Avec l'arrivée de la mission Axiom-1, 14 astronautes en orbite pour quelques jours !

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
11 avril 2022 à 15h22
1
Axiom-1 Crew Dragon amarrage © NASA
Amarrage de la capsule et de ses quatre astronautes sur l'ISS. © NASA

Le décollage vendredi de la capsule Crew Dragon « Endeavour » s'est bien passé, et ses quatre occupants sont à présent à bord de la Station Spatiale Internationale. Autour des touristes, l'équipage Crew 3 s'affaire avant de revenir sur Terre fin avril… Comme l'équipage chinois de la SSC dans quelques jours.

Le spatial habité est encore loin du sport de masse.

La fête au village

Un peu de soulagement et beaucoup de sourires. Les quatre astronautes de la capsule Crew Dragon affrétée par l'opérateur privé Axiom Space sont arrivés sur la Station Spatiale Internationale ce samedi à 14 h 29, après un décollage parfaitement exécuté et un vol de pratiquement une journée pour rattraper le grand laboratoire orbital. Seul moment de tension, une attente de 45 minutes avant de pouvoir s'amarrer, la faute à une liaison vidéo défaillante vers l'ISS.

Une petite difficulté rapidement mise de côté, puisque quelques heures plus tard, le commandant Michael Lopez-Alegria a pu ouvrir l'écoutille, et accompagner les trois touristes spatiaux au sein de l'ISS pour un accueil soigné de l'ensemble de l'équipage. Après ce week-end d'adaptation, les astronautes vont commencer cette semaine leur programme scientifique, histoire de ne pas ramener « que » des selfies et des photographies de la Terre de leur aventure orbitale.

De l'activité ces prochains jours

Il y a, pour une petite dizaine de jours (jusqu'au 18 avril à priori), onze astronautes à bord de l'ISS : à l'équipage d'Axiom-1 il faut ajouter trois astronautes de la NASA, trois cosmonautes russes (Roscosmos) et l'allemand Matthias Maurer (ESA). Ce n'est pas une première, mais ces périodes se multiplient !

Dans la Station, l'ambiance restera sans doute studieuse toute la semaine. Côté russe, les occupants préparent leur prochaine sortie spatiale sur les flancs du module Nauka, tandis que leurs collègues d'en face n'ont plus que onze jours avant l'arrivée de leurs remplaçants, et il faut donc boucler l'imposant programme scientifique qui leur était dédié. Il n'y a que du côté des cargos que la situation est calme : la station est approvisionnée pour plusieurs mois.

Ne pas oublier la Chine…

Restent trois astronautes plus discrets que les autres, et qui eux ne sont pas à bord de la Station Internationale, mais bien du laboratoire orbital chinois, la SSC ! Ils seront d'ailleurs probablement les prochains à rentrer à la maison : Wang Yaping, Ye Guangfu et Zhai Zhigang sont en train de terminer le vol orbital le plus long à ce jour pour la Chine, avec pratiquement six mois au compteur (décollage le 15 octobre dernier).

La date de leur retour n'a pas été officiellement communiquée pour le moment, mais elle est attendue autour du 15 avril, pour un atterrissage dans le désert en Mongolie Intérieure. Eux n'auront pas le loisir d'accueillir leurs remplaçants en orbite, mais ils pourront leur parler sur Terre, l'équipage de Shenzhou-14 ne décollant probablement pas avant début juin. Il faudra d'ailleurs suivre avec attention la SSC au début de l'été, avec l'arrivée de son deuxième grand module laboratoire. D'ici là, d'autres humains seront au-dessus de nos têtes…

Source : NASA

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
gothax
Sobriété chinoise d’un côté<br /> Jetset américaine à la cosmos 1999<br /> Laborieux russes<br /> L’espace va ou a commencé à ressembler à ce qui se passe sur terre<br /> Merci Éric ( comme d hab )
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Des astronautes vers la ceinture d'astéroïdes dès 2073 ?
La capsule Starliner rentre sur Terre cette nuit, et la NASA tient à lui assurer un avenir
La sonde Psyche voit son décollage retardé en septembre à cause d'un problème logiciel
Ça y est, Starlink est officiellement disponible pour un usage semi-nomade
Le télescope James Webb est presque prêt et s'entraîne à suivre des objets
La capsule Starliner de Boeing s'amarre enfin à la station internationale
La sonde interstellaire Voyager 1 envoie des données
Plus près de toi, Soleil ! La sonde européenne Solar Orbiter livre des images inédites
L'atterrisseur InSight va bientôt prendre sa retraite (mais il écoute quand même les tremblements de Mars)
Voici le son d'un trou noir... et c'est beau
Haut de page