La SNCF présente son exosquelette Shiva : "L'Homme préservé plutôt que l'Homme augmenté"

Alexandre Boero Contributeur
29 mai 2019 à 12h17
0
Shiva, l'exosquelette de la SNCF
Yonnel Giovanelli et l'exosquelette Shiva, le 17 mai 2019 à Paris (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

À l'occasion du salon Viva Technology, la SNCF a présenté Shiva, l'exosquelette qui offre aux agents de la compagnie une aide au port d'objets lourds.

La SNCF a profité de l'édition 2019 de Viva Tech, qui se tenait du 16 au 18 mai Porte de Versailles à Paris, pour présenter une innovation qui commence à faire son trou dans l'imaginaire collectif, mais que l'on ne rencontre encore que très rarement à l'usage.

L'exosquelette Shiva, conçu en partenariat avec la société Ergosanté Technologie et fait à base de ressorts en fibre de verre, présente des capacités d'assistance intéressantes destinées aux agents de la SNCF dans leurs opérations de maintenance, avec pour objectif de porter des objets lourds tout en diminuant le risque de blessure.

Pour en savoir plus, Clubic a rencontré Yonnel Giovanelli, responsable du pôle Ergonomie et Facteurs Organisationnels et Humains de la SNCF, et chef de projet sur les nouvelles technologies d'assistance physique.



Le couteau suisse des assistants


Après avoir lancé un appel d'offres, la SNCF a noué un partenariat avec Ergosanté pour développer pendant trois ans un exosquelette capable de faciliter les tâches les plus encombrantes de ses collaborateurs. « À l'époque, nous n'avions pas trouvé d'exosquelette adapté à nos exigences de travail, car les exosquelettes auxquels nous pensions étaient mono-assistance, lourds, encombrants, et on ne pouvait pas forcément les régler seuls », souligne Yonnel Giovanelli.

La SNCF a alors souhaité se doter d'un exosquelette modulaire, tel un couteau suisse. « Dans nos exigences de travail, nous avions besoin de pouvoir changer l'assistance en fonction de la tâche que l'on est en train de réaliser. C'est ce que nous avons essayé de faire ici », note le responsable du pôle Ergonomie et Facteurs Organisationnels et Humains de la SNCF. Conçu en prévention du dos, du coude et de l'épaule, l'appareil redirige la charge vers les hanches. Shiva représente l'équivalent de cinq exosquelettes en un seul.



Shiva peut assister à la manipulation d'une pièce pesant jusqu'à 15 kilos


Extension des cervicales, inflexion du tronc, maintien des bras en l'air, support outillage et manutention, l'exosquelette ne manque pas d'utilités. « Dans certaines situations, par exemple en fosse pour remplacer des semelles de frein ou des pièces assez lourdes, pour l'instant, nous avons du mal à trouver les systèmes techniques pour pouvoir bénéficier de cette assistance », nous explique Yonnel Giovanelli.

L'utilisation de l'exosquelette Shiva peut permettre d'assister la dépose et la repose d'une pièce qui pèse jusqu'à une trentaine de kilos. L'assistance soutient un poids pouvant atteindre les 15 kilos, ce qui permet de grandement diminuer l'effort de la personne.

Shiva, l'exosquelette de la SNCF
L'exosquelette est fait de ressorts en fibre de verre (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com

Disponible dès cet été


L'exosquelette Shiva coûte pour le moment 10 000 euros pièce. Fabriqué en France, il devrait être déployé en force au sein de la SNCF. « Nous sommes partis sur une logique d'une centaine d'exemplaires. Mais tout dépendra ensuite des postes, des situations. Car l'appareil peut être attribué à une tâche, à une équipe, tout va dépendre des contraintes que l'on doit compenser », précise notre interlocuteur.

Shiva devrait très vite être disponible sur le marché, comme nous le confirme Yonnel Giovanelli : « Nous sommes dans la fin de la phase de validation du produit et celle de l'homologation, donc il sera disponible à partir du 1er juillet 2019 via la société Ergosanté Technologie ».

Des capteurs placés sur les porteurs pour juger de l'efficacité de l'exosquelette


Les exosquelettes dont la SNCF s'équipe seront déployés dans les technicentres de la compagnie, ces sites spécialisés dans la maintenance du matériel. « Partout en France, nous avons une quarantaine d'établissements, avec de la maintenance de niveau 1 à 3 sur un train, c'est-à-dire que nous faisons les vidanges, changeons les plaquettes de frein ; et de la maintenance dite de "rénovation" dans les technicentres industriels, et là, nous allons pouvoir utiliser cet exosquelette », précise l'ergonome.



Et ce déploiement s'accompagne d'une véritable surveillance des sujets qui s'équipent de l'exosquelette, afin de juger de leur véritable efficacité, sur le terrain et à terme. « Nous essayons de comprendre ce qui se passe. Nous équipons la personne de capteurs (motion capture, électromyogramme, fréquence cardiaque etc.), l'objectif étant de comprendre l'impact de l'exosquelette. Nous avons aussi mis en place un questionnaire qui permet d'évaluer le ressenti des agents qui l'utilisent », révèle Yonnel Giovanelli.

Shiva, l'exosquelette de la SNCF
S'équiper de Shiva prend environ deux petites minutes (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com

Dans un marché grandissant, la SNCF a fait son choix : privilégier l'humain à la performance


Le marché des exosquelettes est en pleine expansion. Exosquelettes militaires, médicaux, industriels et publics, les secteurs dans lesquels cette technologie est sollicitée sont de plus en plus nombreux. « Nous, nous sommes dans le cas de l'exosquelette industriel, indique Yonnel Giovanelli. Beaucoup de produits sont déjà sur le marché, d'autres vont arriver. Ce qui est intéressant, c'est que beaucoup de scientifiques se lancent dans la démarche en France mais aussi aux États-Unis ou en Allemagne. Tout le monde se pose des questions, tout le monde essaie de faire en sorte que ce soit une aide pour l'agent ».

« Nous sommes dans la logique de l'Homme préservé, pas dans celle de l'Homme augmenté. Le but n'est pas de développer les capacités de l'agent, mais plus de compenser ce qui est physiquement difficile », conclut notre ergonome. Nul doute que l'utilisation des exosquelettes au sein de la SNCF sera étudiée de près par les entreprises sensibles à la pénibilité dans le monde du travail et soucieuses d'améliorer ne serait-ce qu'un tant soit peu le confort de leurs collaborateurs.

9 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
SFR dévoile sa Box 8, une box barre de son
Un timbre en édition limitée pour célébrer les 50 ans du premier pas sur la Lune
Netflix dévoile des résultats en baisse, notamment dans les pays où les tarifs ont augmenté

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top