Données personnelles des enfants sur YouTube : une amende record pour Google

Youtube
Alexey Boldin / Shutterstock.com

Youtube est accusé d'avoir collecté illégalement les données personnelles de personnes mineures. Épinglé par les autorités de régulation américaines, c'est cependant Google, propriétaire de YouTube depuis 2006, qui devrait mettre un terme au procès.

Pour cela, Google pourrait conclure un accord avec la justice, dans lequel il paierait une amende d'un maximum de 200 millions de dollars.

Un accord en suspens

L'annonce de la Federal Trade Commission (FTC) devrait être publiée dans les jours à venir : jusque-là, l'information provient d'un proche de l'affaire ayant fait des déclarations au journal Politico. Celles-ci confirment des rumeurs déjà relayées par le Washington Post le mois dernier. Ainsi, il ne resterait plus qu'à obtenir une validation de la justice pour l'accord conclu entre Google et la FTC. Si celui-ci est effectivement appliqué, il s'agirait d'une situation inédite en ce qui concerne la vie privée d'enfants.

En avril 2018, un regroupement d'associations de défense des droits numériques déposaient une plainte auprès de la FTC. L'organisme commençait dès lors à mener l'enquête et mettait en évidence, en juin, le fait que YouTube collectait des données des enfants sans le consentement de leurs parents, utilisant ces informations pour du ciblage publicitaire.

Les associations estiment qu'il s'agit là d'une violation d'un texte de loi américain, le Children's Online Privacy Protection Act, interdisant la collecte des données de personnes de moins de 13 ans.

C'est donc une nouvelle affaire juridique mise sur le compte des géants du Net. Il y a quelques semaines, Facebook a été condamné à une amende de 5 milliards de dollars, là aussi pour des manquements relatifs à la protection des données.

Une amende record, mais jugée « scandaleuse »

Pourtant, comme pour Facebook, l'amende infligée à Google, qui doit être comprise entre 150 et 200 millions de dollars, ne satisfait pas tout le monde. Dans le cas de Facebook, cela représente le tiers du bénéfice réalisé par le réseau social au premier trimestre 2019. En ce qui concerne Google et YouTube, l'amende, aussi conséquente soit-elle, correspondrait aux bénéfices engrangés en deux à trois mois par YouTube grâce à la publicité.

Pour Jeff Chester, directeur exécutif au Center for Digital Democracy et l'un des plaignants, « la sanction aurait dû être d'un demi-milliard de dollars au minimum. C'est scandaleux. Cela envoie le signal que l'on peut violer une loi sur la vie privée et s'en sortir sans problème ». Un autre plaignant et président de l'Electronic Privacy Information Center, Marc Rotenberg, relativise : « Le défi principal pour la FTC est plutôt de savoir si elle est capable de restreindre ces pratiques qui portent atteinte à la vie personnelle ».

YouTube n'en a donc peut-être pas terminé avec la justice : les législateurs américains envisagent de lui imposer, via la FTC, des audits annuels et indépendants visant à contrôler son bon respect de la loi.

Source : Gizmodo
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
7
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Apple TV 4K : une seconde génération qui s'accompagne d'une nouvelle télécommande
Discord ne sera finalement pas racheté par Microsoft
Keynote Apple : tout ce qu'il faut retenir de l'événement du 20 avril
L'Alliance FIDO dévoile une nouvelle norme pour sécuriser l'Internet des objets
Apple : comment suivre la Keynote en direct à partir de 19H ?
Notre sélection des meilleurs Hack'n slash en attendant Diablo IV (2021)
Forfait mobile : deux offres 5 Go à prix mini chez RED by SFR et B&You
Vente flash : le PC portable tactile Lenovo IdeaPad Flex est 280€ moins cher
Le smartphone Realme 7 avec son écran 90 Hz est disponible à 179€ chez Cdiscount
Square Enix rejoint la liste des participants à l'E3 2021
Haut de page