VivaTech 2019 : Immersion 4 présente son système de refroidissement pour data centers

22 mai 2019 à 17h52
16
Xavier Wybo (Immersion 4, Viva Tech 2019)
Xavier Wybo, Immersion 4 (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

La SNCF, qui a installé son Lab sur Viva Technology, du 16 au 18 mai 2019 Porte de Versailles à Paris, a présenté de nombreuses start-up et entreprises partenaires, parmi lesquelles Immersion 4, une solution contre la surconsommation d'énergie des data centers.

Et si la solution à la surchauffe et à la surconsommation d'énergie des data centers avait été trouvée ? C'est en tout cas ce qu'espère Immersion 4, société issue du Lab techno de la SNCF. Présent au salon Viva Tech, Xavier Wybo, co-fondateur de la société, nous a éclairé sur l'innovation défendue porte de Versailles : un système de refroidissement pour centres de données, bien utile lorsque 2,5 milliards de données sont gérées dans les data centers chaque jour.



Des serveurs plongés dans un fluide diélectrique

Clubic : Bonjour Xavier, pouvez-vous nous présenter Immersion 4, que l'on vend comme un système de refroidissement durable de data centers ?

Xavier Wybo : Bonjour Alexandre. Ce projet est totalement innovant et remet en cause le principe même de l'existence d'un data center, qui consiste à refroidir un espace pour refroidir les équipements électroniques. Nous n'allons pas refroidir un espace mais directement refroidir les équipements électroniques, en les plongeant dans un fluide diélectrique de notre composition. Différents formats existent, et il est même possible de faire du design sur-mesure.



Nous allons immerger les serveurs dans ce système, ce qui va nous octroyer un gain d'énergie considérable en termes de PUE (Power Usage Effectiveness, qui mesure l'efficacité énergétique d'un data center), et nous assurer de rejeter moins de gaz à effet de serre et de CO2 dans l'atmosphère.

Immersion 4
Immersion 4 (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

Comment peut-on quantifier cette économie d'énergie ?

Le gain d'énergie est facile à quantifier. Comme nous ne réchauffons pas l'espace, et que nous avons les éléments chiffrés de ce que coûte la consommation énergétique des équipements électroniques versus la consommation énergétique de tout un data center, nous pouvons faire des déductions certifiées. Autre aspect : nous allons enlever les ventilateurs des serveurs puisqu'ils vont être immergés. Le serveur va consommer moins d'énergie. Le troisième point, c'est que nous avons un système de froid. Le frigidaire ne rejette pas de CO2 donc nous allons émettre de la chaleur, mais le principe du système veut que l'on rejette moins de CO2 dans l'atmosphère.

Les serveurs pourront être immergés n'importe où ou presque

À quelle échelle peut-on imaginer le déploiement de la technologie ?

Nous allons équiper des solutions destinées au gaming notamment. Mais aujourd'hui, nous avons une offre qui s'adresse au monde de l'entreprise, avec des marchés B2B dans un système de revente indirecte avec des distributeurs.

Dans les solutions industrielles que nous livrons à nos clients, un certain nombre de composants assurent l'autonomie complète de ce système que l'on va pouvoir installer dans n'importe quel bâtiment ou local. Il n'y a plus de destination précise pour la pose de l'engin. On peut très bien le placer dans un bureau, dans un sous-sol, ou dans un local technique. Nous ne sommes pas obligés de bâtir et de designer. Nos tanks sont solides et bénéficient des systèmes de sécurisation classiques, avec l'empreinte digitale par exemple, ou la rétine. Nous repensons l'accès aux données en les ramenant au plus près des utilisateurs.

Nous allons redonner un peu plus de pouvoir aux régions. Nous participons à la souveraineté des États, et je le dis sérieusement. Aujourd'hui, des données peuvent être mises dans le cloud, qu'il soit public ou privé. Ensuite, nous avons les data centers de proximité. Ce que nous pouvons faire avec ce système-là, c'est mailler l'ensemble de ces data centers de proximité.

Immersion 4
Immersion 4 (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

Vous en êtes à quelle phase de développement actuellement ?

Aujourd'hui, nous ne sommes plus dans la phase d'exploitation, même si dans l'industrie, elle reste permanente. Nous avons mis des produits sur étagère et avons commencé à les commercialiser. Les premières livraisons de produits se font chez les industriels, les opérateurs télécoms, les intégrateurs ou les hébergeurs, qui vont aujourd'hui utiliser la solution Immersion 4.



Nous allons tester ces solutions, avec la SNCF, sur des systèmes de calcul. Le bénéfice de la solution nous permet d'utiliser les serveurs en mode overclocking, en mode saturation. Nous pouvons les utiliser ainsi en discontinu, sans avoir besoin de beaucoup plus d'énergie, et sans rejeter trop de chaleur grâce à une dissipation conduite par le fluide diélectrique. La solution est faite pour ce que l'on appelle le HPC, le High Power Comuting.

