Données personnelles : hausse de 64% des plaintes depuis le RGPD

Par
Le 29 septembre 2018
 0
fotolia rgpd

Avec la mise en place du Règlement sur la protection des données personnelles (RGPD), le nombre de plaintes déposées a explosé.

Depuis l'application le 25 mai dernier du Règlement sur la protection des données personnelles (RGPD), le nombre de plaintes reçues par la CNIL est en très forte hausse.

RGPD : 3767 plaintes depuis le 25 mai

Déjà, en juillet, la CNIL avait enregistré près de 1 000 plaintes sur un peu plus d'un mois, soit un nombre multiplié par deux par rapport à la même période en 2017. « Une sensibilisation plus importante du public » était à mettre au crédit de cette hausse des plaintes selon la porte-parole de la CNIL.

En 100 jours, la CNIL avait reçu 2770 plaintes contre 1780 sur la même période en 2017. Aujourd'hui, un nouveau chiffre vient d'être communiqué : 3767 plantes depuis le 25 mai, à comparer aux 2294 sur la même période en 2017. Cela signifie une hausse de 64 %. Ce phénomène de hausse est visible dans d'autres pays, et notamment en Irlande ou en Angleterre, avec là encore des chiffres qui dépassent 50 % de hausse.

600 notifications de violations de données

Au-delà des chiffres en hausse des plaintes reçues, auxquels il fallait légitimement s'attendre, ce sont aussi les signalements de la part des entreprises qui sont en hausse. 600 notifications de violations de données ont ainsi été signalées, et concerneraient environ 15 millions de personnes.

À noter également des saisies de la CNIL pour des plaintes collectives de la part de deux organismes. Ces deux organismes à porter plainte de manière collective sont La Quadrature du Net (plaintes contre Google, Amazon, Facebook, LinkedIn et Apple) et l'association NOYB (contre Google). Whatsapp, Instagram, Android, Outlook et Skype sont également dans le collimateur de La Quadrature du Net.

Le RGPD n'est qu'une première pierre. En effet, d'autres référentiels vont arriver notamment sur les questions de gestion des clients et des prospects. Des codes de conduite sont aussi en préparation et vont continuer de renforcer le cadre dans lequel les entreprises évoluent.
Modifié le 28/09/2018 à 16h06
scroll top