SpaceX active la phase bêta de Starlink, son Internet par satellite, au prix de 99 $ par mois

28 octobre 2020 à 09h46
27
Starlink

Après avoir réalisé quelques tests privés avec ses propres employés, SpaceX lance désormais son réseau Starlink dans une phase bêta publique. Les premiers bêta testeurs nord-américains ont récemment été informés de la méthodologie à suivre pour se connecter au nouveau réseau d’Internet haut débit par satellite.

Pour essayer le service, les testeurs devront tout de même débourser 99 $ par mois, en plus de l’achat d’un équipement à 499 $ !

Des performances honorables pour un service partiel

Déjà géant de l’industrie spatiale, SpaceX ambitionne de devenir leader de l’Internet satellitaire. À terme, Starlink pourrait exploiter entre 12 000 et 40 000 satellites en orbite basse afin d’offrir une couverture Internet en tout point du globe. Quand on sait qu'à l'heure actuelle, environ 8 000 satellites ont été envoyés dans l’espace par l’humanité depuis 1957, on mesure l’extraordinaire ambition de ce projet.

Pour le moment, près de 900 satellites Starlink ont été envoyés dans l’espace par les fusées Falcon 9 de SpaceX. La première capacité opérationnelle performante nécessitant au moins 800 satellites Starlink, il est logique que SpaceX entame la bêta publique de son service. Pour le moment, la société promet aux utilisateurs une vitesse de connexion comprise entre 50 Mb/s et 150 Mb/s, ainsi qu’une latence d’environ 20 ms, jusqu'à 40 ms maximum. Cependant, l'entreprise prévient qu’à certains moments le service pourra être interrompu.

Avec l’augmentation rapide du nombre de satellites mis en orbite, SpaceX précise, dans le mail envoyé aux testeurs, que la vitesse de connexion, la disponibilité du réseau, la latence et les performances globales devraient « s’améliorer considérablement ». À l’été 2021, la latence devrait ainsi tomber aux alentours de 16 à 19 ms.

Pour un service partiel, les performances annoncées restent honorables. De quoi présager le meilleur pour le réseau global Starlink, pour peu que les phases de test montrent des résultats conformes aux promesses.

L’Internet spatial : une révolution ?

Ces bonnes performances en matière de vitesse de connexion et de latence, Starlink les doit à la nature même de son fonctionnement. Aujourd’hui, les réseaux haut-débit terrestres passent par des câbles en cuivre ou en fibre optique. Même si les infrastructures terrestres permettent un débit important, la vitesse de propagation de l'information restera toujours limitée par la vitesse de la lumière. Or, cette vitesse est environ trois fois plus élevée dans le vide spatial que dans le verre qui compose les fibres optiques.

Avec Starlink, SpaceX s'affranchit en partie des limitations techniques des infrastructures au sol. Mais c'est surtout en comparaison des offres Internet satellitaires actuelles que la société d'Elon Musk se démarque.

Des sociétés comme Iridium ou Inmarsat se reposent sur des satellites moins nombreux, ou opérant depuis des orbites plus hautes. Avec des milliers de satellites en orbite basse, au plus proche des utilisateurs, SpaceX promet une vitesse de connexion importante et une latence vraiment minime. La vraie limite en matière de débit ne sera atteinte que si le nombre d'utilisateurs locaux dépasse le nombre de connexions pouvant être gérées par un satellite donné.

Pour le moment, les satellites Starlink et les émetteurs-récepteurs prévus au sol devraient pouvoir largement absorber l’afflux de clientèle attendu par SpaceX. Et même à long terme, pas de problèmes en vue. Si les satellites en orbite basse ont une durée de vie relativement limitée, le fait que SpaceX doivent les renouveler régulièrement permettra d'introduire graduellement de améliorations techniques.

Starlink

Un ticket d’entrée bien trop cher ?

Les tarifs annoncés pour la phase bêta de Starlink ont entraîné des réactions mitigées sur les réseaux sociaux. Si certains se sont offusqués du prix demandé aux testeurs, d’autres se sont empressés de comparer les 99 $ aux offres Internet fixe et mobile pratiquées aux Etats-Unis et au Canada.

