Un député LREM veut inscrire une référence aux Lois de la robotique dans la Constitution

17 janvier 2020 à 14h45
0
lesrobots.jpg

Le député de l'Essonne Pierre-Alain Raphan (LREM) veut faire inscrire dans le préambule de la Constitution une référence à la « Charte de l'Intelligence Artificielle et des algorithmes 2020 », dont l'article 2 cite clairement les trois Lois de la robotique, inventées par Isaac Asimov.

Le texte, soumis à l'Assemblée nationale le 15 janvier et repéré par nos confrères de Next Impact, a notamment pour objectif de responsabiliser juridiquement les créateurs de systèmes d'intelligence artificielle.

De la responsabilité juridique de l'IA

Cette proposition de loi constitutionnelle, présentée par Pierre-Alain Raphan (LREM) et consultable dans son intégralité, regroupe cinq articles sous la forme d'une « Charte de l'Intelligence Artificielle et des Algorithmes ».

Le premier article tente, comme ceci, une définition assez sommaire de l'intelligence artificielle : « La notion d'Intelligence Artificielle est entendue ici comme un algorithme évolutif dans sa structure, apprenant, au regard de sa rédaction initiale ».

Le texte souligne ensuite l'impossibilité, pour un tel système, d'être doté d'une personnalité juridique et note que la responsabilité d'une IA vis-à-vis de la loi incombe à ceux qui en ont la propriété : « Les obligations qui découlent de la personnalité juridique incombent à la personne morale ou physique qui héberge ou distribue le dit système, devenant de fait son représentant juridique ».


Les Lois de la robotique, version 2020

Mais c'est bien le second article de cette Charte qui nous intrigue, tant il pourrait sembler incongru à un lecteur français d'Isaac Asimov qui aurait mis les mains sur Les Robots à la fin des années 1960.

En effet, l'article propose qu'un « système [ une IA, donc ] tel que définit dans l'article 1 » :

« - Ne peut porter atteinte à un être ou un groupe d'êtres humains, ni, en restant passif, permettre qu'un être ou un groupe d'êtres humains soit exposé au danger ;

- Doit obéir aux ordres qui lui sont donnés par un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec le point précédent ;

- Doit protéger son existence tant que cette protection n'entre pas en conflit avec les deux points précédents
 ».

Or, les Lois de la robotique écrites de la main d'Asimov et apparues dans les librairies américaines pour la première fois en 1950, sont inscrites ainsi :

« - Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, restant passif, permettre qu'un être humain soit exposé au danger,

- Un robot doit obéir aux ordres que lui donne un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la première loi,

- Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n'entre pas en conflit avec la première ou la deuxième loi
 »

Une référence assumée par le député, évidemment, qui fait mention d'Isaac Asimov au début du texte. Il y souligne aussi les raisons de l'importance de cette Charte : « Le Législateur doit se saisir de ces questions majeures et de leurs enjeux potentiels. C'est pourquoi, cette loi a pour ambition de prévenir un retard irrattrapable dû à des outils créés par quelques individus mais impactant le plus grand nombre ».

Source : Next Impact.
25
17
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Renault accuse une perte nette de 141 millions d'euros en 2019
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
L'Europe s'est équipée de parcs éoliens offshore d'une capacité record de 3,6 GW en 2019
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
L'iPhone 11 Pro émet deux fois plus de radiations que la limite recommandée
Le Batman interprété par Robert Pattinson se dévoile en vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top