L'US Army va tester l'usage des satellites de SpaceX

26 mai 2020 à 06h00
5

L’armée de terre américaine veut tirer profit du haut débit fourni par la constellation Starlink pour ses opérations.

En quelques mots :

  • SpaceX a un nouveau client : l’armée de terre américaine. L’US Army a signé un contrat de trois ans avec SpaceX, afin de tester le service de connexion internet haut débit proposé par la constellation Starlink. Les deux entreprises ont signé un Cooperative Research and Development Agreement, un type de contrat couramment utilisé outre-Atlantique pour les projets de recherche et développement. Si les tests se révèlent concluants, l’armée de terre américaine pourrait ensuite décider d’adopter ce service sur le long terme et à grande échelle.

  • Le haut débit grâce aux satellites. Pour accéder à l’internet durant ses opérations, l’US Army utilise actuellement des satellites traditionnels, géostationnaires et placés en orbite haute, qui offrent une connexion fiable, mais peu rapide. SpaceX déploie de son côté, dans le cadre de son projet Starlink, des satellites de taille plus modeste, qui font environ 3.5m de long et quelques dizaines de centimètres d'épaisseur. Placés en orbite basse et déployés en très grand nombre, ils visent à offrir une connexion haut débit depuis l’espace. SpaceX a pour l’heure envoyé plus de 400 satellites en orbite, mais son objectif est d’obtenir une flotte pléthorique de 12 000 appareils.

  • Starlink ne fait pas l’unanimité. SpaceX n’est pas la seule entreprise à chercher à apporter l’internet depuis les étoiles. Amazon, avec son projet Kuiper, entend également déployer de nombreux satellites en orbite dans cette optique. La jeune pousse OneWeb, qui poursuit le même objectif, apparaissait également comme une rivale potentielle jusqu’à ce que la crise du coronavirus porte atteinte à sa santé financière et la conduise à la banqueroute en mars dernier . Outre le défi technique consistant à gérer une gigantesque flotte de satellites, chose qui n’a jamais été faite jusqu’à présent, ces entreprises doivent composer avec un autre défi : la pollution lumineuse . Starlink a en effet été vivement critiquée récemment pour ses satellites qui produisent des tracés lumineux dans le ciel nocturne.
Modifié le 27/05/2020 à 17h37
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
5
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

StopCovid : voici à quoi ressemble l'application, captures d'écran à l'appui
Exynos 880 : un premier SoC 5G abordable pour Samsung
Le Sharp Aquos Zero 2 a un écran 240 Hz et sort enfin du Japon
Plusieurs smartphones Android souffrent de vulnérabilités selon les pays et la carte SIM utilisée
Galaxy Fold : le modèle plus abordable pourrait opter pour un écran avant beaucoup plus petit
Journée mondiale des Geeks : Animal Crossing, jeu vidéo le plus populaire en 2020
Un State of Play dédié à The Last of Us Part II sera diffusé ce mercredi
Volvo présente en vidéo son nouveau SUV XC 40 électrique
Tesla va augmenter le prix de son AutoPilot, Elon Musk explique pourquoi
Astéroïde ? Comète ? Un drôle d'objet céleste découvert non loin de Jupiter
Haut de page