Si Starlink reste plus cher, le service permet cependant une certaine mobilité et, surtout, une connexion haut-débit bien loin des centres urbains. En Amérique du Nord, les zones qui ne sont desservies ni par l'Internet terrestre ni par l'Internet mobile sont encore extrêmement vastes, bien que relativement peu habitées. En cela, Starlink promet d’offrir une véritable révolution pour ses usagers. Et l’Amérique du Nord, qui dispose déjà d’une bonne connectivité, est loin d’être le marché le plus prometteur pour l’Internet spatial de SpaceX.

Une antenne satellite de nouvelle génération

Outre les 99 $ mensuels, il sera nécessaire de débourser 499 $ pour acheter l’équipement permettant de se connecter à Starlink. D’après les informations révélées jusqu’ici, il devrait s’agir d’une antenne en forme de soucoupe et d’un routeur Wi-Fi placés sur un tripode. D’après SpaceX, l’antenne satellite serait une antenne réseau à commande de phase « plus avancée que ce que l’on trouve dans les avions de chasse ».

Il pourrait donc s’agir d’une antenne de technologie AESA, ou antenne à balayage électronique active. Contrairement à une parabole classique, l’utilisateur n’aura pas à orienter l’antenne vers le satellite. Ce sont les modules qui composent l’antenne qui vont automatiquement diriger les faisceaux émis (et reçus) vers le satellite Starlink le plus proche.

Il sera néanmoins nécessaire de positionner l’antenne à un endroit suffisamment dégagé pour offrir un bon signal. Une application mobile devrait être fournie par Starlink, utilisant la réalité augmentée pour permettre de positionner au mieux l’antenne.

Starlink : un service à part

Dans tous les cas, Starlink, comme les autres réseaux internet satellitaires, ne doit pas être comparé frontalement à la fibre, à l’ADSL, à la 4G ni même à la 5G. Il s’agira d’offres nouvelles et complémentaires, qui réduisent les besoins en infrastructures terrestres et offrent de nouveaux usages à leurs utilisateurs.

Si les particuliers sauront en faire bon usage dans certaines régions du monde, Starlink pourrait aussi révolutionner bien des secteurs professionnels, notamment dans le secteur maritime, dans l’exploitation des ressources naturelles en zones reculées, ou encore dans le domaine militaire. Le prix de l'antenne et de l'abonnement peut ainsi sembler élevé pour regarder Netflix en pleine forêt, mais il s'agit d'un investissement minime à intégrer à bord d'un navire, d'un avion, ou d'une base scientifique avancée, pour bénéficier des ressources internet.

