42 pays adoptent des normes pour une IA plus "robuste, sûre et équitable"

Alexandre Boero Contributeur
25 mai 2019 à 12h00
0
intelligence artificielle IA.jpg

Les pays membres de l'OCDE, et quelques-uns de leurs partenaires, ont adopté mercredi de nouveaux principes pour relever les défis de l'intelligence artificielle.

Dans la lignée des sept grandes règles éthiques établies en matière d'intelligence artificielle par la Commission européenne en avril dernier, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a adopté, le 22 mai, un ensemble de dix normes visant à développer et ériger une IA qui soit digne de confiance, mais également sûre, robuste et équitable. Ces dix recommandations sont réparties dans deux groupes aux valeurs communes.

Une IA au service de l'individu et de la planète


Les 36 pays membres de l'OCDE, parmi lesquels la France, l'Allemagne et les États-Unis, accompagnés de six pays partenaires (Argentine, Brésil, Colombie, Costa Rica, Pérou et Roumanie), ont d'abord établi cinq grands principes sur l'intelligence artificielle.

Le premier évoque une IA au service des intérêts des individus, mais aussi de la planète, en prônant la croissance inclusive, le développement durable et le bien-être.

Le second s'appuie sur des valeurs centrées sur l'humain et l'équité, l'IA devant en effet être conçue pour bâtir une société juste et équitable, et permettre, cas de besoin, une intervention humaine.

Le troisième prône la transparence et l'explicabilité de systèmes d'IA, de façon à ce que les individus puissent en contester les résultats.

Le quatrième principe évoque la robustesse, la sûreté et la sécurité des systèmes d'IA tout au long de leur vie, avec une évaluation des risques qui doit demeurer permanente.

Enfin, le cinquième implique la responsabilité des acteurs (organisations et individus) chargés de développer et d'exploiter l'IA.

Une coopération mondiale nécessaire pour bâtir une IA « digne de confiance »


Pour faire respecter ces cinq grands principes et inciter les décideurs à les suivre, l'OCDE a dégagé cinq recommandations complémentaires.

La première tient en l'investissement (public et privé) dans la recherche et le développement en matière d'IA.

La seconde vise à favoriser la mise en place d'écosystèmes d'IA accessibles, qui doit notamment passer par le partage des données et des connaissances.

La troisième soutient la construction d'un cadre d'action qui soit favorable à l'intelligence artificielle.

La quatrième prône le renforcement des compétences utiles aux individus en matière d'IA, afin de mieux gérer et assurer la transition, la transformation du marché du travail.

La cinquième, elle, soutient une coopération internationale destinée à adopter une IA digne de confiance.

Pour le secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurria, « ces principes constitueront une référence mondiale pour bâtir une IA digne de confiance, afin que l'on puisse tirer le meilleur parti des opportunités qu'elle offre, au service de tous ». L'IA sera placée au centre des débats du prochain sommet du G20, qui aura lieu les 28 et 29 juin prochains, à Osaka.
1 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Une étude montre que les cyclistes
C’est officiel : Disney+ ne sera pas disponible au lancement en France

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top