Le prototype de Starship décolle pour un spectaculaire essai à 12,5 km d'altitude (avec un atterrissage moins doux que prévu)

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
10 décembre 2020 à 09h10
75
Starship Belly flop SN8 © SpaceX
Le début de l'impressionnante descente de Starship vers le sol. Crédits SpaceX

Attendu depuis plus d'un mois, le « saut » du prototype Starship a eu lieu ce 9 décembre, diffusé en direct pour plusieurs centaines de milliers de spectateurs. Après un vol de plus de 6 minutes et une suite de fascinantes manœuvres, SN8 s'est écrasé en explosant sur son site d'atterrissage.

Les tests à (très) grande échelle ont commencé.

Gros saut, modo

Les premiers vols des prototypes de Starship depuis le site de SpaceX à Boca Chica (Texas) en août et septembre (SN5 et SN6) avaient généré de nombreux commentaires sur les progrès du programme. En effet, le « futur vaisseau interplanétaire » tel qu'il est présenté, avait au moins cessé de se rompre sous les hautes pressions de ses propres réservoirs. SpaceX a poursuivi ses progrès spectaculaires avec l'exemplaire prototype SN8. Celui-ci était devenu au mois d'octobre le premier à recevoir un trio de puissants moteurs Raptor réutilisables, avant que les équipes de SpaceX lui intègrent un nez aérodynamique et des surfaces de contrôle dynamiques (plans canards et ailerons mobiles).

Starship SN8 pas de tir © SpaceX/Elon Musk
SN8 sur son pas de tir, 3 jours avant le décollage. Crédits SpaceX/Elon Musk

Tant de nouveaux équipements qu'il a fallu tester, ce qui a pris quasiment deux mois, accompagné de traditionnelles coquilles techniques, pour que le feu vert puisse être donné pour un premier vol atmosphérique ambitieux. Annoncé de longue date par Elon Musk, il s'agit d'un vol propulsé à 20 kilomètres d'altitude, suivi par une descente contrôlée et par une manœuvre novatrice de retournement et de freinage au dernier moment, permettant un atterrissage « doux ». Ce 9 décembre, l'altitude a été rabotée à 12,5 km, mais les objectifs étaient identiques.

En attendant le saut

La fenêtre de tir s'ouvrant à 9h locales (15 heures Paris), les villageois de Boca Chica étaient déjà priés d'évacuer leurs habitations dans la soirée précédente, et la veille. Sur le site de lancement, les préparatifs se sont succédé toute la journée, après un premier essai le 8 décembre à 23h50 qui n'avait pu aller jusqu'au décollage à cause d'un problème sur l'un des trois moteurs Raptor.

Le 9 décembre, les équipes d'Elon Musk (présent au Texas, maintenant qu'il habite officiellement dans le coin) ont d'abord tenté une première fois aux alentours de 22h20, arrêtant le compte à rebours à 2 minutes et 6 secondes… à cause, visiblement, d'un avion présent dans la zone d'exclusion. Enfin, et à la grande joie de plus de 550 000 spectateurs en direct sur le flux de SpaceX, Starship SN8 a allumé ses 3 moteurs et décollé à 23h40.

Le sens du spectacle

Cette fusée ne ressemble pour le moment à aucune autre. La voir décoller à plus de quelques mètres, après pratiquement deux années d'assemblages et de tests, semblait presque irréel dans le ciel du Texas. SN8 s'est très bien comportée durant son ascension, passant de 3 moteurs à 2, puis à un seul moteur Raptor allumé, dans ce qui était sans doute un test proprement contrôlé. Le dernier moteur est longtemps resté allumé, ce qui donnait clairement l'impression de voir cet impressionnant cylindre d'acier de 55 mètres de long et 9 mètres de diamètre en suspension à haute altitude.

Starship SN8 crash site © SpaceX
L'entreprise n'a pas manqué de nous donner rendez-vous, même heure même véhicule même crash... Crédits SpaceX

Le moteur éteint, Starship s'est engagé dans une manœuvre qui l'a amené à l'horizontale, sa trajectoire ajustée par ses nouveaux systèmes de plans canards à l'avant et d'ailerons à l'arrière. Il ne restait plus alors que la manœuvre de retournement à réaliser à basse altitude. Les trois moteurs se sont rallumés avant que l'un d'entre eux s'éteigne immédiatement. Cependant, la fusée a parfaitement réussi à se remettre à la verticale.

Un peu trop tard toutefois pour freiner assez : parvenue à la limite de son site d'atterrissage, le prototype a heurté la dalle de béton à environ 20 mètres par seconde. Sous la force de l'impact, les moteurs et réservoirs n'ont pas tenu, générant une large explosion sur le site. Et la fin du test après 6 minutes 49 absolument inédites.

