Singapour teste Xavier, son « robot patrouilleur » anti-incivilités

07 septembre 2021 à 12h30
15
robot Xavier © © YouTube / The Straits Times
© YouTube / The Straits Times

À Singapour, deux petits robots autonomes de surveillance vont patrouiller dans les rues pendant trois semaines afin de détecter les incivilités des piétons. 

La Cité-État de près de 6 millions d’habitants est réputée pour être l’une des villes les plus sécurisées au monde. Elle passe encore au niveau supérieur.

Robocop débarque en Asie

C’est dans le cadre d’un test de trois semaines que l’Agence de sciences et de technologie de Singapour a décidé de déployer deux « Xavier ». Les robots vont patrouiller à Toa Payoh Central, l’un des endroits les plus peuplés de la ville, dans le but de surveiller le comportement des passants. 

Leur objectif : détecter les « comportements sociaux indésirables », soit notamment la violation des règles sanitaires liées à la COVID-19, le fait de fumer dans les lieux prohibés ou encore de garer son vélo dans un endroit non autorisé. Équipés de caméras à 360 degrés, les robots peuvent déclencher des alertes transmises en temps réel au centre de commandement et de contrôle. Ils diffuseront par ailleurs des messages afin d’éduquer le public quant au bon comportement à adopter. 

« Le déploiement de Xavier soutiendra le travail des agents publics, car il réduira les effectifs nécessaires aux patrouilles à pied et améliorera l'efficacité des opérations », a déclaré un représentant de l'Agence de sciences et de technologie dans un communiqué relayé par Reuters. Les robots sont également dotés de caméras à infrarouge et à faible luminosité. Ils reposent sur une IA capable d’analyser un comportement pour savoir si la situation nécessite l’intervention d’un agent de sécurité. Les Xavier se déplacent grâce à des capteurs leur permettant de détecter les objets stationnaires et en mouvement. 

Singapour redouble ses efforts de surveillance

La Cité-État n’en est pas à son premier coup d’essai en matière de gestion des incivilités. En 2020, c'est le robot Spot de Boston Dynamics qui était utilisé pour faire respecter la distanciation sociale dans ses rues. Plus récemment, le ministre des Affaires intérieures, K. Shanmugam, a annoncé que plus de 200 000 caméras de surveillance seraient installées dans la métropole d’ici 2030, soit le double du nombre de dispositifs déployés actuellement. 

S’ils entrent définitivement en service, les robots patrouilleurs tels que les Xavier aideraient à participer à la surveillance que le gouvernement tend à instaurer, tout en réduisant le nombre d’officiers humains nécessaires pour patrouiller les rues de la ville. 

Sources : Reuters , Engadget

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
15
16
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Aviation électrique : le
L'ONU appelle à un moratoire sur certains usages de l'intelligence artificielle
La Wikimedia Foundation organise une compétition pour améliorer le légendage des images Wikipédia
Lynx R-1 : le casque de réalité mixte d'une jeune start-up française pourrait faire de l'ombre au Quest 2
L’armée de l’Air et de l’Espace se lance dans le prêt-à-porter et accessoires, avec sa propre marque
La start-up toulousaine Beyond Aero dévoile son projet d'avion léger à hydrogène
JetPack Aviation a trouvé un premier client militaire pour ses jetpacks, en attendant de faire voler son moto-speeder
La NASA teste le taxi volant de Joby Aviation pour modéliser l'espace aérien de demain
La NASA confierait bien l’entretien des stations spatiales à des petits robots façon Wall-E
Virgin Galactic sous le coup d'une enquête après son dernier vol
Haut de page