La Norvège voudrait bannir les voitures à essence dès 2025, au profit du tout-électrique

06 juin 2016 à 11h12
0
Très dépendante de l'exportation de pétrole, la Norvège envisagerait de miser totalement sur les voitures électriques dès 2025. Une décision qui entraînerait l'interdiction à la vente de véhicules roulant à l'essence.

La rumeur enfle : selon le journal norvégien Dagens Naeringsliv, repris par The Independent, certains partis politiques du pays seraient en train de se mettre d'accord pour interdire la commercialisation de véhicules roulant à l'essence, et ce, dès 2025. Le Parti démocrate et le Parti libéral ont assez rapidement confirmé à un autre média norvégien être effectivement en train de réfléchir à une proposition de loi allant en ce sens, tandis que le Parti du progrès (extrême droite) est, de son côté, allé dans le sens du démenti. Le Parti travailliste, quant à lui, avait déjà évoqué une proposition relativement similaire durant les dernières élections, mais visait plutôt l'année 2030.

Un pays écologiquement engagé

Les quatre partis, qui gouvernent ensemble à travers un système de représentation proportionnelle, se sont par ailleurs déjà mis d'accord sur une nouvelle taxe climatique sur l'électricité, ainsi que sur un plan « zéro déforestation » - c'est le premier pays au monde à s'engager sur ce point, qui consiste à « ne pas contribuer à la déforestation de la forêt tropicale ».

Actuellement, la Norvège compte environ 24% de voitures fonctionnant à l'électricité - en mars 2016, une voiture achetée sur trois était un véhicule de ce type. Le pays est également un gros producteur d'énergie renouvelable : 99% de son électricité est issue de l'énergie hydraulique.

0320000008463406-photo-voitures-lectriques-norv-ge.jpg

Bannir les voitures à essence au nom de l'écologie dès 2025 ne serait cependant pas nécessairement synonyme de désintérêt de la Norvège pour le pétrole. En effet, le pays s'avère être le 12e exportateur d'or noir à travers le monde. L'argent rapporté au pays par cette industrie pourrait cependant l'aider à financer ses plans pour rendre le pays plus vert : parmi les objectifs de la Norvège, il y a celui de tripler sa capacité d'énergie éolienne d'ici à 2020, à travers un plan de 3 milliards de dollars d'investissement.
La perspective de voir un monopole de la voiture électrique s'établir dans les prochaines années en Norvège n'a pas manqué de faire réagir le patron de Tesla, Elon Musk : « Je viens d'apprendre que la Norvège envisage de bannir les ventes de voitures fonctionnant à l'énergie fossile en 2025. Quel pays génial. Vous assurez, les gars ! » a-t-il déclaré sur Twitter.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
Données personnelles : Facebook menace de retirer ses réseaux sociaux d'Europe !
Il y a désormais plus de 10 000 distributeurs de Bitcoin dans le monde
scroll top