Recréez la machine à infraction verbale de Demolition Man avec un Raspberry

02 août 2019 à 22h00
0
Demolition Man Raspberry imprimante

On vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. En 1993 sortait un film, avec Sylvester Stallone dans le rôle principal : Demolition Man. Dans ce film, l'un des ressorts comiques récurrents réside dans les machines à infraction verbale. Un personnage dit une injure ? Une amende !

Plus de 25 ans après la sortie du film, il est possible de recréer cette machine à l'aide d'un Raspberry. Cela demandera un minimum de matériel, ainsi que la participation de Google.

Une infraction au code de moralité du langage

Demolition Man se déroule en 2032. John Spartan sort de cryo-prison, après avoir été cryogénisé pendant 36 ans pour ses crimes. Il découvre ainsi une société totalement non-violente, où même le langage est contrôlé. Lorsqu'il commet une « infraction au code de moralité du langage » (et Sylvester Stallone est doué pour cela), des imprimantes disposées partout dans l'espace public lui dressent une amende. C'est l'un des grands ressorts comiques du film, qui a donc été retenu par les fans.

Retour en 2019. Le site de Raspberry Pi diffuse un projet visant à reproduire l'une de ces imprimantes détectant les gros mots. Conçu par P.J. Evans pour le magazine MagPi, le site de ce dernier propose un tutoriel en téléchargement gratuit.

Le Google Voice API sera utile

Si vous souhaitez améliorer votre langage courant, l'initiative pourrait vous être utile. Pour les autres, cela tient davantage du gadget, bon pour amuser les amis. Cela dit, vous aurez besoin de matériel pour faire de cet appareil une réalité.

Concernant le Raspberry, le tutoriel précise avoir testé le projet avec un Raspberry Pi 4 et divers périphériques USB, avant d'opter, finalement, pour un Raspberry Pi Zero W. L'imprimante utilisée est un modèle thermique, recevant des rouleaux de papier de 57 mm : il s'agit du type d'imprimante utilisé dans les commerces, pour la conception des tickets de caisse.

L'appareil devra disposer d'une connexion série UART/TTL. On connectera au Raspberry un microphone USB, et le guide dit avoir utilisé un Speaker pHAT de Pimoroni pour gagner de l'espace. Enfin, un Pico Hat Hacker servira à connecter l'imprimante au micro.

Côté logiciel, il vous faudra un STT, pour Speech To Text. Il s'agit d'un logiciel de reconnaissance vocale, capable de distinguer les mots prononcés. Sur le site Raspberry Pi, le créateur du tutoriel annonce : « pour une plus grande précision, nous utilisons Google Voice API ». Avant de rappeler que cela signifie que tout ce qui est capté par l'API sera « entendu » par Google. Pour les personnes soucieuses de la confidentialité, une alternative open-source appelée Jasper est également mentionnée.

Il ne reste plus qu'à regrouper tout cela, et à configurer une version de Raspbian sur une carte micro-SD. Avant de pouvoir corriger votre langage courant, vous devrez donc d'abord parler celui de Linux.

Source : Raspberry Pi
5
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Confinement : le gouvernement durcit les restrictions
Coronavirus : le traçage numérique
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
scroll top