Reconnaissance faciale : le Conseil de l'Europe demande une "réglementation stricte"

28 janvier 2021 à 15h53
8
reconnaissance-faciale COE © Conseil de l'Europe
© Conseil de l'Europe

Le Conseil de l'Europe a mis à profit la journée mondiale de la protection des données pour sensibiliser les gouvernements, législateurs et entreprises sur les risques de la reconnaissance faciale.

Dans le cadre de la 40e Convention 108 pour la protection des données, le Conseil de l'Europe a proposé, ce jeudi 28 janvier, une nouvelle série de lignes directrices visant à encadrer les technologies de reconnaissance faciale. L'organisation de défense des droits de l'homme, qui réunit 47 pays (dont les 27 États membres de l'UE), propose de tout bonnement interdire l'usage de la technologie pour certaines applications, sujettes aux discriminations.

Le Conseil de l'Europe au chevet de la protection de la privée et du respect des données personnelles

La reconnaissance faciale est une technologie de traitement automatique d'images numériques hautement contestée par une partie de la population et par certaines associations. Les images numériques qu'elle traite contiennent les visages des citoyens qui permettent ensuite de les identifier, ou tout du moins de les authentifier, à l'aide de modèles de visages. Ces données biométriques deviennent une menace pour les droits au respect de la vie privée et la protection des données à caractère personnel dès lors que la reconnaissance faciale est intégrée dans un système de surveillance existant.

Les différentes parties à la Convention 108 veulent s'assurer que le développement et l'utilisation de la reconnaissance faciale respectent bien le droit à la vie privée et les données personnelles des citoyens à l'aide de ces fameuses lignes directrices. Celles-ci sont destinées à fournir aux entreprises, gouvernements, fabricants, développeurs et fournisseurs de solutions, mais aussi législateurs toute une série de mesures de référence visant à ne pas procéder à un usage de la technologie qui serait nuisible.

Le Conseil de l'Europe (qui siège à Strasbourg mais n'a aucun lien avec l'Union européenne) vise notamment à interdire toute application de la reconnaissance faciale, que ce soit dans le privé ou le public, qui aiderait à déterminer la couleur de peau, les croyances religieuses, le sexe, l'origine raciale ou ethnique, l'âge, l'état de santé ou encore le statut social d'une personne.

L'organisation refuse également que l'on scrute l'affect

Concernant le recours à une technologie de reconnaissance faciale « à la volée » dans des environnements non contrôlés (cela peut concerner les espaces publics, les hôpitaux, écoles ou centres commerciaux), le Conseil de l'Europe reste ouvert à une utilisation si et seulement si celle-ci est soumise à un débat démocratique et à un potentiel moratoire qui permettrait alors de juger des effets intrusifs.

En revanche, l'organisation est ferme s'agissant de la reconnaissance de ce que l'on appelle « l'affect », autrement dit les émotions humaines. Le Conseil considère que leur identification à l'aide de la reconnaissance artificielle permettrait de détecter les traits de personnalité, les sentiments intérieurs, la santé mentale ou encore l'engagement des travailleurs, et ce grâce à des images de visages. Typiquement, l'institution désapprouve la possibilité de se se servir de la technologie lors d'entretiens d'embauche ou de rendez-vous liés à la souscription d'un prêt ou d'une assurance, où ses propriétés pourraient facilement être détournées et discriminatoires.