Pas de pression !

L'échec était attendu, et Elon Musk s'est empressé de rassurer sur les réseaux sociaux que la majorité des objectifs de ce test ont été remplis avec brio. Selon lui, c'est un manque de pression dans le réservoir utilisé pour rallumer les moteurs en fin de vol qui a entraîné la fin dramatique du prototype SN8. Sans surprise, l'entreprise se prépare d'ores et déjà à mettre en place les essais à venir pour l'exemplaire suivant SN9 , qui diffère très peu de celui qui vient de voler. Le temps pour les corrections et la mise en place suffiront probablement pour déblayer les débris et réparer les installations… Avant un prochain essai.

Source : YouTube

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
75
26
SlashDot2k19
Vers 1:50 min de vol, une partie de l’intérieur prends feu, pas très rassurant <br /> Et l’atterrissage, BOUM ! plus de fusée
ebottlaender
Oui, ils ont testé beaucoup de choses ! Le fait d’éteindre un moteur en vol, c’est assez impressionnant, car ça créé une dépression et un retour de flamme. On voit très bien les deux autres moteurs compenser, mais un petit incendie n’est pas totalement inhabituel dans un compartiment moteur. Le scotch, ça brule mais pour le reste, c’est fait pour.<br /> Bon l’atterrissage, c’est pas encore tout à fait ça… Mais il faut quand même remarquer qu’au niveau contrôle de vol, c’est plutôt bon car elle atterrit droite, et sur la dalle de béton prévue à cet effet. Avec un peu de puissance moteur en plus… Enfin, on verra ça sur le suivant.
LinuxUser
Rien ne prend feu, simplement un peu de carburant qui s’est échappé après l’extinction d’un moteur.<br /> Ce test est une grande réussite ! Impressionnant.
wedgantilles
Vraiment impressionnant, il se donner une chance sur 3 d’y arrivé ce qui était faible, mais c’est déjà une opération sacrément bien avancé pour un premier vol aussi haut avec sa manoeuvre finale et d’être revenu se «&nbsp;poser&nbsp;» à l’emplacement prévu
ebottlaender
Personnellement les manoeuvres atmosphériques, bon c’est très beau, mais je considère que la phase de montée avec le contrôle/compensation des moteurs jusqu’au vol «&nbsp;immobile&nbsp;» est absolument fascinante.
Encelade
Ce qui m’a impressionné c’est la stabilité de l’engin à la fois pendant l’ascension et la descente.<br /> La vitesse de chute en position horizontale semble bcp moins rapide qu’un 1 étage F9 en position verticale. Je ne m’attendais pas à une telle différence.<br /> Je n’ai pas vu les pieds se déployer ; il devait y en avoir, non ?
WillS
Très bon résumé! Le vol était impressionnant, ils ont presque tout réussi, et collecté toutes les datas dont ils avaient besoin. Vivement le vol du SN9 Aussi, le fait qu’il se soit crashé en plein sur la piste est une bonne nouvelle car aucun dégâts au site qui auraient pu fortement les retarder.
WillS
je pense que l’impression de lenteur lors de la chute est surtout du à taille gigantesque du starship. Il y a une vidéo ou on voit la chute depuis juste en dessous, c’est impressionnant!<br /> En effet, les landing legs ne se sont pas déployés.
ebottlaender
Il y a eu pas mal de vol de débris, et il y a quand même un peu de perte sur les équipements qui préparaient le pas de tir de SuperHeavy, juste à côté. Cela dit c’est minime quand on voit où ils auraient pu se bâcher à une centaine de mètres de là.
WillS
Techniquement ils ont atterri en plein sur la piste. Juste pas en un seul morceau.
wedgantilles
Je pense qu’ils étaient bien présent, mais sans doute du au problème de pression la vitesse a été telle qu’ils n’ont pas eu le temps de se déployer, ou alors trop tardivement et on ne le vois pas dans la vidéo
ebottlaender
Il y a quelques vidéos que je ne retrouve pas juste là, avec le vol vu depuis quelques kilomètres, où l’on voit l’étage descendre à l’horizontale. C’est très lent, vraiment ! Pas de pieds en effet, mais je pense qu’il devait les déployer dans les dernières secondes… Qui n’ont jamais eu lieu.
Ben_Young
Cet engin a peut-être échoué à sa tentative d’atterrissage en raison de problèmes de vitesse et de problèmes techniques de carburant, mais atteindre 90% de vos objectifs lors du premier vol est vraiment impressionnant.
ebottlaender
Oh oui je ne dis pas l’inverse !
remitchou
