400 ans après le voyage du Mayflower, une version autonome va tenter la même aventure

17 octobre 2019 à 14h48
1
Mayflower.jpg

En 2020, pour célébrer le 400ème anniversaire de la traversée du navire Mayflower de l'Angleterre vers le Nouveau Monde, un « nouveau Mayflower autonome » va effectuer le même voyage.

Conçu par ProMare, une ONG américaine destinée à la recherche et à l'exploration maritime, le vaisseau futuriste sera équipé d'un système d'intelligence artificielle développé par IBM.

Des colons américains au vaisseau futuriste

Le Mayflower fut un vaisseau marchand qui quitta le port de Plymouth, en Angleterre, en 1620. Il emmenait avec lui un équipage composé principalement de dissidents religieux anglais cherchant une nouvelle terre pour vivre librement leur religion.

Les passagers du Mayflower sont ainsi considérés comme faisant parti des premiers colons anglais à s'installer en Amérique. Lors de la traversée, ils signèrent surtout le « Mayflower Compact », un pacte encore considéré comme étant à la base de la Constitution des États-Unis.

Un voyage symbolique

La traversée du « nouveau Mayflower » marquera donc un anniversaire important dans l'imaginaire national américain. Il partira en septembre prochain de Plymouth pour réaliser un voyage de 5 182 kilomètres, cette fois sans aucun humain à bord.

Le navire, autonome, sera principalement équipé de panneaux solaires pour l'énergie, mais aussi d'un moteur diesel et de turbines à vent. Les équipes de ProMare et IBM ont également intégré de nombreuses capsules remplies de capteurs pour réaliser un certain nombre d'observations sur l'évolution du vaisseau solitaire. Ils cherchent effectuer des analyses sur les fonds marins et notamment la présence de micro-plastique dans les océans.



Pour faire arriver le vaisseau à bon port, IBM l'a équipé de son système de vision assistée par intelligence artificielle, PowerAI. Le navire sera également doté de systèmes de télédétection par laser LIDAR, pour éviter toute collision en mer.

Une fois le voyage terminé, ProMare devrait rendre l'expérience accessible au grand public par logiciel de réalité virtuelle interposé.

Source : The Next Web

Benjamin Bruel

Journaliste spécialisé dans le numérique, l'espace, la technologie et l'innovation, je me passionne par tout ce qui a trait au futur et à la compréhension du monde de demain. J'exerce ce métier depuis...

Lire d'autres articles

Journaliste spécialisé dans le numérique, l'espace, la technologie et l'innovation, je me passionne par tout ce qui a trait au futur et à la compréhension du monde de demain. J'exerce ce métier depuis quatre ans, souvent devant mon ordinateur et parfois en vadrouille entre deux pays d'Asie. Amateur de bande dessinées, de paranormal et de dark tourism, je voue aussi un culte aux œuvres de Philip Pullman et de Yoko Taro.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (1)

dancod
Super il utilisera dun bon gros gasoil qui pue et qui pollue…
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page

Sur le même sujet