Thomas Pesquet repartira pour l'ISS en 2021 avec SpaceX

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
28 juillet 2020 à 13h54
0

On savait qu'il rejoindrait bientôt l'ISS pour une nouvelle mission dans les hautes sphères, mais c'est maintenant confirmé : Thomas Pesquet y sera propulsé par SpaceX.

« Il semblerait que je sois le premier Européen à décoller à bord d’un Dragon dans l’espace », s'est exclamé Thomas Pesquet sur son compte Twitter, non sans l'humour qu'on lui connait. Et pour cause, l'intéressé sera effectivement le premier astronaute européen à grimper à bord d'une capsule « Dragon » conçue par l'Américain SpaceX.

Le second voyage de Thomas Pesquet vers l'ISS… sera opéré par SpaceX

Thomas Pesquet voyagera donc pour la seconde fois vers l'ISS grâce à SpaceX. Le natif de Rouen avait eu l'occasion de commencer en juin dernier son entrainement à bord de la capsule Dragon. L'occasion pour l'astronaute français de plaisanter sur les spécificités technologiques de l'appareil de SpaceX, dont le pilotage s'effectue à l'aide de grands écrans tactiles.

« C’est sûr que tous les pilotes du monde auront plus confiance si vous leur donnez un joystick que si vous leur donnez un iPad ! », avait-il noté à l'occasion d'une interview. Pour rappel, le premier séjour de Thomas Pesquet au sein de la Station spatiale internationale avait eu lieu entre novembre 2016 et juin 2017. Sa nouvelle mission devrait pour sa part s'étirer sur une période totale de six mois.

Mise à jour : Un communiqué publié par l'ESA nous renseigne sur le nom officiellement adopté pour la seconde mission de Thomas Pesquet vers l'ISS : « Alpha ». Cette appellation suit la tradition française de nommer les missions spatiales d'après les noms d'étoiles ou de constellations et se rapporte cette fois à Alpha Centauri, le système stellaire le plus proche de la Terre. Nous connaissons aussi le patch qui sera porté par l'astronaute français pour l'occasion (voir ci-dessous).

Ce communiqué est aussi l'occasion pour Thomas Pesquet de faire part de plus amples observations au sujet de la capsule qu'il pilotera. « Je suis ravi d'être le premier Européen à voler à bord de la nouvelle génération de vaisseaux (…) américains », a-t-il déclaré. « Il sera particulièrement intéressant pour moi de comparer avec mon premier vol en tant que pilote de Soyouz, et d'apporter cette expérience à l'équipe ».

« C'est un privilège de pouvoir voler sur les deux », ajoute-t-il plus loin, évoquant le « parcours incroyable » des vaisseaux Soyouz et la technologie de pointe de l’appareil construit par SpaceX. « Le Crew Dragon est une machine moderne dotée de nouvelles capacités étonnantes », explique-t-il.

© ESA

Source : 20 Minutes

Modifié le 28/07/2020 à 16h16
0
1
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Nvidia : la RTX 3080 déclinée en trois modèles se confirme et arriverait dès septembre
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Hyperion dévoile une supercar à hydrogène dotée d'une autonomie de 1 600 km
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
En Allemagne, les ventes de véhicules électriques ont explosé en juillet
Google rejoint Apple et bannit Fortnite du Play Store Android
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
La Hyundai Kona passe la barre des 1 000 km d'autonomie
scroll top