Ho la la, sans parler de l’atterrissage qui est anecdotique , ça fait bien longtemps que je n’ai pas été aussi impressionné par une campagne de développement.
Ben_Young
Oui je sais. J’aurais aimé qu’il y ait plus de tests technologiques perturbateurs ici et moins de bureaucratie. Elon a clairement une avance de deux à trois générations sur la concurrence et le test d’hier prouve que l’avance augmente. Je suis sûr que Spacex a déjà mis en place un correctif pour rendre SN9 parfait.
Ben_Young
Vaisseau européen en 2040. À ce rythme, Elon ferait voler le Star Trek Enterprise.<br /> Clubic.com – 9 Dec 20<br /> Ariane 6&nbsp;: de 2009 à 2030, chronique du futur lanceur lourd européen<br /> Si le programme Ariane 6 accumule les retards, il n’en reste pas moins stratégique pour la souveraineté spatiale de l’Europe. Revenons sur l’historique de ce programme, et sur l’avenir du nouveau lanceur lourd européen.<br />
Proutie66
Allez, au risque de me faire incendier. CA sert à quoi? (ce n’est péjoratif)<br /> A aller sur Mars ?<br /> Il y a 50 ans nous avons réussi les premiers alunissages. La différence actuelle, est où ? La gravité pour repartir ?<br /> JE le dis sans virulence, mais de ce que j’en vois, ça reste une fusée qui claque 100 000 litres en quelques minutes, donc si je comprends bien, il faudrait garder 100 000 litres jusqu’à Mars (ou alors envoyer cela là bas avant)<br /> C’est pas ceci le principal frein?
ebottlaender
Pas de raison de se faire incendier, tous les avis sont autorisés tant que c’est pas insultant.<br /> Pour le moment, ça ne sert pas à grand chose, c’était un prototype. Il faudra encore un certain temps (probablement deux ans) avant que ça serve vraiment, et d’abord pour du matériel. L’idée de SpaceX est de développer un véhicule à très haute capacité (100 tonnes en orbite), très forte efficacité et très gros potentiel de réutilisation (l’étage de fusée sera réutilisé, le starship aussi), avec la capacité de le ravitailler une fois en orbite.<br /> Si l’entreprise atteint ces trois objectifs, elle disposera d’un couteau suisse impressionnant pour envoyer du matériel (et à terme, des gens) que ce soit autour de la Terre, de la Lune, vers Mars, etc.<br /> Ils n’en sont pas encore à envoyer des gens, une base ou même du matériel vers Mars, et encore moins à produire du carburant sur Mars (ce qui dans le rêve de colonisation d’E. Musk est le cas). Patience, patience, donc.<br /> Pour reprendre le vocable à la mode, c’est un gigantesque outil disruptif.
Proutie66
Merci. Le premier critère pour «&nbsp;voyager&nbsp;» dans l’espace, ne serait il donc pas d’abord la découverte / gestion de la fusion nucléaire, le carburant étant aussi important ?<br /> Merci en tout cas de tes infos.
ebottlaender
Ah c’est vrai que si on maîtrisait la fusion, on serait un peu plus peinards pour les voyages longs. Malheureusement on sait pas, et c’est pas avant un bon siècle pour avoir des trucs efficaces et point trop encombrants. Donc en attendant, une solution avec du méthane et de l’oxygène c’est pas un trop mauvais deal. Les éléments chimiques en question, on les trouve ou bien on peut les obtenir avec un effort minimum (vis à vis de l’aventure qu’on leur demande) donc c’est un bon compromis.<br /> Pas facile pour autant, mais c’est toujours pareil, si c’était bateau on l’aurait déjà fait. L’exploration spatiale, comme je me plais à le rappeler en permanence, est très jeune. 60 ans c’est rien vis à vis de ce qu’on a à apprendre…
Gizmo64
Ca fait cher le jouet explosif quand même…
tfpsly
SlashDot2k19:<br /> Vers 1:50 min de vol, une partie de l’intérieur prends feu, pas très rassurant <br /> Et l’atterrissage, BOUM ! plus de fusée<br /> Non, c’est normal. L’extinction de certains moteurs était prévue, et c’est normal qu’une partie du gaz dans la tuyère ne soit pas éjecté dehors et reste piégée, à brûler à l’intérieur de la baie moteur. Normal et prévu.<br /> Par contre à l’atterrissage : un des moteurs n’a pas redémarré correctement, puis les tuyères des deux autres ont été cramées (flamme verte de cuivre, complètement anormale). Apparemment parce qu’ils recevaient bien trop d’oxygène (car un des moteurs ne brûlait pas sa part). C’est ce moteur qui a entraîné la perte de l’engin.