Source : The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
27
22
iksarfighter
Suis déçu…
k33ple4rn1ng
Voila quelque chose qui pourrait de changer pas mal de choses. Grace à Starlink et son concurrent, OneWeb:<br /> les populations de régimes totalitaires pourront s’affranchir des contrôles des gouvernements et avoir accès à l’information du Web quand un VPN ne suffit plus<br /> les populations dans les régions reculées dans le monde pourront avoir accès aux services uniquement possibles avec une connection internet (certains types de communication, l’information, services financiers, etc)<br /> et encore bien d’autres applications auxquelles je ne pense pas encore.<br /> (et je ne parle même pas de ce que ça va apporter aux populations dans les pays qui connaissent un énorme taux d’inflation et qui pourront avoir accès au réseau Bitcoin partout dans le monde)
Claude5
Oui, ça va être parfait, l’oncle SAM contrôlera tout, avec comme couvercle la loi américaine…<br /> Quand je pense que nos opérateurs dépensent des milliards à construire un réseau et une distribution d’abonné en fibre, cela me fait penser au plan câble, à l’époque, chaque français devrait avoir une prise coaxiale dans son salon…
k33ple4rn1ng
Ca sera un outil de distribution de la vision Occidentale du monde. Mais comme pour le GPS, l’Europe ferait bien de ne pas dépendre des US. Aujourd’hui, on est amis. Demain???
smover
C’est quand même génial de se dire qu’à terme on pourra se connecter de partout, pour un tarif pas inabordable pour beaucoup. A voir les retours utilisateurs et comment les performances évoluent mais c’est prometteur !
olbirion
«&nbsp;Or, cette vitesse est environ trois fois plus élevée dans le vide spatial que dans le verre qui compose les fibres optiques.&nbsp;»<br /> C’est plutôt les équipements de traitement sur la ligne qui ralentissent à ce niveau la transmission (et il y a aussi du traitement sur le réseau Starlink, non?). La vitesse de la lumière dans une fibre optique n’est que légèrement inférieur à la vitesse de la lumière dans le vide (75 à 90%)<br /> fr.wikipedia.org<br /> Fibre optique | Vitesse de transmission<br /> La notion de vitesse du signal dans une fibre est distincte de celle de débit (vitesse de transmission des données), confusion largement répandue dans la presse. La vitesse du signal dans la fibre est globalement la même pour la fibre optique et le câble en cuivre; elle se situe à environ 70 à 75&nbsp;% de la vitesse de la lumière dans le vide,. Certaines fibres expérimentales creuses, atteignent des vitesses proches de 99&nbsp;% de la vitesse de la lumière. Sur les transmissions à grande dista<br />
wedgantilles
Malheureusement je pense pas que ca puisse se passer comme ça. Ce genre de pays ont en général un contrôle très fort de tout ce qu’il se passe, le satellite sera bien là, mais il faudra encore avoir le matériel physique pour s’y connecter.<br /> Et lui devra bien passer physiquement les frontières, sans parler du fait que la somme pour le matériel plus l’abonnement est probablement peu accessible aux populations de ces pays.
quezako
Ce que je me demande, en dehors du débit théorique, c’est s’il y a une quantité limitée de débit par mois ?<br /> Je me rappelle de mauvais souvenirs avec l’upload en particulier sur les offres satellitaires et câble dans les années 2000…<br /> Certes, il y avait un bon débit, y compris en upload, mais là facture pouvait grimper à des centaines, voire des milliers de francs !
nicgrover
«&nbsp;les populations de régimes totalitaires pourront s’affranchir des contrôles des gouvernements et avoir accès à l’information du Web&nbsp;»<br /> Reste à savoir si ces populations auront les moyens financiers pour débourser 1200 $ par an…
genesya
Le cheval de Troie idéal pour renverser les dernières dictatures étatiques et religieuses par une dictatures financière pilotée par les USA. Cf le tweet de Musk sur la Bolivie #DealWithThat
nicgrover
Et avant quand FT se gavait sur le dos des internautes… 36k et les 6 numéros les plus utilisés et pour Internet après 22h…<br /> Nous étions les moutons à tondre avant l’arrivée de Free qui a donné un coup de pied dans la fourmilière.
Niverolle
