Raspberry Pi : notre guide pour bien débuter

15 février 2019 à 11h00
0
Raspberry Pi 3
Phil's Mommy / Shutterstock.com

Initialement accueilli par une audience sceptique quant à son utilité, le Raspberry Pi a rapidement su s'imposer chez les technophiles et autres bricoleurs aguerris comme chez les débutants, qui y voient aujourd'hui une solution économique pour créer de nombreux projets et s'initier aux joies de l'électronique.

Avec déjà plus de 22 millions d'exemplaires vendus dans le monde, le Raspberry Pi est la star des nano-ordinateurs, loin devant ses concurrents comme Arduino, Banana Pi, OrangePi, ou encore Odroid. Il faut dire que l'objectif de la fondation Raspberry (une organisation caritative) a toujours été de proposer un produit accessible à tous, aussi bien au niveau du prix (pas plus de 35 €) que du niveau des compétences nécessaires à son utilisation.

Une réputation mondiale qui n'est plus à faire


Le « Raspi » a, en effet, été initialement développé dans le but pédagogique d'encourager la jeunesse à s'intéresser à l'informatique et notamment à la programmation avec Scratch et Python. Fonctionnant avec un processeur ARM, les systèmes d'exploitations et logiciels aujourd'hui compatibles avec le Raspberry Pi sont légion, les tutoriels se multiplient et la communauté ne cesse de accroître au fil des années.

Ce nano-ordinateur de la taille d'une carte de crédit est généralement livré nu et sans aucun accessoire, le but étant de réduire au maximum son prix et de vous laisser la possibilité de recycler le matériel déjà en votre possession. Finalement, le seul critère limitatif du Raspberry Pi est à chercher du côté des performances. Il parait évident qu'un nano-ordinateur à 35 € n'offre pas des capacités similaires à celle d'un ordinateur de bureau, même le plus bas de gamme d'entre eux.

Certes, vous ne pourrez pas jouer à Star Citizen ou au prochain Rage 2, mais les projets réalisables avec cette petite carte ne dépendent que de votre imagination !

Des milliers de projets envisageables


Des projets assez incroyables fleurissent chaque jour un peu partout sur le net. Il n'est d'ailleurs pas rare que nous abordions le sujet sur Clubic, à l'image du projet musical Spirit Animal, de la gestion automatique d'aquarium avec Reef-Pi, ou encore de Pip-Boy, le terminal Fallout basé sur un Pi Zero. Vous retrouverez tout ces projets ainsi que toutes les infos et actus liés au sujet dans notre section Raspberry Pi.

Néanmoins, parmi les usages les plus courants d'un Raspberry Pi, on peut trouver :
  • L'apprentissage de la programmation et la découverte de systèmes d'exploitation open source
  • La création de média center et de console de rétrogaming, émulation de bornes d'arcade
  • L'utilisation comme matériel embarqué pour créer des robots ou autres appareils télécommandés
  • La mise en place de serveur web et mails, VPN, DNS, etc.
  • La gestion d'un système domotique, le contrôle d'une imprimante 3D

Ou plus simplement toute utilisation en substitution d'un ordinateur de bureau.

Tous ces projets sont par ailleurs améliorés et rendus possibles avec les nombreuses cartes d'extensions (HAT) et accessoires disponibles pour le Raspberry Pi, grâce à ses connecteurs GPIO qui lui permettent de collecter des informations et d'interagir avec le monde physique.

Depuis sa première version commercialisée en 2012 (le Pi 1 B) le Raspberry Pi a aussi bien évolué et gagné en fonctionnalités et performances. La 3e génération de Raspberry Pi est, par exemple, aujourd'hui équipée du Wi-Fi sur les bandes de 2.4 et 5 GHz et du Bluetooth 4.2 BLE, alors que les derniers modèles en date (Pi 3 A+ et 3 B+) affichent également une fréquence processeur de 1.4 GHz contre 700 MHz pour les premiers modèles, une mémoire vive qui est passée de 256 MB à 512 MB sur le 3 A+, puis à 1 GB sur le 3 B+.

Les performances de ce nano-ordinateur sont donc relativement remarquables si l'on en juge par sa taille et son prix, mais aussi par les multiples projets qu'il permet de réaliser.

Starter-kit-officiel- Raspberry Pi 3




Bien débuter avec un Raspberry Pi




Prise en main du Raspberry Pi et de Raspbian




Transformer un Raspberry Pi en media center avec OSMC




Transformer un Raspberry Pi en box domotique


Modifié le 16/04/2019 à 11h02
Cet article vous a été utile ?
3 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails
RGPD : un consentement « explicite et positif » bafoué à plusieurs niveaux
SFR dévoile sa nouvelle Box SFR 8 et une grille tarifaire à partir de 5€ par mois

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top