Une flotte robotique pour cartographier 100% des fonds sous-marins d'ici 2030

Sylvain Nawrocki Contributeur
09 juin 2019 à 16h02
0
Gebco NF Alumni Xprize Ocean Discovery

Actuellement, moins de 20 % seulement des océans ont été cartographiés. L'Ocean Discovery XPrize, mettant en jeu 7 millions de dollars, pourrait peut-être changer la donne.

L'Ocean Discovery XPrize a récemment récompensé des équipes utilisant des appareils robotisés pour cartographier les fonds océaniques et faire des relevés de la composition chimique sous-marine, dans le but de produire un atlas complet d'ici 2030.

Détail des récompenses décernées


Pour pouvoir concourir, les participants devaient développer un navire autonome, capable de cartographier au moins 250 kilomètres carrés de fonds marins en 24 heures, jusqu'à une profondeur de 4 kilomètres. De plus, les cartes produites devaient être d'une résolution suffisante, avec au moins un relevé tous les cinq mètres. L'appareil devait aussi prendre 10 images du fond océanique, dans un but archéologique, biologique ou géologique. Les finalistes ont été mis à l'épreuve fin 2018, au large des côtes de Kalamata, en Grèce.

Le premier prix, d'une valeur de 4 millions de dollars, a été remis à GEBCO-NF Alumni, une équipe internationale de chercheurs basée aux États-Unis. Leur appareil, le SeaKIT, utilise différentes techniques, dont un sonar pour mesurer la profondeur des eaux, et a pu produire une carte en 48 heures. L'appareil est constitué de deux parties : la première est un navire sans équipage qui se rend à l'endroit désiré et qui reste en surface, la seconde est constituée d'un drone sous-marin chargé de faire les mesures. L'équipe japonaise de Kuroshio a quant à elle remporté la deuxième place avec à la clé un prix d'un million de dollars.

Un prix supplémentaire avait aussi été mis en jeu pour récompenser les participants développant un appareil capable de suivre une trace chimique - en l'occurrence un colorant respectueux de l'environnement marin - et de remonter de manière autonome jusqu'à sa source. C'est l'équipe d'Ocean Quest, composée d'étudiants de San José aux États-Unis qui a remporté ce prix de 800 000 dollars, bien que leur création n'ait pas réussi à remonter la piste jusqu'au bout dans le temps imparti. L'équipe de Tampa Deep Sea Xplorers, basée en Floride, a remporté la deuxième place et un prix de 200 000 dollars.

Les nouvelles technologies au service de l'exploration


Établir une carte exhaustive des océans permettrait sans doute de découvrir de nouvelles espèces, ainsi que des vestiges de navires disparus, explique Jyotika Virmani, Directrice de l'Ocean Discovery XPrize. « Les eaux profondes sont le plus grand musée du monde, et nous n'y avons pas accès pour l'instant. »

En effet, ce type d'exploration est reconnu comme particulièrement difficile en raison des conditions extrêmes de pression, de la faible luminosité, ainsi que la température. D'où l'importance de mettre au point ce type de technologie autonome, qui permettrait aussi de suivre les mouvements de populations d'espèces marines, leur densité, et éventuellement d'assister les secours lors de missions de sauvetage, après des crashs ou des naufrages.

Sources : NewScientist, Xprize
3 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top