<br /> Globalement c’est un succès : décollage, apogée gardée avec transition horizontale sans perte d’altitude, changement de position, chute contrôlée, puis renversement au dernier moment.<br /> SpaceX ne pensait pas réussir autant de ces étapes, et c’est seulement le rallumage pour l’atterrissage qui a foiré. Bref, mission accomplie!<br /> Une vidéo (en Anglais) expliquant bien le tout :<br /> Encelade:<br /> La vitesse de chute en position horizontale semble bcp moins rapide qu’un 1 étage F9 en position verticale. Je ne m’attendais pas à une telle différence.<br /> «&nbsp;semble&nbsp;» oui : c’est un machin de la taille d’un immeuble qui tombe, là; c’est ce qui donne l’impression de lenteur. Voir à 7:48 dans la vidéo ci-dessus.
redosk
J’imagine bien un Starship accomplir la mission à 86M€ prévue pas l’Europe en 2025 pour aller récupérer le morceau de Vega et le ramener intact sur Terre… avant 2025, pour le rendre à Arianespace.
tfpsly
Proutie66:<br /> donc si je comprends bien, il faudrait garder 100 000 litres jusqu’à Mars (ou alors envoyer cela là bas avant)<br /> Non, le but est de faire un aller simple; de créer une colonie fixe, et de produire le carburant pour le retour sur place.
remitchou
C’est le propre de l’Homme, conquérir. Personnellement, je suis autant fasciné par le développement de cette fusée que dégouté de voir qu’une planète inhabitable intéresse bien plus que la préservation de notre environnement. L’intelligence collective est notre principale lacune.
Jeanfhile
«&nbsp;que dégouté de voir qu’une planète inhabitable intéresse bien plus que la préservation de notre environnement&nbsp;» : De loin la phrase la plus intelligente de tout l’article, commentaires compris.
Ben_Young
En fin de compte, qui va empêcher cet homme de dépenser son argent dans un projet qu’il considère comme important? L’ESA a des personnes travaillant sur l’observation du climat et de la terre. Personne ne peut dire à Elon ou à Bezos quoi faire de leur argent.
Fulmlmetal
Beau vol, belle démonstration, il reste juste à affiner le final mais c’est le but de ces tests. Les F9 n’ont pas réussie du premier coup leur atterrissage.
gerome21
Hergé avait fait mieux
rexxie
Ça parait banal maintenant, mais j’en avais la mâchoire qui en tombait d’étonnement en 2013 de voir une fusée, le GrassHopper s’élever, puis se déplacer latéralement, puis rester immobile et enfin redescendre d’où il était parti.<br /> Dire qu’il n’y a que 7 ans qui ont passé depuis…<br />
qadddd
Et niveau gaz à effet de serre, c’est classé dans quelle catégorie cet engin ? Il y a un malus ?<br /> Je demande ça parce qu’en 5 minutes, il a réussi à cramer plus de carburant que je n’arriverai à cramer pas dans toute ma vie …
rexxie
La très grande majorité de la fumée est de la vapeur d’eau mon ami. Starship utilise un mélange de méthane et d’oxygène liquide.<br /> Comme Éric l’a dit, il s’est produit plus de CO² par les allés et venues des camionnettes sur le site que par la fusée.
ebottlaender
J’ai dit ça moi ?<br /> Bon c’est possible, et pis c’est des pick-ups américains dans leur grande majorité…<br /> Il faut ajouter que Spacex est sensible à ce défi environnemental : un site de production de méthane alimenté par du solaire va voir le jour près de l’usine de fabrication des Starships, à quelques kilomètres du pas de tir.<br /> Et non, ce ne sera jamais «&nbsp;zéro carbone&nbsp;», mais ça n’est pas inutile pour autant.
rexxie
Il me semble bien que c’était toi, et tu t’étais empressé de nuancer dans le même paragraphe, comme tout scientifique qui ne s’aventure pas à affirmer des absolus sans chiffres <br /> Pour répondre à un autre de tes commentaires ci-haut, les Chinois viennent de mettre en service leur mini-soleil, un réacteur à fusion.<br /> Bon c’est un début, mais on est encore loin des micros-réacteurs dans la boucle de ceinture comme portaient les membres de la Fondation du roman d’Isaac Asimov.<br /> Mais qui sait, peut-être dans une fusée dans 10-15 ans?
zoup01
Combustion du méthane : CH4 + 2 O2 → CO2 + 2 H2O…<br /> Il n’y a pas que de la vapeur d’eau ( contrairement à la combustion de l’hydrogene 2 H2 + O2 → 2 H2O.)
Fulmlmetal
