Le MIT met au point un robot capable de manipuler des objets qu'il ne connaît pas

le 18 mars 2019
 0
hôtel-robot-japon.jpg

Un groupe d'ingénieurs du MIT a mis au point un robot capable de manipuler des objets jusqu'alors inconnus à son système. Sous son air simpliste, cette trouvaille relève d'une prouesse dans le domaine de la robotique.

Des ingénieurs de la CSAIL, le Computer Science and Artificial Intelligence Laboratory du MIT, ont développé un tout nouveau système permettant aux robots de ramasser et de manipuler n'importe quel objet, même ceux qu'ils n'ont jamais vus. Une prouesse qui pourrait permettre aux robots d'effectuer des tâches humaines du quotidien voire, à plus grande échelle, de les impliquer davantage dans certaines manipulations industrielles.

Le système kPAM pour manipuler n'importe quel objet


Le système mis au point par le CSAIL est en cela admirable qu'il permet à n'importe quel robot de manipuler n'importe quel objet. Pour comprendre l'ampleur de cette prouesse, il faut savoir que les robots d'usine doivent encore être préprogrammés selon les objets qu'ils manipulent, poussant ainsi les ingénieurs en robotique à mettre au point de nouveaux systèmes permettant de rendre les machines plus autonomes et moins dépendantes de pré-programmations.

Le système mis au point par le CSAIL a été baptisé kPAM et permet aux robots de créer des cartes d'objets visuelles en les décomposant en une collection de points 3D.

Demain, des robots capables de « vider un lave-vaisselle et de nettoyer la cuisine » ?


Ce kPAM - en anglais, KeyPoint Affordance Manipulation - est « plus précis que n'importe quelle autre technologie similaire », rapporte Engadget. Après avoir détecté toutes les coordonnées d'un objet, le système détermine ce que le robot peut faire avec, comme suspendre en l'air une tasse ou déposer des chaussures sur une étagère.

« Comprendre un peu mieux l'objet, comme la localisation de ses quelques points 3D, est suffisant pour permettre un large éventail de manipulations », explique Russ Tedrake, Professeur au MIT et auteur de l'étude.

Les chercheurs espèrent pouvoir développer le système à plus grande échelle et avec davantage d'acuité, permettant ainsi aux robots d'effectuer de plus grandes manipulations dans les usines ou, plus sobrement, de « vider un lave-vaisselle et de nettoyer la cuisine ». On ne dit pas non.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Google dévoile son premier assistant connecté pour la voiture : Anker Roav Bolt
Des chercheurs pensent que les voitures volantes permettront de sauver l’environnement
Les vélos électriques ont vu leurs ventes augmenter de 21% en 2018
Rage 2 ne sera pas un jeu service, mais aura droit à du contenu additionnel gratuit
Luke Wood, CEO de Beats : « Le Powerbeats Pro est le premier produit totalement conçu avec Apple »
Un Huawei Mate 20 X compatible 5G apparaît sur Internet
La NASA a découvert le tout premier type de molécule à avoir existé dans l'Univers
Facebook bannit plusieurs grands groupes britanniques d'extrême droite de son réseau social
iPhone 2019 : Apple va muscler son jeu en photo, notamment en autoportrait
Castlevania Anniversary Collection : le 16 mai sur PC, Xbox, PS4 et Nintendo Switch
L'Etat français déploie sa messagerie Tchap... et on a déjà détecté une grosse faille
[MàJ] Cloud computing : les Lyonnais de Hume détaillent leurs tarifs
Deux plaintes déposées contre Apple, qui aurait menti sur ses performances de ventes
Fnac-Darty lance son Appartement du Futur, un lieu immersif et expérientiel au coeur de Paris
scroll top