Starship : SpaceX fait à nouveau voler un prototype à 150 mètres d'altitude

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
06 août 2020 à 09h40
19
Starship SN5 Test vol 1 © SpaceX
Après "la cocotte minute" voici le "silo à grains" qui prend son envol au Texas. Crédits SpaceX

Après plusieurs reports, le prototype SN5 du programme Starship de SpaceX a réussi, ce 5 août, un important vol d'essai parabolique. Un succès attendu, après une année de challenges techniques.

Et la promesse de nouveaux essais spectaculaires.

Hop hop hop

Le « premier saut » du Starship SN5 était attendu depuis plusieurs jours sur le site de SpaceX à Boca Chica (Texas), mais a été annulé à de nombreuses reprises. Pourtant ce mercredi 5 août à 01h57 (heure de Paris) le prototype a allumé son unique moteur Raptor pour décoller. L'impressionnant corps du lanceur de 9 mètres de diamètre et environ 30 mètres de haut a ensuite volé avec un étrange profil : pour cause, comme il est prévu pour accueillir trois moteurs à sa base, Starship utilisait ici un moteur décentré.

Résultat : un vol « en crabe » avec l'étage de travers pour maintenir le contrôle de vol. Impressionnant de maîtrise, le SN5 est monté jusqu'à 150 mètres d'altitude avant de descendre se poser, grâce au déploiement de six pieds repliés dans le corps du lanceur. Le temps que le nuage de fumée se dissipe, les employés de SpaceX fêtaient leur succès.

Pas d'explosion pour cette fois

Depuis le 27 août 2019 et un premier vol à 150 mètres de la « cocotte-minute » StarHopper à Boca Chica, le programme Starship a subi plusieurs revirements. À tel point que les générations suivantes n'ont rapidement plus rien eu en commun avec le gros prototype initial, dont les parois d'acier dépassaient les 12 millimètres d'épaisseur.

Les prototypes sont maintenant assemblés avec toujours plus de précision, plus de machinerie et plus de sécurité, dans un site qui s'est énormément agrandi. Reste que SpaceX a pris du temps pour trouver la bonne combinaison technique afin de pressuriser et d'opérer avec les réservoirs de Starship. Les prototypes Mk1 (novembre 2019), SN1 (février 2020), SN3 (mars 2020) et SN4 (mai 2020) ont tous été détruits au cours de tests, sans avoir l'opportunité de s'élever au-dessus du pas de tir. Après pratiquement un an sans vol, c'est donc un progrès manifeste que d'observer le SN5 survoler les installations de lancement, d'autant plus qu'il s'est posé intact.

Beaucoup d'attention sur les prochaines étapes

L'avenir du prototype SN5 n'a pas encore été révélé. Elon Musk a rappelé sur twitter qu'il souhaitait réaliser plusieurs autres essais du même genre pour maîtriser les procédés liés au lancement de Starship, avant de passer à des essais à haute altitude. SN5 et SN6 (préparé à l'avance et en attente dans son bâtiment d'assemblage) relativement identiques, devraient pouvoir répondre à ce besoin.

Après la répétition de cet essai, une autre étape consistera à assembler un prototype de Starship avec son « nez » et des ailerons de contrôle, nécessaires pour des vols à haute vitesse comme pour la technique d'atterrissage de ce mastodonte.

En effet ce dernier est prévu pour descendre « couché » et se relever à la verticale au dernier moment pour se poser sur ses pieds. Il faudra encore être patients, même si le rythme des essais pourrait augmenter dans les semaines à venir. Une nouvelle conférence pour évoquer le programme pourrait se tenir fin septembre.

