42 pays adoptent des normes pour une IA plus "robuste, sûre et équitable"

Alexandre Boero
Journaliste-reporter, chargé de l'actu
25 mai 2019 à 12h00
1
intelligence artificielle IA.jpg

Les pays membres de l'OCDE, et quelques-uns de leurs partenaires, ont adopté mercredi de nouveaux principes pour relever les défis de l'intelligence artificielle.

Dans la lignée des sept grandes règles éthiques établies en matière d'intelligence artificielle par la Commission européenne en avril dernier, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a adopté, le 22 mai, un ensemble de dix normes visant à développer et ériger une IA qui soit digne de confiance, mais également sûre, robuste et équitable. Ces dix recommandations sont réparties dans deux groupes aux valeurs communes.

Une IA au service de l'individu et de la planète

Les 36 pays membres de l'OCDE, parmi lesquels la France, l'Allemagne et les États-Unis, accompagnés de six pays partenaires (Argentine, Brésil, Colombie, Costa Rica, Pérou et Roumanie), ont d'abord établi cinq grands principes sur l'intelligence artificielle.

Le premier évoque une IA au service des intérêts des individus, mais aussi de la planète, en prônant la croissance inclusive, le développement durable et le bien-être.

Le second s'appuie sur des valeurs centrées sur l'humain et l'équité, l'IA devant en effet être conçue pour bâtir une société juste et équitable, et permettre, cas de besoin, une intervention humaine.

Le troisième prône la transparence et l'explicabilité de systèmes d'IA, de façon à ce que les individus puissent en contester les résultats.

Le quatrième principe évoque la robustesse, la sûreté et la sécurité des systèmes d'IA tout au long de leur vie, avec une évaluation des risques qui doit demeurer permanente.

Enfin, le cinquième implique la responsabilité des acteurs (organisations et individus) chargés de développer et d'exploiter l'IA.

Une coopération mondiale nécessaire pour bâtir une IA « digne de confiance »

Pour faire respecter ces cinq grands principes et inciter les décideurs à les suivre, l'OCDE a dégagé cinq recommandations complémentaires.

La première tient en l'investissement (public et privé) dans la recherche et le développement en matière d'IA.

La seconde vise à favoriser la mise en place d'écosystèmes d'IA accessibles, qui doit notamment passer par le partage des données et des connaissances.

La troisième soutient la construction d'un cadre d'action qui soit favorable à l'intelligence artificielle.

La quatrième prône le renforcement des compétences utiles aux individus en matière d'IA, afin de mieux gérer et assurer la transition, la transformation du marché du travail.

La cinquième, elle, soutient une coopération internationale destinée à adopter une IA digne de confiance.

Pour le secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurria, « ces principes constitueront une référence mondiale pour bâtir une IA digne de confiance, afin que l'on puisse tirer le meilleur parti des opportunités qu'elle offre, au service de tous ». L'IA sera placée au centre des débats du prochain sommet du G20, qui aura lieu les 28 et 29 juin prochains, à Osaka.

Alexandre Boero

Journaliste-reporter, chargé de l'actu

Journaliste-reporter, chargé de l'actu

Journaliste, chargé de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, éc...

Lire d'autres articles

Journaliste, chargé de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (1)

Feunoir
mais qu’est ce qu’une société juste et équitable ?<br /> – interdire l’héritage et les dons venant de ces parents ce ne serait pas juste et équitable pour certains?<br /> – mettre des cameras partout et être observer/juger tout le temps pour empêcher les comportements déviants et on n’aurait pas une société “parfaite” ?<br /> quand c’est sujet à l’interpretation et au changement d’avis/réaction de dirigeants (à but électoral ou de contrôle des masses) et l’émotion des masses à un événement cela servira pas à grand chose<br /> mais bon faut bien commencer quelques part (même les 3 lois de la robotique ne suffisent pas si on lit Isaac Asimov)
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page

Sur le même sujet