Dans les régimes totalitaires, au mieux on te confisque le matériel, au pire tu tombes pour espionnage, même pour un simple GPS… C’est du vécu, je faisais de l’alpinisme à la frontière Népalo-Chinoise lorsque la guerre civile a dégénérée ! Autant la rébellion maoïste ne nous a pas emmerdé même si on a eu peur lorsqu’ils nous sont tombé dessus (mais un commissaire politique, francophone, nous a fait l’éloge de la révolution française, ouf !), autant on a vraiment été inquiété lorsque l’armée royale nous a vu sortir sans encombre d’une vallée tenue par les rebelles…
Element_n90
Et nous l’Europe, on a fait quoi dans ce domaine ?<br /> Heureusement que les US ont des boites privées que l’état soutient…
pinpinos
moi aussi …bien trop cher pour ma bourse !..
kroman
Au moins avec des tarifs prohibitifs, leur réseau ne deviendra pas saturé !
Fulmlmetal
Ca reste suffisamment rapide pour les besoins actuels. surtout que la vitesse dans la fibre n’est que l’un des critères du temps de transmission car il y a aussi les routeurs (les encodeur/décodeurs des paraboles pour le sat) qui participent au retard de transmission.
kostya
On s’en fout, faut se rendre compte que 75-90% c’est juste énorme comme vitesse! Le chiffre est bien plus précis que ce qui est donnée dans l’article.<br /> Si tu veux aller à 99% il faut construire un LHC
Fulmlmetal
«&nbsp;Starlink n’a jamais été annoncé pour concurrer la fibre, bien au contraire&nbsp;»<br /> Ca c’est absolument faux, au début SpaceX et Musk ont souvent affirmé que leur réseau serait au niveau de la fibre. ils ont vite changé de discours quand ils ont vu les premiers essais.<br /> Bon cela dit, meme si les débits sont décevants comparé à ce qui avait été annoncé ça reste une bon débit, meme si je crains qu’avec l’arrivée des clients la bande passante partagée rende ce débit bien plus faible pour un utilisateur. La déception vient justement du fait qu’ils l’ont comparé au débit à la fibre, je pense que s’ils n’avaient pas fait ça la déception n’aurait pas été là. Mais ça donnera un accès haut débit type ADSL2+ à tous donc c’est bien, meme si ce sera cher, meme s’il y aura de breves coupures (pas top pour les gamers).<br /> Honnetement bien que le coté pollution orbital me dérange je trouve que ce sera une bonne chose pour pas mal de gens.
ddsdsr
Contrairement à bien des commentaires, je trouve ces prix raisonnables qui laissent imaginer que lorsque le système sera complètement déployé ces prix chuteront tant pour les matériels que les abonnements (voir toutes les courbes prix/maturité des applications) et des matériels à moins de $ 50 et des abonnements mensuels à $ 10- sont à portée de Starlink
olbirion
C’est le problème avec la vitesse de la lumière : c’est relatif.
philouze
Rest In Peace Irridium et inmarsat. Je devais m’équiper un jour pour mon voilier, ce sera du Starlink
orionb1
qu’est-ce qui te fais penser que les prix baisseront autant ? surtout que contrairement à la fibre qu’il ne faut pas renouveler tous les 4 lundis, les satellites eux demandent des investissements conséquents pour renouveler le réseau<br /> j’ai l’impression que le prix ici est déjà un prix d’appel<br /> moi, ce qui me dérange c’est la pollution orbitale et notamment le fait que si ça marche d’autres vont s’y mettre et augmenter encore plus le problème<br /> si vraiment on estime qu’il faut un réseau comme celui-là, alors, ça devrait être limite un service public ou un monopole avec adjudication par l’ONU (par exemple) mais évidemment c’est complètement utopique car l’internet libre n’est pas vraiment l’intérêt de la russie ou de la chine
philouze
«&nbsp;« Starlink n’a jamais été annoncé pour concurrer la fibre, bien au contraire »<br /> Ca c’est absolument faux, au début SpaceX et Musk ont souvent affirmé que leur réseau serait au niveau de la fibre. ils ont vite changé de discours quand ils ont vu les premiers essais.&nbsp;»<br /> Les vrais débits et la latence, avec minimum 2x400 kms + les relais au sol étaient connus de Starlink dès le départ, c’était clairement un pieux mensonge pour attirer les investisseurs.<br /> Le «&nbsp;vrai&nbsp;» projet n’a jamais été de conquérir la fibre ou même la 5G, le vrai projet c’est d’être le premier opérateur de l’infosphère (lire Dan Simmons) : un seul abo, du net haut débit partout, absolument partout, toujours, du fin fond de l’amazone au sommet d’une montagne, au milieu des océans. Conquérir à très bas cout les bleds en zone blanche d’une planète entière, y compris chez nous.<br /> C’est absolument énorme, on parle d’arracher un marché hautement dépendant de plusieurs (2/3) milliards de personnes. on est sur un petit 300 milliards de revenus mensuels.<br /> Et nous on regarde en mode ouin ouin ça fait des traces sur les téléscopes pendant les phases de lancement…
