Une IA apprend aux planeurs à utiliser les courants d'air, comme les oiseaux

Par
Le 21 septembre 2018
 0
planeur

C'est une nouvelle qui pourrait bien révolutionner la manière de concevoir les appareils volants. Des chercheurs ont testé un nouvel algorithme permettant d'utiliser le vent pour se déplacer dans les airs.

Dans plusieurs universités en Italie et aux États-Unis, des chercheurs ont étudié la possibilité de faire voler des planeurs silencieux sans utiliser la moindre goutte de carburant. À la manière des oiseaux, ces drones utiliseraient les courants ascendants pour se stabiliser dans les airs et effectuer des trajets plus ou moins longs. Grâce à un algorithme, l'intelligence artificielle de ces engins pourrait apprendre à se servir de ces sources thermiques tout en perçant le mystère autour du vol des oiseaux.

Des essais réalisés directement sur le terrain

Pour concevoir cette IA presque tout droit sortie d'un film de science-fiction, les chercheurs ont utilisé des outils très avancés accès sur un système par essais et erreurs. Au départ, l'IA ne sait presque rien de la tâche à accomplir (voler en utilisant les thermiques) et elle apprend au fur et à mesure qu'elle s'exerce. Le but ultime étant d'améliorer la vitesse à laquelle le planeur prend de la hauteur.

Des essais ont été effectués dans un simulateur, puis sur le terrain en Californie. Pour cela, le drone autonome était placé dans les airs pendant environ trois minutes. Une personne se trouvait aux commandes avant de laisser l'intelligence artificielle prendre le relais. Parfois, le planeur restait jusqu'à 45 minutes dans les airs.

Encore des tests à effectuer avant de rêver

Bien évidemment, il faudra encore réaliser de nombreux tests avant de passer aux choses sérieuses. Pour le moment, l'algorithme n'est pas totalement au point et plusieurs facteurs doivent être pris en compte. Par exemple, les vents peuvent être trop forts et embarquer le drone vers une zone non désirée. Aussi, des prédateurs comme des aigles s'en sont même pris à l'appareil lors des essais. En gros, l'IA n'arrive pas encore à dissocier les différents types de vents et l'environnement autour d'elle pour s'adapter en conséquence.

Cependant, Gautam Reedy, qui a participé à l'écriture de ce rapport, a confirmé à The Verge que d'autres tests seraient effectués prochainement et qu'il ne serait pas difficile de créer des drones autonomes utilisant cette IA pour voler sur de longues distances. Avant de voir plus grand, les chercheurs pensent pouvoir déjà en apprendre plus sur la manière de voler des oiseaux.
Modifié le 21/09/2018 à 15h33

Les dernières actualités Intelligence artificielle

scroll top