Bon après le SN8 qui a fini façon puzzle, voici que le SN9 (qui devait etre le prochain à voler) est hors service, il est tombé dans son hangar et a été sévèrement endommagé.
tfpsly
Fulmlmetal:<br /> SN9<br /> Non, il se tient juste au courant :<br /> CNET<br /> SpaceX's next Starship prototype, SN9, is leaning awkwardly inside its hangar<br /> You OK there, SN9?<br /> NewsComAu – 12 Dec 20<br /> SpaceX’s latest starship collapses on launch pad<br /> Elon Musk’s SpaceX suffered its second rocket mishap in days as the new Starship prototype collapsed on its launch pad.<br /> Wccftech – 11 Dec 20<br /> SpaceX's Next Starship Test Likely Delayed As Accident Damages Prototype<br /> SpaceX suffered a setback today as the Starship SN9 prototype that it was slated to test on Monday was damaged in its Texas facilities.<br /> Est. reading time: 3 minutes<br /> 510×680 66.7 KB
ebottlaender
Je déconseille fortement le Daily Mail, dont la mauvaise qualité n’est plus à prouver (leur titre même est faux, le verbe «&nbsp;collapse&nbsp;» étant totalement inadapté.<br /> S’il est évident que SN9 est en mauvaise posture et nécessitera des réparations, rien ne dit qu’il a été sévèrement endommagé, il s’agit là de pure spéculation.
Ipoire
Elon le boss! Alors qu’Ariane est toujours en galere a fabriquer une nouvelle version, que la nasa est fauché et bosse toujours sur sa navette spaciale Orion, sans parler de leur lanceur SLS toujours en dev depuis plus de 10ans, Elon lui a deja fait une toute nouvelle navette, le lanceur le plus lourd de l’humanité (Falcon Heavy), etages reutilisable, et maintenant une nouvelle navette (encore du jamais vu dans l’histoire humaine) qui progresse a vitesse grand V. Je pense que tout les autres acteurs de l’industrie spaciale (Jeff Bezos inclus) doivent se sentir comme des m… haha
rexxie
C’est son support qui a lâché sous lui, il s’est seulement appuyé sur la paroi du hangar, il n’est pas tombé.<br /> Et de ce qu’on en sait, seul un aileron est légèrement abimé, et peut être remplacé par un autre disponible sur le site.<br /> «&nbsp;Sévèrement endommagée&nbsp;» absolument pas.
Fulmlmetal
On parle déja d’un retard de quelques mois. L’aileron est certe endommagé mais le nez aussi et le corps en haut qui repose sur le hangar est aussi endommagé. Et si visuellement les dégats peuvent paraitre minimes il peut y avoir une fragilité structurelle et des microfissures qui peuvent etre désastreuse pour un réservoir ou un tuyau sous forte pression et temperatures extremes.<br /> Bref il va falloir faire un check up complet et il est probable que bon nombre de choses devront etre changé par précaution, ils ne prendront pas le risque d’un échec en vol à cause d’une structure fragilisée, ils ne ont déja perdu pas mal et pris pas mal de retard.<br /> Par exemple quand un avion de ligne atterri avec le train avant resté rentrée, meme si d’apparence seul le train et quelques carrosseries semble à changer, c’est en fait tout l’avion qui repart en controle structurel et il est arrivé que certains avions ne revolent plus après cela, à cause des fissures et fragilité de la structure.<br /> Une fusée qui est tombé ce n’est pas juste quelques plaque à changer, c’est bien plus fragile que tu ne le penses. C’est pas une voiture qu’on répare après un petit choc.
rexxie
C’est évident que tu as des informations privilégiées, tu as un lien à nous partager?<br /> Si par malheur tu avais raison, il n’y aura pas de retard de quelques mois car SN10 est presque complété aussi, il pourra remplacer SN9, ou lui céder quelques pièces. En fait les prototypes sont déjà fabriqués à la chaine… jusqu’à au moins SN16 qui en sont à différents stades de construction.<br /> Fulmlmetal:<br /> mais le nez aussi<br /> Ah oui? Tu vois ça sur les photos? Je dois être aveugle car le nez n’a rien touché, seulement l’aileron du bas et possiblement celle du haut. Il n’a pas bougé beaucoup, le choc a été doux et il peut n’y avoir que des dommages en surface.<br /> Et il y a beaucoup moins de filages et tuyauterie dans ces prototypes dénudés.
Fulmlmetal