« Au mieux, la reconnaissance faciale peut être pratique et nous aider à surmonter les obstacles de notre vie quotidienne. Au pire, elle menace nos droits humains essentiels, notamment le respect de la vie privée, l'égalité de traitement et la non-discrimination, en donnant aux pouvoirs publics et autres la possibilité de surveiller et de contrôler des aspects importants de notre vie, souvent à notre insu ou sans notre consentement », résume Marija Pejčinović Burić, la secrétaire générale du Conseil de l'Europe.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
6
maxxi
Dans 30 ans l’Europe sera déclassée et la risée du monde, à force de protéger la liberté individuelle et les données personnelles nous allons nous priver de nombreuses technologies que tous les autres posséderont ! Entre l’atteinte totale à la liberté en Chine et la systémique frilosité de l’Europe il faut trouver un équilibre.
Nomad2021
les flics ont aussi le droit à l’image… Il est normal de faire un pataquès comme tu dis quand une personne mal intentionnée filme le dit policier en action au moment d’une interpellation, vidéo qui finit sur tout les réseaux sociaux avec le visage du flic bien en évidence. Bien souvent on ne connait pas le contexte et bien souvent il s’avère que le mystérieux caméraman à oublié de filmer le début quand la personne interpellée frappait ou crachait sur le policier… donc oui je comprends le pataquès monstre. Monsieur lambda risque moins sa peau qu’un policier qui fait son travail de… policier qui est à la fois préventif et répréssif quand il faut (encore heureux)
pascalreedsmith
et tu penses sérieusement que ces technologies valent la peine de s’assoir sur tout ça ?<br /> ça va ajouter quoi dans ta vie, qu’une IA sache si t’es déprimé, que t’as des problèmes de santé, à part des problèmes supplémentaires ?<br /> Quand tu ira chercher un prêt pour acheter un maison, l’assureur va te dire, ok mais tu va payer une blinde, et tu ne sera pas couvert dans tel et tel cas. Ta mutuelle va te faire payer plus si tu as mauvaise mine, alors que le principe de la mutuelle c’est la solidarité.<br /> En caricaturant : bienvenue dans un monde à deux vitesses, celui ou les personnes sont jeunes, riches, en bonne santé, et sans problèmes et l’autre ou les personnes sont vieilles, pauvres et on les fait chi** parce qu’elles ont une sale gueule.<br /> C’est comme de dire qu’on s’en fout de la vie privée parce qu’on a rien a cacher. C’est laisser de coté une part du problème en ne voyant que les avantages mis en avant par ceux qui font la promotion de ces technologies (en général on te promet de veiller sur ta santé ou ta sécurité).<br /> Je suis technophile, mais quand ça commence à être trop intrusif, ça me hérisse le poil.<br /> Dans 30 ans l’europe sera peut etre «&nbsp;the place to be&nbsp;» justement parce qu’on aura su préserver notre vie des intrusions de ce type.<br /> On entrevoit déja ce que FB et autres réseaux sociaux font de nos informations personnelles, en influençant la vie politique de pays comme les US…
Demongornot
Encore quelqu’un qui n’as rien compris aux dangers que représente le manque de vie privé.<br /> Si la vie privée était correctement respecté, on n’aurait pas moins de technologies, on en aurait plus, car justement on ne peut pas implémenter énormément de choses car elles serraient dangereuses sans sécurité pour les utilisateurs.<br /> Si c’est pas important pour toi, pourquoi ne nous donnes-tu pas tes identifiants E-Mail, bancaire et ton numéro de sécurité sociale+scan de ta carte d’identité?<br /> Après tout, ce sont des données personnelles, pourquoi les protègerais-tu?
Demongornot
