Caméras intelligentes et thermiques : la CNIL s'inquiète pour la protection des données personnelles

19 juin 2020 à 13h05
11
camera-intelligente © CNIL

L'autorité administrative indépendante appelle à la vigilance face à l'utilisation croissante potentielle des nouveaux dispositifs vidéo, sollicités dans le cadre de la crise sanitaire.

Pour lutter contre le coronavirus , de plus en plus d'acteurs à la fois publics et privés envisagent d'utiliser des caméras dites « intelligentes » ainsi que des caméras thermiques. Si la démarche paraît justifiée au moment où des outils de prévention et de lutte contre la maladie à Covid-19 se mettent en place, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) rappelle que les objectifs sanitaires ne doivent pas empiéter plus que de raison sur les libertés individuelles.

Une menace potentielle pour les libertés individuelles

La CNIL a publié, mercredi 17 juin, une synthèse dans laquelle elle indique avoir constaté une volonté, dans des lieux publics ou ouverts au public (comme les transports, les lieux de travail, les commerces, etc.), une intention de démocratiser des outils comme les caméras intelligentes qui apportent, à des systèmes de vidéoprotection préexistants, une couche logicielle supplémentaire. L'autorité note aussi le déploiement envisagé de nouveaux systèmes vidéo dédiés : il s'agit des caméras thermiques, qui feront office de dispositifs de prise de température automatique. La détection du port de masque et le respect des mesures de distanciation physique sont aussi à l'étude.

Si ces différents dispositifs permettraient officiellement « d'évaluer le risque de contagion », la CNIL alerte sur le fait qu'ils auraient « des conséquences importantes pour la vie privée des personnes, qu'il s'agisse de passants, de clients ou de salariés ».

Qui dit dispositif intelligent, dit collecte de données individuelles. Et là est toute l'inquiétude de la Commission, qui en gardienne des libertés individuelles, prévient que tout développement incontrôlé « présente le risque de généraliser un sentiment de surveillance chez les citoyens, de créer un phénomène d’accoutumance et de banalisation de technologies intrusives, et d’engendrer une surveillance accrue, susceptible de porter atteinte au bon fonctionnement de notre société démocratique ».

La CNIL s'inquiète du vide juridique autour des caméras intelligentes

Pour anticiper la mise en œuvre de ces systèmes de surveillance, la CNIL appelle à l'apport de garanties visant à préserver le droit à la vie privée, et plus largement les libertés individuelles. L'autorité rappelle que « les dispositifs de vidéoprotection, comme d’autres dispositifs de captation d’images dans l’espace public, font l’objet d’un encadrement législatif spécifique dans le Code de la sécurité intérieure ». Sauf que pour l'heure, l'utilisation de caméras intelligentes n'est justement prévue par aucun texte. Un vide juridique qui pourrait être exploité par certains, et qui doit inciter à une régulation.

La CNIL rappelle que les dispositifs qui seront déployés ne devront l'être qu'avec le recueil du consentement des personnes filmées et devront être conformes au RGPD, notamment pour le traitement des données sensibles, comme les données biométriques. Ils devront aussi respecter le principe de proportionnalité, « c’est-à-dire ne pas porter une atteinte disproportionnée à la vie privée », précise le gendarme des données.

Cela s'appliquera également à l'usage des caméras thermiques, qui pourront aussi permettre d'identifier des personnes, ce qui aboutira à de la collecte de données personnelles et, en l’occurrence pour la prise de température, de données de santé. Évoquant le principe du consentement, la CNIL appelle à l'extrême prudence et évoquent les conséquences qui pourraient être engendrées par ces caméras, comme le refus d'accès à un local ou service en cas de non-consentement, ou le défaut technologique de caméras qui peuvent ne pas repérer toutes les personnes infectées.

Source : CNIL

Modifié le 19/06/2020 à 13h53
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
9
Fatima
On parle de plus en plus des caméras de surveillance intelligent ces derniers années , pendant ce temps à Dijon et partout en France les agressions et pillages ce multiplies . Ils servent à quoi ?
Popoulo
Malheureux, pas de discrimination ! Même si on y verrait toujours les mêmes personnes.
obbiclubic
Qu’elle se rassure la CNIL, ca fait déjà un bail qu’on est surveillé sous des accords de petites lignes.
bmustang
la cnil s’inquiète !?? une fois que tout le monde est fliqué ! C’est scandaleux cette cnil
bmustang
C’est souvent ça ! Les communes signent des contrats avec des fournisseurs pourris, n’y comprennent rien et n’ont même pas le personnel pour l’exploiter. C’est le contribuable qui paye au bout et c’est pour ça qu’on a des gilets jaunes et autres dans les manifs, le gaspillage de l’argent public !
Avi84
A apporter des preuves à la justice, après coups.<br /> On n’est pas dans Minority Report, où on arrête les gens avant qu’ils aient commis le crime.
carinae
Justement a arrêter les petits c…qui s’adonnent a des trafics en tout genre. Ceci étant la CNIL s’inquiète alors qu’il y a déjà des caméras thermiques un peu partout a cause du covid…<br /> Ces technologies doivent être vues comme des outils au service de la population …et non comme du flicage et c’est bien la la difficulté car la frontière est parfois très floue entre les 2.<br /> Et comme en France on a tendance a privilégier la bureaucratie et la contestation a l’efficacité un jour ou l’autre il y en a bien un qui dira que ces technologies ne servent à rien…
Blackalf
Avi84:<br /> On n’est pas dans Minority Report, où on arrête les gens avant qu’ils aient commis le crime.<br /> On fait souvent des références à ce film dés qu’il est question de surveillance publique, et les comparaisons sont toujours boiteuses <br /> Parce que dans le film, il ne s’agit pas de surveillance systématique des citoyens pour prévenir les crimes, il s’agit de certitude (grâce aux Précogs) que quelqu’un va commettre un crime…or on a toujours l’air de dire que les caméras de surveillance actuelles serviraient à arrêter des gens sur la simple hypothèse qu’ils vont peut-être commettre un délit, ce n’est donc pas du tout la même chose ^^
Avi84
Ce n’est pas ce que j’ai dit.<br /> Avi84:<br /> A apporter des preuves à la justice, après coups.<br /> Une phrase, sortie de son contexte, ne veux plus rien dire !!!
Blackalf
La phrase avec la mention de Minority report en réponse au message de Fatima ne voulait rien dire dés le départ ^^
Hulk69
On parle de camera intelligente est ce que l’on pourrait parler de CNIL intelligente? C’est peut etre pas possible
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Samsung Galaxy Z Flip : une version 5G avec un Snapdragon 865 a été repérée
Opera GX, le navigateur gamer supporte maintenant nativement Discord
Huawei bientôt dans le PC de bureau, des configs AMD testées
Reelgood, l'app Android TV qui rassemble Netflix, Prime, Disney+ et les autres dans une même interface
Elgato veut révolutionner le microphone USB avec les Wave:1 et Wave:3
Apple : il semblerait qu'un AirPower capable de charger l'Apple Watch soit en route
Presque plus personne ne télécharge StopCovid, qui n'a définitivement pas la cote
Le jeu vidéo Resident Evil 2 Remake (PS4 et Xbox One) à petit prix
EA annonce l'arrivée d'Apex Legends sur Switch et d'autres nouveautés sur Steam
Baisse de prix sur la montre connectée Apple Watch Series 3 (GPS)
Haut de page