Un robot est capable de cueillir 25 000 framboises par jour, son nom : Robocrop

Yvonne Gangloff Contributrice
28 mai 2019 à 21h00
0
Robocrop
© The Guardian

Robocrop, le ramasseur de framboises est prêt : il devrait bientôt remplacer les travailleurs humains pour les récoltes.

Le robot guidé par des capteurs et des caméras 3D est actuellement en mesure de cueillir des framboises ; il pourrait bientôt être utilisé dans l'ensemble des récoltes.

Non, vous ne rêvez pas : vos framboises pourraient bientôt être cueillies par un robot

Robocrop est le premier robot au monde capable de cueillir des framboises. Il pourrait devenir l'outil à avoir lors des saisons de récoltes, car ses capacités sont plus importantes que celles d'un travailleur humain.

Le robot ne se fatigue pas et il pourrait ainsi travailler une vingtaine d'heures par jour, contre huit pour l'humain. Il devrait également être en mesure de récolter beaucoup plus de fruits que nous : sa récolte atteindrait 25 000 framboises en une journée quand un humain en récolte 15 000 environ, en huit heures.

Mis à l'essai en Angleterre, Robocrop a coûté 700 000 £ et il est aujourd'hui en partenariat avec le principal producteur du pays, Hall Hunter, qui approvisionne les principales grandes chaînes de magasins comme Tesco, Mark & Spencer ou encore Waitrose.



Un grand intérêt de la part des producteurs

Sous la pression du manque de main d'œuvre et de la hausse du salaire minimum, des producteurs ont déjà fait savoir qu'ils étaient intéressés.
De fait, avec le Brexit, des travailleurs de Pologne, de Bulgarie et de Roumanie ne reviennent pas faire de saison en Angleterre, découragés par la forte baisse de la valeur de la livre sterling depuis le référendum sur la sortie de l'Angleterre de l'Union Européenne. Jusque-là, les producteurs auraient besoin de 15 à 30% de cueilleurs saisonniers supplémentaires.

Un aspect financier rentre aussi en jeu : le robot coûte certes cher à la construction, mais il pourrait être plus avantageux ensuite. Si les agriculteurs britanniques payaient leurs saisonniers entre 1 et 2 £ par kilo de framboises cueillies, le prix de la location du robot pourrait être moins cher que le salaire des employés, ramené aux kilos ramassés.

En somme, voilà qui pourrait convaincre aisément les producteurs mais qui pourrait aussi faire baisser le nombre d'emplois disponibles. En automatisant les récoltes, les producteurs font appel à l'intelligence artificielle et réduisent à néant la disponibilité des emplois peu qualifiés.

Néanmoins, Nicholas Marston, le président du British Trade Fruits a déclaré qu'il faudrait compter pas moins de 10 ans pour que la version finale des robots soit proposée et qu'ils deviennent plus productifs que les humains.

Source : The Guardian
24 réponses
20 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Consommation de
Débat | YouTube change-t-il pour le pire ?
La Chine lutte contre l'addiction au jeu en imposant un couvre feu et une limite de temps quotidienne
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Le Samsung Galaxy Fold en rupture de stock en cinq petites minutes en Chine
Un bouton sur Netflix pour passer les blagues sur Donald Trump pendant un spectacle
Les camions électriques Volvo sont désormais en vente (et bientôt sur nos routes)
Facebook active la caméra et le micro des iPhone en permanence sans en avertir les utilisateurs
Le saviez-vous ? Il n’a mis que 16 secondes pour résoudre un Rubik's Cube les yeux bandés

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top