Le on c’est des rumeurs, mais vu l’état ca semble plus qu’une évidence. C’est un peu comme lors de l’explosion au sol d’une Falcon9, les membres du fanclub comme vous disaient que il faudrait 1 mois pour tout réparer et il a fallu un an pour que le pad soit à nouveau en service.<br /> Oui il y a d’autres proto, mais chacun avait ses objectifs et si à chaque test un SN est perdu et doit etre remplacé par le suivant, ça a forcément un impact sur le déroulement général des essais des SN.<br /> PS: c’est marrant que dès qu’on parle Tesla, SpaceX ou Musk il y a systématiquement les deux fansboys qui déboulent tel des zorro.
rexxie
Fulmlmetal:<br /> C’est un peu comme lors de l’explosion au sol d’une Falcon9<br /> Tu compares ça à une explosion? Bravo! … Ils ont continué les tirs d’un autre pad et voilà tout.<br /> Fulmlmetal:<br /> il y a systématiquement les deux fansboys qui déboulent tel des zorro.<br /> Si tu relis le fil des discussions, tu constateras que les 2 zorros (et d’autres) réagissent surtout pour corriger les faits à cause de tes exagérations négatives et systématiques.<br /> On le voit canter ici, vraiment pas de quoi en faire un plat.<br />
Fulmlmetal
s’il y a bien un truc où vous etes experts les deux zorro, c’est bien dans la mauvaises foi. mais bon, c’est le propre du fanatisme. il est impossible de discuter avec des types qui déforment ou transforment tous les propos, répondent à coté, et sont dans une mauvaise foi de fanboys. On tourne en rond avec des types comme vous
rexxie
«&nbsp;On parle déja d’un retard de quelques mois&nbsp;» … ah oui mais … «&nbsp;Le on c’est des rumeurs&nbsp;» … de combien de personnes ces rumeurs? Tu as un lien?<br /> «&nbsp;s’il y a bien un truc où vous etes experts les deux zorro, c’est bien dans la mauvaises foi&nbsp;»<br /> Tu devrais changer de disque, y’a plus grand monde qui te croit dans les habitués.<br /> Zzzzz…zzzzzz
Blackalf
On se calme, parce qu’il y a visiblement des justiciers-redresseurs de torts-détenteurs de la vérité des deux côtés, et on ne peut en aucun cas appeler ça un débat ni un échange de vues.
Fulmlmetal
je me demande pourquoi les ingfénieurs ont opté pour un basculement au tout dernier moment, si la manoeuvre avait été réalisés 5 à 10sec avant il est probable que les moteurs auraient eu le temps de freiner l’engin.
rexxie
J’ai bien dit «&nbsp;à moins que&nbsp;» et «&nbsp;peut-être&nbsp;». Je crois que c’est une hypothèse valable, sinon c’est un premier test hautement impressionnant de nouveautés. Déjà voir lentement descendre ce mastodonte comme un parachutiste, c’était irréel ! Ainsi que la manœuvre de retournement.<br /> On dit de Musk que soit il gagne, soit il apprend. Dans ce cas-ci c’est probablement les deux.
paulposition
@rexxie et @Fulmlmetal: Calmez vous tous les deux, les sous entendus et petites phrases n’amènent rien de constructif. C’est le deuxième rappel a l’ordre.
juju251
Il serait bon que vous cessiez de vous prendre le choux en permanence.<br /> Surtout sur des sujets tels que celui-ci qui se veulent «&nbsp;cool&nbsp;».<br /> Donc merci d’arrêter vos joutes interpersonnelles de manière immédiate et de revenir au sujet de l’article.<br /> C’est le 3e rappel et le dernier.<br /> Sinon,<br /> Fulmlmetal:<br /> je me demande pourquoi les ingfénieurs ont opté pour un basculement au tout dernier moment, si la manoeuvre avait été réalisés 5 à 10sec avant il est probable que les moteurs auraient eu le temps de freiner l’engin.<br /> Je me demandais si ce n’était pas lié à une histoire de portance forcément plus grande en plané horizontal plutôt qu’en chute verticale (les ailerons et plans canard ne générant pas de portance et donc de «&nbsp;freinage&nbsp;» en vertical).<br /> Le faire pivoter à la verticale nécessiterait peut-être plus de poussée de freinage.<br /> Ceci n’est qu’une supposition de ma part.
Fulmlmetal
juju251:<br /> Je me demandais si ce n’était pas lié à une histoire de portance forcément plus grande en plané horizontal plutôt qu’en chute verticale (les ailerons et plans canard ne générant pas de portance et donc de « freinage » en vertical).<br /> Le faire pivoter à la verticale nécessiterait peut-être plus de poussée de freinage.<br /> Ceci n’est qu’une supposition de ma part.<br /> 5 sec plus tot ca ne changera pas grand chose, et de toute façon ces 5sec de freinage il va les falloir nécessairement sinon il y aura crash à chaque fois. Le timing utilisé n’est clairement pas bon, il est bien trop juste, et meme s’il y a eu un retard à l’allumage ça aurait permis une certaine marge de sécurité. On n’était pas dans un cas où on cherchait à minimiser pour optimiser un vol orbital, là pour un vol test ils auraient pu se donner cette marge. La conséquence c’est une (nouvelle) perte d’un prototype, donc du surcout et du retard sur le programme.
