YouTube s'attaque aux vidéos prétendument destinées aux mineurs

27 août 2019 à 09h45
0
Enfant youtube
© Shutterstock

Il y a quelques jours, YouTube a, à nouveau, mis à jour sa politique concernant les vidéos destinées aux jeunes personnes.

Malgré la création de YouTube Kids comme « lieu sûr » pour les plus jeunes sur Internet, YouTube et son algorithme, sensés trier les vidéos destinées ou non aux enfants, ont été la cible de nombreuses critiques. Et pour cause, du contenu non destiné aux enfants réussit à passer le barrage filtrant et figure sur YouTube Kids.

YouTube veut supprimer le « contenu familial trompeur »

Les vidéos étiquetées comme « contenu familial » et traitant des thèmes ne convenant pas aux plus jeunes vont être supprimées. Ainsi, les vidéos au contenu relevant des domaines sexuels, de la violence, de la vulgarité ou encore de la mort seront bannies du site.


YouTube précise que seront supprimées uniquement les vidéos de ce genre lorsque la cible sera clairement identifiée : par exemple, une vidéo dont le titre, la description ou les balises incluront l'expression « pour les enfants » ou encore « en famille ».

Auparavant, une restriction d'âge, désormais, l'ajout de la suppression de la vidéo

Sous 30 jours, YouTube va donc appliquer ces nouvelles conditions à sa plateforme et va ainsi supprimer l'ensemble du contenu ne respectant pas ces consignes. Mais comme toujours avec YouTube, il y a un hic : le contenu ayant été téléchargé par les utilisateurs Premium ne sera pas supprimé sans que ces derniers ne le fassent d'eux-mêmes.

Visiblement, YouTube tient aujourd'hui à se rattraper et donne la priorité à la protection des mineurs. Il conseille toujours aux parents d'utiliser YouTube Kids pour leurs enfants de moins de 13 ans et aux créateurs de contenus de se référer à son guide de bonne conduite.


Après le travail des mineurs sur YouTube, le géant de la vidéo s'attaque maintenant aux enjeux liés à son jeune public. Il devrait d'ailleurs aussi s'occuper des annonces publicitaires qui ciblent les enfants, le tout pour éviter d'enfreindre la loi sur la protection de la vie privée en ligne des enfants et donc de se voir asséner une amende.

Source : The Verge, Support Google
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
scroll top