Expliqué quoi ?<br /> Que ça ouvre les portes au pire choses tel qu’usurpation d’identité, chantage, arnaques, ségrégation, ciblage de groupes ethniques, surveillance de masse et est l’un des plus gros facteur de risque de transformation de n’importe quel gouvernement en dictature.<br /> «&nbsp;Vie privée&nbsp;», «&nbsp;données personnelles&nbsp;», même combat.<br /> Toute forme d’informations concernant un individu qui devrait rester uniquement en possession de celui si sans excuses pour les utilisé et les collecté de façons très souvent illégale et contre les règles d’utilisations des sites/logiciels/appareils qui déjà ouvrent bien trop de portes pour être considéré comme éthique.<br /> Tu vois très bien de quoi je parle, ne fait pas comme si tu n’avais jamais fait de simplification de termes plutôt que de lister toutes les sous variantes.<br /> Je ne viens pas te reprendre quand tu dis «&nbsp;flics&nbsp;» à la place de «&nbsp;forces de l’ordre&nbsp;», ou «&nbsp;reco faciale&nbsp;» à la place de «&nbsp;reconnaissance faciale&nbsp;».
Demongornot
J’ai écrit<br /> Demongornot:<br /> risque de transformation de n’importe quel gouvernement en dictature.<br /> «&nbsp;risque de transformation…en dictature.&nbsp;»<br /> Je n’ai pas écrit que ça en était déjà une.<br /> Le gros méchant loup ? Non, tu es juste un utilisateur lambda.<br /> Parler de sujets que tu ne connais pas et faire l’apologie de choses dont tu n’as aucunes idées dés conséquences négatives que ça peux avoir, mais que tu restes aussi ouvert qu’un mur à être éduqué sur le sujet ? Oui, clairement, oui.<br /> Cet article est l’un parmi un nombre impressionnant ou les experts alertes tous sur la nécessité de faire respecter la vie privée, l’accès aux données personnelles et la sécurité des utilisateurs, la reconnaissance faciale ayant déjà était utilisé à des fins non éthique :<br /> Clubic.com – 19 Feb 19<br /> Une faille de sécurité révèle l'inquiétante surveillance des Ouïghours en Chine<br /> Un chercheur en cybersécurité a détecté une vulnérabilité permettant d'accéder à une colossale base de données tenue par une entreprise chinoise de reconnaissance faciale. Cette découverte a permis de mettre au jour une politique de surveillance...<br /> Clubic.com – 4 Feb 20<br /> Portiques de reconnaissance faciale dans les lycées, La Quadrature du Net et...<br /> Les deux associations plaidaient leur cause devant le tribunal administratif de Marseille, ce lundi. Le sort de leur requête pourrait leur être favorable.<br /> Clubic.com – 11 Jan 21<br /> Reconnaissance faciale : une demande accrue chez Clearview AI après l'assaut...<br /> Suite à « l'attaque » du Capitole américain, la société Clearview annonce avoir observé un pic d'utilisation de sa technologie de reconnaissance faciale.<br /> C’est pas une discution, c’est moi qui te dis, preuves à l’appuie, que le manque de vie privé est dangereux, les experts le disent et ça c’est déjà vue de très nombreuses fois.
Blackalf
Demongornot:<br /> Parler de sujets que tu ne connais pas et faire l’apologie de choses dont tu n’as aucunes idées dés conséquences négatives que ça peux avoir, mais que tu restes aussi ouvert qu’un mur à être éduqué sur le sujet ? Oui, clairement, oui.<br /> C’est très loin d’être la première fois que tu as cette attitude moi-je-sais-tout-vous feriez mieux de la fermer, dans pratiquement n’importe quel sujet et domaine, je te félicite donc en passant d’être la personne la plus intelligente de la planète, mais aussi d’arrêter de sous-entendre que tous les autres sont des cons, merci. <br /> Ce message n’appelle ni réponse, ni pavé plaintif, ni baratin-écran de fumée.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Apple : 1 milliard d'iPhone activement utilisés à travers le monde et des ventes records en 2020
Soldes Cdiscount : un PC portable bureautique Asus Vivobook à moins de 300€
Le Cybertruck de Tesla entrera en production de masse en 2022 selon Elon Musk
Soldes 2ème démarque : un écran gamer iiyama G-Master 24
Le Noctilux 50 mm f/1.2 de Leica renaît de ses cendres
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Mini critique Truth Seekers (S01)
Mini critique The Mandalorian (S02E01)
Mini critique Moonbase 8 (S01E01)
Mini critique WandaVision (S01E01E02)
Haut de page