juju251
Après c’était peut-être volontaire pour tester le freinage au dernier moment.<br /> Sans compter que l’un des moteurs a clairement merdé à l’atterrissage (et le deuxième n’était pas loin de claquer non plus vu la lueur verte).<br /> Quand à la perte du proto, je pense (mais là encore ce n’est que mon avis) que c’était de toute manière prévu.
Fulmlmetal
non ce n’était pas prévu, c’était envisageable. Je pense qu’ils savaient que leur timing était serré. Musk avait dit avant le vol qu’il y aurait de forte probabilité que l’engin s’écrase mais il avait aussi dit cela lors du vol inaugural de la F9H en disant qu’elle aurait peu de chance de passer la tour de lancement. donc il faut prendre avec un certain recul ces propos prudents (ça reste de la comm) qui sont plus là pour dire «&nbsp;si ça marche on est génial, si ça rate on l’avait prévu&nbsp;».<br /> Indéniablement spaceX aurait préférer garder ce proto, ce qui aurait permis de faire d’autres essais et maintenir un planning déja bien en retard après les pertes précédentes. Et pour l’image un succès complet c’est toujours mieux qu’une explosion finale, car le grand public ne retiendra que l’image de l’explosion meme si dans le fond le vol est plutot réussit.
rexxie
juju251:<br /> Le faire pivoter à la verticale nécessiterait peut-être plus de poussée de freinage.<br /> Le faire pivoter à l’avance, évidemment. C’était justement pour mesurer le carburant économisé en ralentissement de faire ce «&nbsp;Starship diving&nbsp;».<br /> juju251:<br /> vu la lueur verte<br /> C’est le cuivre du moteur en train de se consumer cette lueur. Pas vraiment le but recherché <br /> Comme j’ai tenté plus haut, c’était peut-être voulu, déguisé en manque de carburant, et tester à la limite aussi de toute façon, comme tu dis.<br /> Fulmlmetal:<br /> Et pour l’image un succès complet c’est toujours mieux qu’une explosion finale, car le grand public ne retiendra que l’image de l’explosion meme si dans le fond le vol est plutot réussit.<br /> Ça n’est pas pour l’image, car ils sont déjà largement en avance sur toute la concurrence, c’est pour la visibilité, la publicité gratuite grandement accrue découlant de toutes les unes à sensation, car tout le monde au fond aime bien un petit vidéo catastrophe.<br /> Un succès complet aurait été rapporté faiblement, ou même pas du tout par nombre de médias car après tout, ce n’est qu’un vol d’essai d’un prototype n’est-ce pas?<br /> Seuls les «&nbsp;geeks de l’espace&nbsp;» savent que ces manœuvres sont hautement risquées et innovantes.<br /> Je ne serais pas surpris qu’il l’ait fait exprès, et vu sa réaction très calme, même joyeuse lorsque la fenêtre du Cybertruck a craqué. Le marketing carrément différent de Musk peut permettre ce genre de tour à jouer.
ebottlaender
Non je ne suis pas d’accord. Il ne restait que très peu de vélocité à l’étage lors du basculement. On peut aisément supposer que si le deuxième moteur ne s’était pas éteint et que le dernier n’ait pas été en sous-capacité (les flammes vertes, c’est pas super synonyme de poussée), il aurait pu couper les 20 derniers m/s avant de se poser. Pour rappel Falcon 9 aussi freine très intensément dans les derniers 100m, ce n’est pas New Shepard qui se promène 10 secondes au-dessus de son site d’atterrissage.<br /> Donc pour moi pas de manoeuvre trop tardive. Par contre évidemment il faut qu’ils bossent sur la puissance du rallumage moteur.<br /> Et je ne crois pas non plus du tout à la théorie du «&nbsp;ils se sont crashés exprès&nbsp;».
Fulmlmetal
Oui Eric, cette manoeuvre très tardive était calculée pour un fonctionnement nominal, mais un basculement un peu avant permettrait justement de compenser la puissance en cas d’avarie d’un des moteurs. N’oublions pas que cet engin à l’avenir doit contenir des astronautes, ne prendre aucune marge de sécurité c’est ne laisser aucune possibilité de rattraper en cas de problème.
