société Alphabet en 2018: 136 milliards de $.
Amende: 200 millions de $
Bref…
De toute façon, c’est aussi aux parents de faire attention à leur enfants pour tout ce qui concerne internet et les objets connectés. Le problème c’est que la majorité d’entre eux n’est pas au courant de:

  • ce qui se passe
  • des impacts potentiels pour l’enfant

Et parmi ceux qui sont au courant (plus ou moins), une grosse partie (la majorité?) n’en a rien à faire ou ne voit pas de problème…

Il y a de plus en plus d’outils numériques connectés et l’engouement est fort. Sauf que derrière, cela ne suit malheureusement pas en ce qui concerne les connaissances/formations/informations sur les différents types de dangers/dérives liés à ces nouvelles technologies. Et nous n’en sommes qu’au début…

Edit: 200 millions de $ d’amende => il faudrait savoir ce que ces données personnelles ont rapoorté comme argent (directement ou pas) à Youtube/Google/Alpĥabet…

Blues_Blanche

Google c’est comme un scorpion, il ne peut s’empêcher de piquer… C’est pas en lui tapant délicatement sur les doigts qu’il va comprendre !
Mieux chez nous c’est même pas de sa faute, c’est les parents… pas de remontrance… La firme est tranquille et peu continuer sa surveillance de masse.

Saulofein

MDR, sa surveillance de masse :’) T’es déjà pas parano toi…
La collecte de donnée est utilisée pour vendre de la publicité ciblée, ce qui permet de financer Youtube, ainsi que les personnes qui en vivent, les youtubeurs.
Les états font de la surveillance de masse, mais ça apparemment tout le monde s’en fou, c’est moins marketing et on peut pas leur mettre d’amendes, parce que pour eux c’est légal. Même si contrairement aux obligations du RGPD, on ne connais pas la finalité des traitements…

GRITI

Les données par les grandes entreprises le sont à la base sans doute en effet pour mieux cibler les utilisateurs mais il n’empêche qu’elles collectent énormément d’informations. Les états ont potentiellement un énorme intérêt à laisser ces entreprises faire cela et donc supporter les coûts faramineux des serveurs et compagnie…pour ensuite aller demander les informations récoltées… Les états peuvent sans doute aussi passer par les FAI/opérateurs mais est-ce qu’ils ont les infrastructures pour stocker autant de données sur autant de monde?
Sans parler d’éventuel piratage des données.

Saulofein

L’état Français a des boites noire chez les FAI, ou ils collectent toute la navigation des citoyens Français, cela est issu d’une loi de 2015


Ils n’ont donc pas besoin des GAFA pour cela.
Ensuite, les données personnelle des Français sont loin d’être la priorité de l’état, si nous prenons le fichier TES par exemple, la majorité des rapports étaient contre, éstimant le risque de piratage trop grand, et l’état l’a quand même mis en place…

GRITI

@Saulofein
Je suis au courant depuis un moment pour les boites noires chez les FAI. Question bête mais est-ce que l’état français à les infrastructures pour pouvoir tout stocker, comme les GAFAM?
Et pour ceux qui passent par VPN? Les boites noires fonctionnent?

Je ne suis pas sûr…Avec le mouvement des gilets jaunes, je pense que les données personnelles de beaucoup de français ont pu soudainement intéresser l’état…

De plus, on ne sait pas comment va évoluer l’état (choix de la politique ou futur président etc). Et à ce moment là, les données récoltées peuvent devenir dangereuses pour les particuliers selon ce qui sera dans le collimateur de l’état.