YouTube va mettre fin à la publicité ciblée sur les vidéos pour enfants

Mathieu Grumiaux Contributeur
23 août 2019 à 14h02
0
Tablette enfant

Le géant américain souhaiterait désactiver son ciblage publicitaire sur les contenus réservés aux enfants. Le manque à gagner serait toutefois limité, autour des 50 millions de dollars par an.

Les contenus pour enfants sont stratégiques pour YouTube. Les dessins animés publiés sur la plateforme attirent une énorme audience et l'entreprise américaine a profité de ces programmes durant de nombreuses années pour y diffuser de la publicité ciblée.

Les publicités ciblées retirées des cartoons

Seulement, la Federal Trade Commission (FTC) souhaite désormais stopper le marquage publicitaire des enfants et enquête depuis plus d'un an sur une éventuelle infraction de YouTube envers les lois américaines de 1998 sur la protection de l'enfance.

Selon Bloomberg, les deux entités seraient parvenues à un accord et YouTube devrait rapidement supprimer les publicités ciblées des contenus réservés aux enfants, même si l'on ne sait pas encore comment elle compte s'y prendre pour déterminer quelles vidéos sont concernées parmi la masse publiée chaque jour.


Des programmes capitaux pour fidéliser une très jeune audience

Cette mesure aura un impact financier très limité pour YouTube. On parle de 50 millions de dollars de revenus publicitaires perdus chaque année par la filiale de Google, un moindre mal par rapport aux 500 à 750 millions engrangés par ces dessins animés pour les tout petits.

Si YouTube met en avant YouTube Kids, sa plateforme exclusivement réservée aux enfants, le site principal reste le plus visité par les mineurs et leurs parents. Grâce à ces contenus, le service peut habituer un public encore au biberon, qui continuera à consommer des vidéos et leurs publicités associées en grandissant. D'où l'importance capitale de ce type de programme sur la plateforme et le refus de YouTube de les proposer exclusivement sur YouTube Kids.


Les associations œuvrant pour la protection de l'enfance sont très prudentes vis-à-vis de cette décision. Elles estiment que même si YouTube interdit la publicité ciblée sur les dessins animés, elle pourra continuer à utiliser les informations de visionnage pour créer un profil publicitaire de chaque enfant qui servira quelques années plus tard sur l'ensemble des produits Google.

Bloomberg
4 réponses
4 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Un démantèlement des GAFA ?
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top