Données personnelles des enfants sur YouTube : une amende record pour Google

02 septembre 2019 à 17h19
0
Youtube
Alexey Boldin / Shutterstock.com

Youtube est accusé d'avoir collecté illégalement les données personnelles de personnes mineures. Épinglé par les autorités de régulation américaines, c'est cependant Google, propriétaire de YouTube depuis 2006, qui devrait mettre un terme au procès.

Pour cela, Google pourrait conclure un accord avec la justice, dans lequel il paierait une amende d'un maximum de 200 millions de dollars.

Un accord en suspens

L'annonce de la Federal Trade Commission (FTC) devrait être publiée dans les jours à venir : jusque-là, l'information provient d'un proche de l'affaire ayant fait des déclarations au journal Politico. Celles-ci confirment des rumeurs déjà relayées par le Washington Post le mois dernier. Ainsi, il ne resterait plus qu'à obtenir une validation de la justice pour l'accord conclu entre Google et la FTC. Si celui-ci est effectivement appliqué, il s'agirait d'une situation inédite en ce qui concerne la vie privée d'enfants.

En avril 2018, un regroupement d'associations de défense des droits numériques déposaient une plainte auprès de la FTC. L'organisme commençait dès lors à mener l'enquête et mettait en évidence, en juin, le fait que YouTube collectait des données des enfants sans le consentement de leurs parents, utilisant ces informations pour du ciblage publicitaire.

Les associations estiment qu'il s'agit là d'une violation d'un texte de loi américain, le Children's Online Privacy Protection Act, interdisant la collecte des données de personnes de moins de 13 ans.

C'est donc une nouvelle affaire juridique mise sur le compte des géants du Net. Il y a quelques semaines, Facebook a été condamné à une amende de 5 milliards de dollars, là aussi pour des manquements relatifs à la protection des données.

Une amende record, mais jugée « scandaleuse »

Pourtant, comme pour Facebook, l'amende infligée à Google, qui doit être comprise entre 150 et 200 millions de dollars, ne satisfait pas tout le monde. Dans le cas de Facebook, cela représente le tiers du bénéfice réalisé par le réseau social au premier trimestre 2019. En ce qui concerne Google et YouTube, l'amende, aussi conséquente soit-elle, correspondrait aux bénéfices engrangés en deux à trois mois par YouTube grâce à la publicité.

Pour Jeff Chester, directeur exécutif au Center for Digital Democracy et l'un des plaignants, « la sanction aurait dû être d'un demi-milliard de dollars au minimum. C'est scandaleux. Cela envoie le signal que l'on peut violer une loi sur la vie privée et s'en sortir sans problème ». Un autre plaignant et président de l'Electronic Privacy Information Center, Marc Rotenberg, relativise : « Le défi principal pour la FTC est plutôt de savoir si elle est capable de restreindre ces pratiques qui portent atteinte à la vie personnelle ».

YouTube n'en a donc peut-être pas terminé avec la justice : les législateurs américains envisagent de lui imposer, via la FTC, des audits annuels et indépendants visant à contrôler son bon respect de la loi.

Source : Gizmodo
6
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
E-Power Roadster : BMW présente son tout premier concept de moto électrique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top