D’après l’Hadopi, les 15-24 ans sont plus enclins à payer pour des contenus en ligne

Bastien Contreras Contributeur
06 janvier 2019 à 17h15
0
Streaming video

L'Hadopi a publié le mois dernier un rapport sur la consommation culturelle des 15-24 ans en France. Si cette génération connectée a davantage recours au streaming et au téléchargement illicites, elle ne serait pas du tout opposée à l'idée de payer pour avoir accès à des contenus de manière légale.

La Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet, plus connue sous le nom d'Hadopi, s'est penchée sur les habitudes de consommation de ce qu'elle appelle les « digital natives ». Derrière ce terme sujet à débat se cachent les individus entre 15 et 24 ans, parfois également nommés « génération Z ».

Une population ultra-connectée

Le premier enseignement de l'étude est tout sauf une surprise : les 15-24 ans sont sans cesse connectés, beaucoup plus que leurs aînés. Ainsi, 85 % d'entre eux se connectent à Internet plusieurs fois par jour (contre 62 % pour les plus de 25 ans), et une grande partie d'entre eux le font via leur smartphone.

Dans le même état d'esprit, ces jeunes individus sont de gros consommateurs de bien culturels en ligne : 97 % y ont recours, contre 73 % chez leurs aînés. Sans surprise, les produits concernés sont en priorité la musique (82 % des « digital natives » en écoutent depuis leur smartphone), les vidéos ou films et les séries TV.

Des pratiques illicites répandues, mais aussi une recherche de contenus légaux de qualité

Pour y accéder, les 15-24 ans n'hésitent pas à piocher dans les sites illégaux, pour du streaming ou du téléchargement. En effet, 71 % d'entre eux déclarent aller occasionnellement ou régulièrement sur ce type de plateforme. C'est 45 % de plus que chez les plus de 25 ans.

Mais il serait réducteur d'associer cette population à une consommation uniquement illicite. En effet, si les 15-18 ans semblent particulièrement en recherche de contenus gratuits, c'est moins le cas des 19-24 ans, disposant d'un pouvoir d'achat plus élevé. Ces derniers sont alors plus enclins à payer pour une offre légale de qualité ou à valoriser les petits artistes. Au total, 58 % des 15-24 ans affirment consommer au moins un produit culturel en ligne de façon payante, en particulier via un abonnement mensuel (comme Netflix), contre seulement 33 % chez les plus de 25 ans.

La parade contre le streaming illégal semble donc toute trouvée : une offre légale de qualité et abordable.
12 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix menace les partages de compte entre amis
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
M6, France Télévision et TF1 engagent un triple Salto... pour espérer retomber sur leurs pieds
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top