6 projets retenus pour mettre l'intelligence artificielle au service de l'État

23 novembre 2018 à 14h42
5
IA projets France
© Etalab

Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État chargé du numérique, a annoncé la liste des six lauréats de l'appel à projets consacré à l'amélioration des services publics français grâce à l'intelligence artificielle. Ils disposeront de 10 mois pour faire leurs preuves.

Après l'annonce des 16 projets retenus pour digitaliser les services publics, voici les 6 dédiés à l'intelligence artificielle ! Ils ont été retenus parmi 52 candidatures, reçues après l'appel à manifestation d'intérêt lancé par l'État français, le 14 juin 2018.

Des contrôles plus intelligents

Parmi les lauréats, plusieurs comptent exploiter l'IA pour faciliter le travail de contrôle par les autorités. Ainsi, un projet prévoit d'analyser automatiquement les images aériennes et satellites, afin de détecter une éventuelle occupation des sols en situation irrégulière (constructions illégales, caravanes, décharges sauvages, etc.).

Ensuite, l'intelligence artificielle pourra être employée pour optimiser les contrôles sanitaires dans les établissements de restauration via l'analyse des commentaires des consommateurs sur les sites d'avis en ligne.

De plus, l'Agence française pour la biodiversité se servira de l'IA pour améliorer l'efficacité des visites d'inspection de la police de l'environnement.

En attendant le « Lab IA »

La technologie sera également amenée à intervenir dans d'autres domaines. Elle se déclinera ainsi sous forme d'un voice bot, pour répondre aux questions récurrentes sur le chèque emploi associatif.

Par ailleurs, elle servira à optimiser l'exploitation des données des lettres de suite d'inspection des installations nucléaires.

Enfin, elle sera utilisée par le CHU de Toulouse dans le cadre des traitements post-opératoires du cancer du poumon.

Ces six projets seront accompagnés et financés pendant 10 mois, afin de réaliser une preuve de concept (POC). Ils constituent un premier pas effectué par la France pour tirer davantage profit de l'intelligence artificielle, en attendant le lancement du « Lab IA ». Ce dernier aura pour objectif de faire bénéficier aux administrations des possibilités offertes par l'IA, et constituera une passerelle entre le secteur de la recherche et les services publics.

Source : Etalab
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
0
carinae
bon preuve de concept —> POC la traduction n’est pas géniale. POC en anglais Proof of Concept --> peut-être quelque chose comme étude de faisabilité, de validation … quelque chose comme ça …
Al_Jardine
Il serait temps de remplacer « intelligence artificielle » par « flicage numérique. »
fifi58
Pour utiliser l’intelligence artificielle, il faut avoir à côté un peu de bon sens.<br /> Quand on a vu (professionnellement) le niveau de certains interlocuteurs à Bercy, on ne peut qu’être inquiet.<br /> Cela va finir comme la reconnaissance faciale en Chine : du flicage, mais avec des couacs à répétition.<br /> Ou comme les amendes issue d’un radar automatique qui sanctionnent des tracteurs.
Precrime
Le pouvoir sera à même de basculer; historiquement on a eu la religion, l’education, la politique, les média, et demain les sociétés qui seront capable de vendre un algo.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Samsung Galaxy Z Fold 3 versus Galaxy Z Fold 4 : des évolutions suffisantes pour changer de smartphone ?
Cette solution VPN vous accompagne jusqu'à l'automne 2025 à -83% !
Non, vous ne rêvez pas ! Tesla a installé une piscine sur un Superchargeur
Pour vous, le meilleur antivirus du marché est disponible à -60% pendant un an !
Après Samsung et Xiaomi, c'est au tour de Motorola d'officialiser son Razr 2022
Microsoft introduit l'effet Mica dans Word 2021
Microsoft corrige plus de 120 failles, dont 17 critiques
Offrez-vous un haut niveau de cybersécurité à bon prix avec cette suite antivirus Norton
Top 5 des applications à tester ce week-end sur votre smartphone
Waze et Google Maps pourraient bientôt devenir moins efficaces contre les bouchons
Haut de page