Entre 80 et 90% de réduction des coûts de refroidissement des équipements

Comment convaincre une entreprise de s'équiper de votre solution ?

On va clairement insister sur le retour sur investissement potentiel sur une année. Il y a le coût d'achat de l'équipement, certes, mais ensuite, nous allons dupliquer cet équipement. Et le coût de refroidissement des équipements diminue de façon drastique : entre 80 et 90% selon les utilisateurs et la destinée finale des produits. Les coûts, l'économie et les gains sont considérables. Aujourd'hui, cela intéresse la Fédération Française du Bâtiment, par exemple, mais aussi les gens qui bâtissent notre vie future dans le digital, et dans tout ce qui fait notre vie.

Immersion 4
Immersion 4 (Crédits : Alexandre Boero pour Clubic.com)

Cette innovation, c'est le fruit de combien d'années de travail ?

Serge Conesa, qui est le président-fondateur de l'entreprise, travaille sur le projet depuis de nombreuses années. Il a ressenti très fortement ce qui s'est passé à Fukushima. Et il est porté depuis par un discours auquel il croit profondément, qui est le discours écologique et éco-responsable. La communication de notre entreprise, avant d'être technique et financière, se veut d'abord d'être véritablement éco-responsable.

Qui dit data center dit cloud dit blockchain... avec des data centers moins gourmands en énergie, on imagine qu'Immersion 4 peut intéresser les gouvernements ?

Bien entendu. Aujourd'hui, nous sommes contactés par des acteurs liés à la cryptomonnaie. La blockchain s'y intéresse parce que nous allons manipuler des milliards de données. Et plus on manipule de données, plus nous allons avoir besoin d'équipements électroniques, plus nous allons induire de la chaleur et plus nous allons avoir besoin d'énergie. Se faisant, on se propose de réduire ce besoin d'énergie pour pouvoir entrer dans l'ère nouvelle du digital.

Merci beaucoup Xavier, et bonne continuation avec Immersion 4 !

