Un nouveau processeur faible conso Intel Lakefield apparaît sur Geekbench

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
23 mars 2020 à 15h07
0
Intel-Lakefield.jpg
© Intel

S'attaquer à Qualcomm et ses SoC Snapdragon sur le terrain du processeur à très basse consommation, c'est l'objectif d'Intel avec ses puces Lakefield. Après l'apparition d'un Core i5-L16G7 sur UserBenchmark en janvier, voilà qu'un certain Core i5-L15G7, moins performant, exhibe une part de ses spécifications sur la base de données de GeekBench.

Repéré par @InstLatX64, un utilisateur de Twitter, ce Core i5-L15G7 s'articule autour de cinq cores : un core Sunny Cove, conçu pour les performances, et quatre cores Tremont, pensés pour les tâches légères et l'économie d'énergie. Une combinaison disparate permise par la technologie Foveros d'Intel, qui a justement pour intérêt de permettre l'empilement de différents die. On hériterait donc ici d'un die de base gravé en 22 nm et d'un autre pensé pour le calcul gravé selon le nouveau protocole en 10 nm d'Intel. Au travers de cette architecture asymétrique, très inspiré design BIG.little d'ARM, les puces Lakefield peuvent se contenter d'un TDP très bas, compris entre 5 et 7 watts seulement, rappelle Tom's Hardware.



Vers un potentiel important en boost ?

Puces à faible consommation obligent, les fréquences appliquées par Intel ne montent pas très haut. Le Core i5-L16G7 dévoilé par mégarde en janvier était ainsi cadencé entre 1,40 et 1,75 GHz en boost. Une autre puce aperçue en septembre 2019, également dotée de cinq cores et basée sur l'architecture Foveros, disposait néanmoins d'un boost à 3,1 GHz. Le Core i5-L15G7 en fuite sur GeekBench 5 cette semaine suit cette piste avec une fréquence fixée à 1,38 GHz de base et un boost capable d'atteindre les 2,95 GHz sur le benchmark... Que faut-il en déduire ? Que ces fréquences en boost sont certainement celles de l'unique cœur Sunny Cove et que les cadences de base sont celles des quatre cœurs Tremont.

Parallèlement, la base de donnée de GeekBench indique que le SoC dispose de 1,5 Mo de cache L2 couplé à 4 Mo de cache L3. Une information rarement mentionnée sur l'outil de benchmark et qui nous renseigne un peu plus sur la fiche technique de cet i5-L15G7.

Intel-foveros-Design.jpg
© Intel


Le Snapdragon 835 terrassé... mais le Snapdragon 8cx loin devant en multi-core

Nous l'avons dit, avec ces puces Lakefield, Intel veut avant tout aller chasser sur les terres de Qualcomm et de ses célèbres Snapdragon. Les premiers indices de performances dévoilés par GeekBench 5 sont plutôt encourageant en ce sens... même si Intel devra encore faire des progrès pour inquiéter le géant du SoC pour appareils mobiles.

Comparé sur le Benchmark au Snapdragon 835 (monté sur un laptop Asus NovaGo TP370QL) d'une part ; et au récent Snapdragon 8cx (que l'on retrouve sur le Samsung Galaxy Book S, par exemple), le processeur basse consommation d'Intel parvient à surclasser la plus ancienne des deux puces avec 725 points glanés en single core et 1 566 points en multi-core, soit respectivement 104,2 et 2,2 % d'écart de performances.

Les choses se corsent toutefois face au Snapdragon 8cx, qui s'incline en single core (avec un faible écart de 3,1 % seulement), mais s'impose d'une large avance en multi-core face au Core i5-L15G7 (avec 76,9 % de performances en plus).

Notez bien que ces chiffres sont à prendre avec des pincettes et qu'Intel risque fort d'optimiser ses processeurs Lakefield avant leur lancement (pressenti durant l'hiver). Il est donc fort possible que ces chiffres ne soient pas définitifs. Et quand bien même : Intel signerait là une prestation intéressante pour une toute nouvelle gamme de processeur... elle-même issue d'une architecture encore très jeune.

Source : Tom's Hardware
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
PS5 : Sony dévoile la manette DualSense
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
En pleine pandémie de COVID-19, Trump menace de ne plus financer l'OMS
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Yamaha présente trois amplificateurs rétro et des enceintes pour les audiophiles
scroll top