Une IA apprend aux planeurs à utiliser les courants d'air, comme les oiseaux

Thibaut Popelier Contributeur
21 septembre 2018 à 18h11
0
Planeur

C'est une nouvelle qui pourrait bien révolutionner la manière de concevoir les appareils volants. Des chercheurs ont testé un nouvel algorithme permettant d'utiliser le vent pour se déplacer dans les airs.

Dans plusieurs universités en Italie et aux États-Unis, des chercheurs ont étudié la possibilité de faire voler des planeurs silencieux sans utiliser la moindre goutte de carburant. À la manière des oiseaux, ces drones utiliseraient les courants ascendants pour se stabiliser dans les airs et effectuer des trajets plus ou moins longs. Grâce à un algorithme, l'intelligence artificielle de ces engins pourrait apprendre à se servir de ces sources thermiques tout en perçant le mystère autour du vol des oiseaux.

Des essais réalisés directement sur le terrain

Pour concevoir cette IA presque tout droit sortie d'un film de science-fiction, les chercheurs ont utilisé des outils très avancés accès sur un système par essais et erreurs. Au départ, l'IA ne sait presque rien de la tâche à accomplir (voler en utilisant les thermiques) et elle apprend au fur et à mesure qu'elle s'exerce. Le but ultime étant d'améliorer la vitesse à laquelle le planeur prend de la hauteur.

Des essais ont été effectués dans un simulateur, puis sur le terrain en Californie. Pour cela, le drone autonome était placé dans les airs pendant environ trois minutes. Une personne se trouvait aux commandes avant de laisser l'intelligence artificielle prendre le relais. Parfois, le planeur restait jusqu'à 45 minutes dans les airs.

Encore des tests à effectuer avant de rêver

Bien évidemment, il faudra encore réaliser de nombreux tests avant de passer aux choses sérieuses. Pour le moment, l'algorithme n'est pas totalement au point et plusieurs facteurs doivent être pris en compte. Par exemple, les vents peuvent être trop forts et embarquer le drone vers une zone non désirée. Aussi, des prédateurs comme des aigles s'en sont même pris à l'appareil lors des essais. En gros, l'IA n'arrive pas encore à dissocier les différents types de vents et l'environnement autour d'elle pour s'adapter en conséquence.

Cependant, Gautam Reedy, qui a participé à l'écriture de ce rapport, a confirmé à The Verge que d'autres tests seraient effectués prochainement et qu'il ne serait pas difficile de créer des drones autonomes utilisant cette IA pour voler sur de longues distances. Avant de voir plus grand, les chercheurs pensent pouvoir déjà en apprendre plus sur la manière de voler des oiseaux.
12 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Analogue présente un DAC audio/vidéo pour brancher vos vieilles consoles sur une TV moderne

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top