L'Inde se lance dans l'informatique quantique et annonce un investissement d'un milliard d'euros

03 février 2020 à 11h32
0
ordinateur quantique
© Pixabay

L'Inde se lance à son tour dans l'aventure quantique. La ministre des Finances indienne, Nirmala Sitharaman, a annoncé un plan d'investissement de 8 000 crores de roupies indiennes (environ 1,01 milliard d'euros) dans l'informatique quantique.

Un plan qui doit permettre au pays de développer sa filière en la matière, mais qui arrive relativement tard dans la course.


Secteur bondé

La course à l'informatique quantique est plutôt le terrain de jeu des industriels et des entreprises. Google, IBM ou Intel s'y sont déjà positionnés. Amazon et Microsoft proposent aussi des services Cloud qui utilisent ce concept. Côté chinois, le géant Alibaba s'y est également engagé. Ces multinationales répondent de pouvoirs financiers conséquents, et leurs moyens permettent d'alimenter un pôle de recherche et de développement sur le long terme.

Et cette concurrence se retrouve à l'échelle des états. La commission européenne dispose en effet depuis 2016 d'un programme de financements de projets relatifs à l'informatique quantique, qui s'accompagne d'une enveloppe d'1,02 milliard d'euros. De l'autre côté de l'Atlantique, la Maison Blanche a promis en 2018 un investissement d'1,2 milliard de dollars (environ 1,08 milliard d'euros). Et si l'on se tourne vers l'Asie, le Japon et la Chine disposent eux aussi de leurs propres projets.

Le bon moment pour l'Inde ?

Jusqu'à présent, l'Inde est restée en retrait. On mentionnera simplement le projet QuEST (Quantum-Enabled Science & Technology) lancé par le Département des sciences et de la technologie (DST) indien en 2019 avec un budget de 80 crores de roupies (environ 10,1 millions d'euros). Lors d'une interview, le P.-D.G. d'IBM Arvind Krishna a déclaré l'année passée n'avoir vu aucune start-up indienne travailler activement dans ce domaine. Il affirme que « si l'Inde veut fabriquer les composants de produits de base, il n'y a probablement rien à perdre en matière d'informatique quantique. Mais s'ils veulent être les concepteurs des composants de la prochaine génération de véhicules, une fraction de ceux-ci sera profondément influencée par l'informatique quantique d'ici quelques années ».

Une vision que ne partage pas le P.-D.G. du bureau d'analyses Greyhound Research, Sanchit Vir Gogia, qui affirme que « nous arrivons juste au bon moment pour l'investissement quantique. La plupart des investissements quantiques se trouvent aux Etats-Unis [ et ] nous arrivons au bon moment parce que des entreprises comme IBM ou Google vont investir des sommes colossales dans des infrastructures en Asie, dans des pays comme le Japon ou Singapour. Si l'Inde peut avoir une place dans le domaine quantique, nous arrivons à un moment parfait ». Selon lui, l'Inde pourrait perdre l'avantage si ses investissements dans le secteur ne sont pas à la hauteur. Rien ne serait donc perdu pour le pays...

Source : The Next Web.
Modifié le 03/02/2020 à 11h33
0
1
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition
Star Wars : un énorme coffret 4K Ultra HD

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top