Source : Twitter

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
19
11
Niverolle
Un vrai titan ce moteur Raptor !
Niverolle
« les parois d’acier dépassaient les 20 millimètres d’épaisseur » ==> et combien actuellement ?
ebottlaender
J’ai un doute, il me semble de mémoire que c’est 3,5mm.
christoliquide
4 mm l’épaisseur<br /> Sinon quelle maîtrise, c’est vraiment impressionnant. Bravo a SpaceX et leur exploit
juju251
Impressionnant de voir «&nbsp;un silo à grains&nbsp;» se soulever aussi haut et atterrir de manière aussi douce.
tinou7789
La partie logicielle, et tous les capteurs… derrière ces atterrissages doit être impressionnante.
MisterGTO
Comme beaucoup de fans j’attends avec impatience c’est leur système d’atterrissage complètement dingue.<br /> J’ai vraiment du mal à croire que cela pourra fonctionner <br />
Niverolle
MisterGTO:<br /> J’ai vraiment du mal à croire que cela pourra fonctionner<br /> Qu’est-ce qui te semble irréalisable ?<br /> Perso, ce qui m’interroge le plus c’est la diminution de charge utile qu’entraîne une telle manip et donc, in fine, sa rentabilité face à un lanceur optimisé pour un seul vol (sacrifié mais pouvant emporter une charge utile au maximum de ce qu’autorise Tsiolkovsky).
Shorg
J’ai mal pour le moteur de devoir freiner ce mastodonte lors de sa redescente.<br /> Mais bravo aux développeurs, le pire étant que cela fonctionne, même en crabe avec un seul moteur au lieu de 3 !
buitonio
Je suis ébahi, épaté, je n’en crois pas mes yeux , de voir ce «&nbsp;silo à grains&nbsp;» s’élever et se poser sans casse.
MisterGTO
Le changement ultra brutal de la direction dans les 300 derniers mètre avec l’effet de balancier <br /> J’ai du mal à concevoir ça par la violence apparente mais j’imagine qu’ils savent ce qu’ils font <br /> S’ils atteignent les 100+ tonnes de charge utile en tenant compte de la quantité de carburant nécessaire pour le retour, ça changera rien à la rentabilité.<br /> Pendant un certain temps il y a peu de chance que Starship soit utilisé avec 100 tonnes de charge utile (sauf pour les refueling vers Mars ou la Lune, mais c’est pas pour tout de suite) donc leur rentabilité viendra d’abord de leur capacité à réduire au maximum les coûts de fabrication.<br /> On verra dans les années à venir mais en attendant c’est une chance de voir en direct le développement.
Niverolle
MisterGTO:<br /> J’ai du mal à concevoir ça par la violence apparente mais j’imagine qu’ils savent ce qu’ils font<br /> Effectivement, mais on ne sait même pas si c’est le concept final, ni même si c’est une véritable simulation (ou juste une animation pour impressionner la galerie).<br /> Et puis ce ne sera jamais aussi violent que ce que subit un ICBM lancé sur une trajectoire surbaissée.
Niverolle
Il faut voir ça comme un manège, non ?
juju251
Bah, c’est un test, donc j’imagine qu’ils vont le pousser un peu avec des manoeuvres plus brutales histoire de voir si le matériel tient dans des conditions un peu extrêmes.
smover
Impressionnant ce test ! Et c’est excitant de suivre les avancées du projet au grand jour
Element_n90
C’est énorme 2 cm d’épaisseur !!
rexxie
«&nbsp;The Starhopper, he(Elon Musk) explained, used 12.5 millimeter thick steel.&nbsp;»
ebottlaender
Je viens de vérifier chez Ars Technica, effectivement je ne sais pas pourquoi j’avais doublé la valeur. Je modifie !
ebottlaender
Désolé tout le monde, c’était effectivement 12.5 (ou 13 selon Ars Technica) millimètres d’épaisseur et non 20, j’ai modifié l’article.<br /> Notez que dans le fond, ça ne change pas grand chose puisque les Starship aujourd’hui ont des parois beaucoup plus fines !
Niverolle
ebottlaender:<br /> ça ne change pas grand chose<br /> Généralement, le revêtement joue un rôle important mais secondaire en ce qui concerne la résistance de la cellule, laissant les cadres, les longerons, et autres traverses supporter le gros des efforts (sachant qu’une fois remplis les réservoirs peuvent aussi participer à la bonne tenue de l’ensemble).<br /> Donc, on quitte le hors norme pour revenir à du plus classique mais bien costaud quand même, genre Saturn V (qui s’affaissait néanmoins d’une vingtaine de centimètres sous son propre poids).
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Google met 450 millions de $ dans le spécialiste de la sécurité domotique ADT
Call Of Duty 2020 se dévoile doucement : on connait maintenant les studios responsables du jeu
Lancement de l'Evoke 6061 Cruiser, la moto électrique qui se charge en seulement 15 minutes
L'Acte 2 de Valorant est arrivé avec son lot de nouveautés
Phil Schiller se retire de son poste après 23 ans de règne sur le marketing chez Apple
Polémique autour du minuscule impôt sur les bénéfices payé par Netflix en France en 2019
Samsung Unpacked : suivez le lancement des Galaxy Note 20 et Note 20 Ultra en direct dès 16h
Vivaldi 3.2 est disponible : quelles sont les nouveautés à retenir ?
Norton 360 Deluxe : une meilleure protection pour votre vie dans le monde connecté
Google Play Music va disparaître progressivement à compter de septembre
Haut de page