rexxie
Tu le dis bien «&nbsp;à l’avenir&nbsp;», ce qui n’était pas du tout dans les objectifs de ce tout premier vol d’essai, de considérer la sécurité des passagers.
Niverolle
Oui, autant une vitesse de 20 m/s c’est beaucoup en terme d’impact (il suffit de constater les dégâts), autant en terme d’incrément de vitesse cela ne représente qu’une fraction de seconde pour un moteur qui pousse à 2000 kN (si ce dernier n’est pas à l’agonie évidement). Certes, il ne faut pas bourriner plus que de raison, sans quoi le résultat ne serait pas si différent du crash, mais c’est l’idée.
orionb1
plutôt que de générer du méthane, ça paraitrait plus écolo de déjà en récupérer là où c’est possible (fermes, décharges, compostage industriel, …)
orionb1
ce crash met en tout cas en évidence le besoin d’avoir de la redondance<br /> comme un avion doit pouvoir voler avec un réacteur en moins, ce genre de fusées doit pouvoir également fonctionner avec un moteur qui dysfonctionne ou ne fonctionne plus pour pouvoir rectifier
juju251
Je pense qu’il sont au courant de l’importance de la redondance.<br /> D’ailleurs, le test a été effectué en coupant un, puis deux moteurs lors du vol vertical.<br /> Lors de l’atterrissage, seuls deux moteurs ont été rallumé, l’un des deux à claqué et le second allait suivre.<br /> J’imagine (mais je peux me planter) que l’objectif était de voir ce que cela allait donner dans des conditions défavorables.<br /> D’après les premiers éléments, il semblerait que la destruction de la chambre de combustion du (des ?) moteur(s ?) provienne d’un problème de chute de pression de l’alimentation en carburant.
orionb1
à la fois, je comprends leur manière de faire par «&nbsp;essai / erreur&nbsp;» et en même temps ça me choque car même si j’ai conscience qu’en théorie on ne prévoit jamais tout et qu’on devra toujours faire face à des échecs, ça me parait non optimal de ne pas chercher à limiter les échecs au maximum quand même<br /> quand E. Musk dit qu’il n’y avait qu’une chance sur trois de tout réussir, j’ai l’impression que c’est du gaspillage et qu’il vaudrait mieux attendre au moins 9 chances sur 10 avant de lancer un prototype. Evidemment, c’est son argent, il fait ce qu’il veut. C’est juste moi qui ne suis pas de la même «&nbsp;culture&nbsp;»
tfpsly
orionb1:<br /> quand E. Musk dit qu’il n’y avait qu’une chance sur trois de tout réussir, j’ai l’impression que c’est du gaspillage et qu’il vaudrait mieux attendre au moins 9 chances sur 10 avant de lancer un prototype. Evidemment, c’est son argent, il fait ce qu’il veut. C’est juste moi qui ne suis pas de la même « culture »<br /> Je suppose que c’est là la limite de la théorie, et qu’il faut tester pour de vrai de temps en temps pour vérifier que l’on est dans les clous à un moment. On ne peut pas tout faire seulement sur papier en prenant des cas idéaux ou hypothétiquement faisable. Normal de vérifier que théorie et pratique convergent bien.
orionb1
oui, normal, disons juste qu’il faut savoir mettre le curseur au bon endroit
rexxie
Fulmlmetal:<br /> On parle déja d’un retard de quelques mois.<br /> Dix jours plus tard elle est réparée et installée sur le pas de tir…<br /> Snipaste_2020-12-23_12-42-261573×824 112 KB
qadddd
c’était un peu de l’humour que je faisais<br /> la grande majorité de ce qu’on voit est de la vapeur d’eau, certes, mais ma question reste valide : combien de CO2 produit, surtout pour faire 12.5 km … (la fin de la phrase est un peu de l’humour)<br /> c’est bien de comparer avec autre chose encore plus polluant, mais on arrive toujours à trouver pire. Il n’en reste pas moins que mon point 2. reste valide.<br />
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Pocketalk : le monde est à vous !
Free mobile lance son forfait de Noël avec 80 Go à seulement 11,99€/mois
C'est officiel, Joby met la main sur les taxis volants d'Uber
OneUI 3 porte enfin Android 11 sur les smartphones Samsung, Galaxy S20 en tête
Vie privée : WhatsApp estime que la nouvelle politique d'Apple favorise iMessage
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Mini critique Truth Seekers (S01)
Mini critique The Mandalorian (S02E01)
Mini critique Moonbase 8 (S01E01)
Les meilleures séries d'anthologie
Haut de page