Recréez la machine à infraction verbale de Demolition Man avec un Raspberry

Benoît Théry Contributeur
02 août 2019 à 22h00
0
Demolition Man Raspberry imprimante

On vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. En 1993 sortait un film, avec Sylvester Stallone dans le rôle principal : Demolition Man. Dans ce film, l'un des ressorts comiques récurrents réside dans les machines à infraction verbale. Un personnage dit une injure ? Une amende !

Plus de 25 ans après la sortie du film, il est possible de recréer cette machine à l'aide d'un Raspberry. Cela demandera un minimum de matériel, ainsi que la participation de Google.

Une infraction au code de moralité du langage

Demolition Man se déroule en 2032. John Spartan sort de cryo-prison, après avoir été cryogénisé pendant 36 ans pour ses crimes. Il découvre ainsi une société totalement non-violente, où même le langage est contrôlé. Lorsqu'il commet une « infraction au code de moralité du langage » (et Sylvester Stallone est doué pour cela), des imprimantes disposées partout dans l'espace public lui dressent une amende. C'est l'un des grands ressorts comiques du film, qui a donc été retenu par les fans.

Retour en 2019. Le site de Raspberry Pi diffuse un projet visant à reproduire l'une de ces imprimantes détectant les gros mots. Conçu par P.J. Evans pour le magazine MagPi, le site de ce dernier propose un tutoriel en téléchargement gratuit.

Le Google Voice API sera utile

Si vous souhaitez améliorer votre langage courant, l'initiative pourrait vous être utile. Pour les autres, cela tient davantage du gadget, bon pour amuser les amis. Cela dit, vous aurez besoin de matériel pour faire de cet appareil une réalité.

Concernant le Raspberry, le tutoriel précise avoir testé le projet avec un Raspberry Pi 4 et divers périphériques USB, avant d'opter, finalement, pour un Raspberry Pi Zero W. L'imprimante utilisée est un modèle thermique, recevant des rouleaux de papier de 57 mm : il s'agit du type d'imprimante utilisé dans les commerces, pour la conception des tickets de caisse.

L'appareil devra disposer d'une connexion série UART/TTL. On connectera au Raspberry un microphone USB, et le guide dit avoir utilisé un Speaker pHAT de Pimoroni pour gagner de l'espace. Enfin, un Pico Hat Hacker servira à connecter l'imprimante au micro.

Côté logiciel, il vous faudra un STT, pour Speech To Text. Il s'agit d'un logiciel de reconnaissance vocale, capable de distinguer les mots prononcés. Sur le site Raspberry Pi, le créateur du tutoriel annonce : « pour une plus grande précision, nous utilisons Google Voice API ». Avant de rappeler que cela signifie que tout ce qui est capté par l'API sera « entendu » par Google. Pour les personnes soucieuses de la confidentialité, une alternative open-source appelée Jasper est également mentionnée.

Il ne reste plus qu'à regrouper tout cela, et à configurer une version de Raspbian sur une carte micro-SD. Avant de pouvoir corriger votre langage courant, vous devrez donc d'abord parler celui de Linux.

Source : Raspberry Pi
5 réponses
5 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
The Mandalorian : que vaut le premier épisode de la série TV Star Wars ?
Selon Bloomberg, un MacBook 16
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Le MacBook Pro 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top