V2G : transformer la batterie d'une voiture électrique en batterie domestique

Dimitri PAVLENKO
24 juin 2017 à 09h37
0
Décrite comme une solution d'avenir au problème de stockage de l'électricité d'origine renouvelable, la technologie V2G (vehicle to grid) se heurtait jusqu'à présent à de nombreux problèmes. Des chercheurs anglais affirment pouvoir lever les principaux obstacles à son exploitation industrielle.

Une équipe de l'université britannique de Warwick a développé un algorithme capable de transformer les batteries des véhicules électriques en pile de stockage pour les bâtiments.

Technologie prometteuse, mais inaboutie



Alors que les capacités mondiales de production d'électricité à partir de sources d'énergie renouvelables ne cessent de grimper (la Californie a battu un record en mai dernier avec plus des 2/3 d'énergie verte produite sur une journée), leurs promoteurs se heurtent au délicat problème du stockage : comment garantir la continuité de l'approvisionnement à partir de source par définition irrégulières ? Des solutions domestiques commencent à apparaître (le Powerwall de Tesla, l'EcoBlade de Schneider), mais rien de suffisamment puissant pour l'industrie.

Depuis plusieurs années, le Pentagone américain travaille sur une solution impliquant la voiture électrique : la technologie V2G (vehicle to grid, de la voiture au réseau), qui transformerait la batterie d'une automobile électrique, lorsqu'elle est en stationnement, en source d'approvisionnement pour un bâtiment. Or, les obstacles techniques sont nombreux : les stations de charge doivent d'abord devenir bidirectionnelles pour prélever le courant dans la batterie de la voiture. Ensuite, ce prélèvement réduit la durée de vie des batteries lithium, très coûteuses. Enfin, il n'existe aucun système permettant de réguler le prélèvement : celui-ci ne s'arrête que quand la batterie est vide. Ennuyeux, quand il s'agit de rentrer chez soi...

01F4000005919934-photo-top-10-ventes-des-voitures-lectriques-en-france-janvier-mars-2013.jpg


Hausse de 10 % de la durée de vie des batteries



Une équipe de l'université britannique de Warwick a peut-être trouvé la solution pour lever ces obstacles. En collaboration avec des ingénieurs de Jaguar, ils ont mis au point un algorithme capable à la fois d'augmenter de 10 % la durée de vie d'une batterie Li-ion et de déterminer la quantité d'énergie à prélever, en fonction du besoin pour le trajet à venir. Pour inciter les propriétaires de voiture électrique, ils seraient rémunérés comme producteurs lorsqu'ils connectent leur véhicule à un bâtiment.

Les chercheurs de Warwick ont testé leur système sur le campus de leur université. 120 véhicules électriques ont permis d'approvisionner en courant un bâtiment accueillant 360 chercheurs, comprenant laboratoires, bureaux, ainsi qu'un auditorium de 100 places. Les chercheurs de Warwick estiment que leur algorithme pourrait accélérer le déploiement des énergies renouvelables en offrant de surcroît une longévité accrue aux batteries des véhicules électriques.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top