Un ordinateur entraîné à voir les illusions d’optique comme un humain

09 octobre 2018 à 22h18
2
illusion d\'optique

Les recherches sur l'intelligence artificielle permettent de rapprocher de plus en plus la machine de l'être humain. Dernier progrès en date : un ordinateur capable d'être trompé par une illusion d'optique, comme peut l'être notre œil. Et ces résultats peuvent avoir une incidence dans de nombreux domaines.

Vous avez certainement déjà été berné(e) par une illusion d'optique au moins une fois dans votre vie. Un carré qui paraît plus petit qu'il n'est en réalité, des lignes droites qui se déforment, des couleurs qui se confondent... La vue est un mécanisme complexe, qui laisse parfois place aux erreurs d'interprétation. Des imperfections à éviter au sein des machines les plus modernes ? Pas forcément.

Une machine qui voit aussi « mal » qu'un humain

Pour Thomas Serre, professeur du département Sciences cognitives, linguistiques et psychologiques de l'université Brown, ce décalage entre la réalité et ce que l'on perçoit ne doit pas être considéré comme un bug, mais comme une propriété du cerveau. C'est pourquoi son équipe a travaillé sur une nouvelle machine, capable de voir les illusions d'optique de la même façon qu'un humain.

Pour cela, les chercheurs ont conçu un système reproduisant notre fonctionnement visuel, s'appuyant sur un vaste circuit de neurones. La différence majeure par rapport aux précédents travaux de deep learning tient au fait que leur cerveau artificiel prend en compte l'influence des neurones corticaux les uns sur les autres, face à un stimulus semblable à une illusion.

Des applications de la vision artificielle

Entraîner la machine à voir comme un humain peut être utile dans de nombreux domaines : reconnaissance faciale, imagerie médicale, véhicules autonomes... Pour Thomas Serre, c'est en approchant l'ordinateur du cerveau humain qu'il sera capable d'éviter des erreurs grossières, comme confondre un panneau « STOP » avec un de limitation de vitesse.

Mais la route est encore longue pour reproduire fidèlement le comportement de nos yeux. Le chercheur de l'université Brown prévoit d'ailleurs de publier un nouvel article en décembre. Il sera alors notamment question d'une vision artificielle capable d'identifier les contours d'un objet. Avant de repousser encore plus loin les limites de l'IA ?

Source : Engadget
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
0
Feunoir
Notre cerveau se fait leurrer par son passif/expérience passée/truc interprété pour être plus logique avec la réalité habituelle. En gros il fait une erreur. Je vois pas l’intérêt de reproduire des imperfections. Ils vont aussi simuler une fovéa pendant qu’ils y sont?<br /> les prochaines innovations en robotique pour se rapprocher de l’homme :<br /> être bourré<br /> drague en mode gros lourd<br /> se vautrer sur le canap. devant la tv<br /> gueuler pour rien<br /> si possible tout cela en même temps<br />
Nmut
L’article est un peu trop sensationnaliste.<br /> Plus prosaïquement, les chercheurs veulent trouver comment le cerveau fonctionne et ils utilisent les “erreurs” pour comprendre les “biais” (dans le sens biais cognitif, pas forcément négatif) utilisés par notre cerveau pour simplifier les problèmes et appréhender le monde. Malgré toutes les erreurs et les ratées (attrait des fake news, du sentationnel, des théories du complot, illusions d’optique, …) le cerveau reste quand même exceptionnellement performant.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Chrome : au 1er janvier les extensions
La première Vespa électrique est en vente... à plus de 6000 €
iOS : la mise à jour 12.0.1 règle le #ChargeGate des iPhone Xs
Surface Headphones : le casque Bluetooth signé Microsoft sortira mi-novembre
ADN : un nouvel algorithme pour aider à prédire maladies cardiaques et cancer
Airbus et Atos deviennent les partenaires en cybersécurité de l’Union européenne
Nobel de Physique : il pense que l’on peut réduire l’activité des déchets nucléaires
Chrome 70 va bloquer des centaines de sites sécurisés
Pixel 3, Pixel Slate, Home Hub : on vous résume la conférence Google
Ecosia prêt à débourser 1 M€ pour sauver une forêt en Allemagne
Haut de page