Deux mois après son lancement, Disney + vaudrait déjà plus de 100 milliards de dollars

Disney+

Si le service de streaming vidéo Disney+ a été lancé il y a maintenant près de deux mois aux États-Unis, il faudra encore attendre un peu pour une ouverture en France.

En attendant, la valorisation de ce service flambant neuf est déjà estimée à 108 milliards de dollars. Un chiffre vertigineux, qu'il faut cependant relativiser.

Un gain de 6 % depuis l'ouverture de Disney+

L'établissement bancaire Barclays a émis une estimation de la valorisation de différents services de streaming : Disney+, mais aussi Hulu et ESPN+. Pour cela, la société a estimé la valeur totale de l'entreprise d'une part, et la valeur de son cœur de métier d'autre part. Dans le cas de Disney+, Barclays a estimé que Disney valait 320 milliards de dollars, un montant qui tient compte de sa capitalisation boursière et de sa dette. Son cœur de métier (c'est-à-dire les films produits par son studio, ses parcs d'attraction, etc) vaudrait alors 213 milliards de dollars. Ce qui, après soustraction, laisse une valorisation estimée de 107 à 108 milliards de dollars pour son service de streaming.


S'il s'agit là d'une estimation, il est incontestable que Disney+ a la cote. La valeur des actions Disney a gagné 6 % depuis que son service de streaming vidéo a été lancé, le 11 novembre dernier. Barclays a déclaré : « À peine six semaines après son lancement, Disney disposait déjà d'une entreprise de streaming d'une valeur de 108 milliards, soit 69 % de la valeur totale d'entreprise de Netflix, qui a mis 13 ans pour en arriver là ». À l'heure actuelle, la capitalisation boursière de Disney s'établit autour de 260 milliards de dollars, contre 144 milliards de dollars pour Netflix.

Jusqu'à 90 millions d'abonnés visés

La haute valorisation de Disney+ ne signifie cependant pas que la société est en passe de dépasser ses principaux concurrents, en particulier Netflix. Le jour de son lancement, Disney+ a certes affirmé avoir gagné 10 millions d'abonnés. La semaine passée, l'analyste Bernie McTernan estimait à la CNBC que Disney+ atteindrait les 25 millions d'abonnés au cours du premier trimestre 2020.


Mais ces chiffres restent largement en deçà des 60 millions d'abonnés américains que Netflix disait compter en octobre dernier. Et surtout, une fois déployé hors du continent américain, Disney+ parviendra-t-il à dépasser les 158 millions d'abonnés mondiaux de Netflix ? Pas sûr. D'ailleurs, Disney lui-même n'a pas prévu de dépasser Netflix, bien qu'il cherche à se placer parmi les concurrents sérieux. D'ici la fin de l'année 2024, le géant vise un public mondial compris entre 60 et 90 millions d'abonnés. Pour atteindre cet objectif, il n'écarte pas de possibles accords avec Hulu et ESPN+.

Source : CNBC
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

CES 2020 : Sony dévoile Vision-S, un concept-car électrique impressionnant
Justice : la musique diffusée sous Creative Commons dans un magasin reste soumise à rémunération
CES 2020 : Harman Kardon dévoile des intras, des earbuds et un casque Bluetooth
CES 2020 : Corsair et Elgato renforcent leurs gammes pour les streamers, de la capture aux lumières
Facebook signe une évolution molle de ses politiques pour bannir les deepfakes
Le groupe Carrefour rachète la startup Dejbox, Cedric O est très content
Jusqu'à -30% sur les montres connectées Fitbit
CES 2020 : Toyota va construire une ville pour le développement de ses appareils connectés
CES 2020 : Bosch dévoile un pare-soleil transparent qui n’obstrue pas la vision du conducteur
Haut de page