Merci à vous.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
16
9
lithium
l’idée n’est pas nouvelle mais ils ont peut être trouvé une meilleure solution que l’huile minérale qui se dégrade au contact de l’oxygène ?
Xenofact
Il me semble que le fluide est ultra polluant et non recyclable. la technologie a t-elle changée ou c’est encore du greenwashing ?
philumax
y a encore des fautes : la pause de l’engin<br /> il ne parle pas de récupérer la chaleur.<br /> par contre, il parle de gains! pour lui?
xeno
Rien d’extraordinaire il y a plus de 20ans déjà.<br /> Au début des watercooling. plongé le pc dans un liquide de refroidissement comme ceux utilisé par EDF était une des techniques.<br /> par contre j’espère que ce n’est pas juste un système statique et qu’ils récupèrent la chaleur pour autre chose.
supersebastigor
C’est loin d’être nouveau. J’avais vu un article il y a une quinzaine d’années.<br /> Le problème est toujours le même : il faut des condo étanches. Sinon la capa changera et on aura un bug.<br /> Par contre, autant c’était problématique pour le HDD, maintenant en SSD c’est faisable.<br /> Mais il faut du matos spécifique. Peut être que les CM militaires ou aerospatiales y répondent déjà.<br /> Sinon je vois bien la discussion avec ASUS ou autre:<br /> -bonjour, je voudrais vous acheter 50 CM et 400CG, mais au lieu des condensateurs habituels, mettez ceux là.<br /> -mais bien sur, et quelle épaisseur de pepperoni vous souhaitez avec?
gwlegion
Alors non messieur …<br /> vous confondez avec ce qui se fait deja en terme d’oil cooling et de watercooling immergé.<br /> la, je pense que ce n’est pas le cas.<br /> donc la suite est a mettre au conditionnel :<br /> la, il s’agit d’un refroidissement par changement de phase.<br /> le liquide est non selement isolant, mais egalement non abrasif… donc pas dangeureux pour les capa .<br /> De plus, ce liquide a un point d’ebulition bas (60 a 70 °C). Le changement de phase etant tres energivore, la chaleur des composant est captée rapidement par le luiquide qui se transforme en gaz.<br /> En haut de cuve, il vous faut un systeme avec un condenseur, afin de refroidir le gaz, et de le retransformer en liquide … que vous reinjectez dans la cuve.<br /> C’est basiquement le fonctionnement d’un frigo…
lithium
sauf que le circuit d’un frigo est sous pression et n’a pas besoin d’un groupe frigorifique pour le refroidir mais d’un compresseur pour condenser le gaz.
gwlegion
oui, le circuit d’un frigo est sous pression … mais c’est pas obligatoire en theorie.<br /> En fait, c’est fais comme ca dans un frigo par ce qu’on cherche a refroidir plus que l’air ambiant … donc ca necessite un gaz (a t°ambiante) sous forme liquide, donc sous pression … et effectivement, pour le condenser, on a besoin d’un compresseur.<br /> Quand a ce systeme, je n’ai a aucun moment parlé de groupe frigorifique pour refroidir la gaz …<br /> Comme le gaz est relativement chaud (60 °C), un echangeur de chaleur avec l’air ambiant (30 - 40°) avec un condenseur adequat suffit pour le refroidir.<br /> pour rappel, le liquide utilisé pour ce systeme est liquide a T° et P “normaux”, le condenser est relativement facile<br /> Alors oui, c’est “Basiquement” le foncionnement d’un frigo … basiquement … en theorie, si tu prefere. Evidement, il ne sont pas calculés pour la meme chose<br /> Y’a deja des makers qui utilisent ce systeme, avec en haut de cuve un echangeur de chaleur basé sur deux radiateurs… un coté chaud, un coté froid … et ca condense<br /> du point de vue informatique, si on arrive a conserver le milieu liquide dans les 50 / 60 °C , c’est tout bon …<br /> Pour une mise en pratique industrielle, je pense qu’ils vont opter pour un refroidissement global, avec des collecteur, et de gros condenseurs a l’exterieur des batiments … ou meme un collecteur passif, en metant les condenseur sur les toits, et en laissant le gaz remonter par lui meme…
lithium
C’est le représentant de Vivatech qui parle du groupe frigorifique dans l’article…<br /> Tel qu’il en parler le liquide diélectrique n’est qu’un caloporteur qui permet de ne refroidir que les machines plutôt que la pièce entière.<br /> La chaleur étant conduite par le liquide à un groupe frigorifique moins puissant que s’il fallait climatiser la pièce.
gwlegion
oui … du coup, c’est pour ca que je disait dans mon premier post qu’il fallais prendre au conditionnel …<br /> Car je ne suis pas sur de la techno exacte dont il parle …<br /> par contre, je ne trouve pas la mention du groupe frigo dans l’article … tu peux me ressortir la phrase exacte ?<br /> A un moment il parle de systeme de froid et de frigidaire … mais qu’entend il exactement par la ?<br /> Apres, si c’est juste du watercooling immergé, c’est pas super interessant, et ca existe depuis un bon bout de temps maintenant … je vois pas vraiement l’interet d’en faire un article.<br /> Ibm le fais deja en industriel<br /> phys.org<br /> Intel does math on oil-dunk test for cooler servers<br /> (Phys.org)—Intel just finished a yearlong test of Green Revolution Cooling's mineral-oil server-immersion technology. Intel has tried immersing servers in the company's oil formulation to keep the servers cool and they report good results. The Intel...<br />
lithium
C’est dit vaguement en deux points de l’article et clairement dans la vidéo.<br /> La chaleur est conduite par le liquide jusqu’à un “point de transformation” dissipation dans l’air ou injection dans un système de chauffage par exemple<br /> Donc oui c’est exactement le même principe qui existe déjà.<br /> Là il surf sur la vague CO2, il le répète un peu trop souvent même et on espère, un liquide vraiment nouveau mais au vue de sa texture ce n’est rien d’autre que l’huile minérale utilisée dans les autres systèmes.<br /> Je pense que dans la réalité il le sait, que c’est pas nouveau comme mode de refroidissement mais il le propose pour une plus petit echelle que la solution d’IBM par exemple.
gwlegion
d’ailleur l’argument du CO² tiens pas la route …<br /> pour les data center actuels, ils ne produisent pas de CO² … enfin tres peu.<br /> les groupes elecrogenes ne tournent pas en permanance … ils sont la pour palier en cas de probleme d’alimentation du reseau edf, et ils s’alument de temps a autres pour test et entretiens …<br /> donc meme avec sa solution, la quantitée de CO² produite sera sensiblement la meme …<br /> bref, y’a rien d’interessant.
lithium
gwlegion:<br /> d’ailleur l’argument du CO² tiens pas la route …<br /> Elle est proportionnelle à la consommation d’énergie et il propose de réduire cette consommation, mais tout dépends du pays et du choix de fourniture en énergie, en France l’énergie proviens essentiellement du nucléaire et de l’hydraulique. En Allemagne ce sera plutôt gaz, charbon et nucléaire français.
kyosho62
3 messages ont été scindés en un nouveau sujet : Refroidissement Serveur
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

L'utilitaire de mise à jour d'Asus utilisé par des pirates pour installer des backdoors
Les services VPN refusent les exigences russes et retirent leurs serveurs du pays
Amazon investit 575 millions de dollars dans Deliveroo
🔥 Fête des Mères : notre sélection de cadeaux high-tech !
Les Tamagotchi sont de retour ! Et ils peuvent désormais se marier entre eux
Heaven’s Vault : un pas vaut mieux que deux tu courras (🎧 article à écouter)
Alfa-X, iPhone 11, Volkswagen ID.3, Windows, Netflix : les actus tech' de la semaine
🔥 Cdiscount : notre sélection de smartphones à prix réduits
Le jeu Steep gratuit sur Uplay
#WTF Une pétition pour demander à HBO de refaire la dernière saison de Game of Thrones
Haut de page