Fulmlmetal
philouze:<br /> C’est absolument énorme, on parle d’arracher un marché hautement dépendant de plusieurs (2/3) milliards de personnes. on est sur un petit 300 milliards de revenus mensuels.<br /> Et nous on regarde en mode ouin ouin ça fait des traces sur les téléscopes pendant les phases de lancement…<br /> Ca c’est purement spéculatif. 2 à 3 milliards de personnes c’est oublier que la plupart n’auront pas les moyens ou ont déja un accès qui leur suffit ou ne s’interesse pas au net plus que cela. Tout le monde ne passe pas sa vie sur le net et à espérer du THD. La réalité c’est que la population interessé n’est probablement pas si importante que cela car ce sont des personnes isolés, en zone à faible densité, qui ne recherchent pas forcement le contact. Je reste donc sceptique sur ce marché.<br /> Concernant l’europe à laquelle tu fais allusion c’est que nous n’avons pas le meme objectif ni la meme liberté d’action que SpaceX. spaceX peut se permettre cela puisqu’ils sont à la fois lanceurs et leur propres clients, ca manque tout de meme d’argent frais et externe. Si la clientèle n’est pas au rendez vous ça va etre catastrophique pour eux.
MisterGTO
philouze:<br /> Et nous on regarde en mode ouin ouin ça fait des traces sur les téléscopes pendant les phases de lancement…<br /> C’est la mentalité classique européenne et surtout française.<br /> On préfère se lamenter , soutenir des technologies déjà dépassées ou bien d’ultra-règlementer des domaines porteurs avant même qu’ils soient développés…<br /> Le résultat est là : toutes les grosses nouveautés se font ailleurs.
Blackalf
MisterGTO:<br /> rien qu’aux US l’accès est justement largement insuffisant pour une bonne partie de la population.<br /> Et qui te dit que l’entièreté de cette «&nbsp;bonne partie de la population&nbsp;» va pouvoir/vouloir investir 499$ dans le matériel et 99$/mois dans un abonnement ?
orionb1
Une bonne partie du pays, ça ne fait pas forcément une grosse partie de la population. La majorité vit dans des endroits densément peuplés.<br /> Puis, il faudra se poser la question si dans ces endroits là, ils ne vont pas choisir de s’organiser en communautés pour partager l’accès internet et en diminuer le coût ce qui diminuera d’autant les revenus. C’est le piège si l’accès est vraiment de bonne qualité.
philouze
Tout le monde ne passe pas sa vie sur le net et à espérer du THD. La réalité c’est que la population intéressé n’est probablement pas si importante que cela car ce sont des personnes isolés, en zone à faible densité, qui ne recherchent pas forcement le contact.<br /> Horrible ethnocentrisme !<br /> tu serais extrêmement surpris de découvrir que l’afrique est limite mieux et plus tôt équipé en mobiles que nous, que la population a zappé la phase téléphone fixe, que le paiement smartphone est le roi là bas alors qu’on en est aux balbutiements ici, que ça crée de l’application mobile à foison au Sénégal et en Côte d’Ivoire.<br /> Mêmes les populations les plus reculées sont accro aux smartphones et s’en servent comme outil :<br /> CapX – 18 Oct 18<br /> How smartphones are helping to save the planet - CapX<br /> Smartphones can reduce material use by a factor of 300<br /> Bref, le type qui déboule avec du THD éventuellement partageable va équiper une population énorme. Et ça commence par le flinguage en règles des anciennes technos réservées aux sites isolés et qui pourtant fonctionnaient malgré leur cout prohibitif (Inmarsat, irridium)
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

American Gods dévoile un trailer et de nouveaux visages avant son retour début 2021
Mophie Juice Pack Connect : une (grosse) batterie externe qui se
Chris Metzen (ex-Blizzard) sort de sa retraite pour faire du jeu de société avec Warchief Gaming
La NASA donne plus de détails sur xEMU, la combinaison qui équipera les astronautes en 2024
Le smartphone Oppo Reno 10x Zoom à moitié prix chez Cdiscount
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Les meilleures séries d'anthologie
Les meilleurs series animes
Black Friday Amazon : Microsoft Surface Pro 7 à 799€ au lieu de 1069€
Soldes d'été : l'enceinte Bluetooth Ultimate Ears Boom 2 Lite pour seulement 59€
Haut de page