Le numérique : quid des droits des consommateurs ?

le 25 mars 2017 à 13h28
0
En cette Journée internationale des droits des consommateurs, l'association Consumers International se penche sur les nouveaux écueils induits par le numérique.

Le manque d'interopérabilité, un problème majeur pour les consommateurs



Les technologies numériques nous facilitent certes beaucoup la vie, elles n'en sont pas moins anodines lorsqu'il s'agit de droits des consommateurs. C'est en partant de ce constat que l'association Consumers International, fondée en 1960 et qui est à l'origine de cette journée annuelle, a choisi comme thème 2017 « Les consommateurs et le numérique ».

Dans un rapport préparé pour l'occasion, l'association fait état de plusieurs problèmes nouveaux ayant émergé dans le champ de la consommation avec l'avènement de nouvelles technologies. Il s'agit tout d'abord d'un phénomène appelé lock in, ou « enfermement » : par exemple, comme tout le monde ou presque utilise Gmail et Google Drive, dès lors qu'il s'agit de faire un travail collectif, le consommateur ayant opté pour un fournisseur alternatif est socialement obligé de s'inscrire chez Google. Il en va de même pour l'interopérabilité des différents équipements : par exemple, les connecteurs pour les écouteurs ou les chargeurs sont conçus pour être propres à chaque fabricant, poussant le consommateur à acquérir un chargeur et des écouteurs dédiés à chaque gadget qu'il posséderait.

01F4000008144756-photo-quiz-marques-illus.jpg


Le secret commercial prime souvent sur l'intérêt du consommateur



Un autre problème réside dans le secret commercial : les fabricants de smartphones protègent notamment très bien le mode de fonctionnement de leurs gadgets. Ainsi, en cas de panne, difficile de faire réparer l'appareil par un réparateur indépendant, on est souvent obligé de s'adresser au Service après-vente du fabricant, y compris lorsque la garantie n'a plus cours.

Il est également question de protection des données personnelles, tout particulièrement dans le domaine de l'Internet des objets. Ces outils, censés faciliter notre vie, se retournent parfois contre nous lorsqu'ils sont mal protégés et que nos données tombent entre les mains d'escrocs.

Enfin, Internet est un ensemble international, et le fournisseur peut se trouver à l'autre bout du mode : en cas de litige, la capacité du consommateur à se retourner contre la société l'ayant lésé est amoindrie. Autant de chantiers pour les défenseurs des droits des consommateurs à l'ère du numérique !


Voir aussi :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Sono Sion, la voiture électrique rechargeable à l'énergie solaire, sera construite dans des usines suédoises
L'app e-santé Google Fit est disponible sur iOS
Airbnb veut produire des émissions pour inviter les voyageurs... au voyage
Démonté sur YouTube, le Huawei P30 montre son zoom périscopique
5G : Theresa May ignore les États-Unis et autorise Huawei (partiellement)
Tesla accuse une perte nette de 700 millions dans ses résultats financiers du 1er trimestre
Honor perd un prototype dans un train en Allemagne et offre 5000 € pour son retour
Comparatif 2019 : quel est le meilleur vidéoprojecteur ?
🎯 French Days 2019 : plus que quelques heures avant le Black Friday à la française !
Apex Legends : EA cesse de payer les streamers, les diffusions baissent de 75% sur Twitch
 Ford investit 500 millions dans Rivian : un nouveau véhicule électrique en approche
Peu avant sa sortie, Days Gone annonce déjà son premier DLC (mais il est gratuit)
Microsoft publie d'excellents résultats trimestriels, encore une fois portés par le cloud
Le design des Google Pixel 3a a fuité et surprise... vous n’allez pas être surpris !
Apple : les claviers de MacBook désormais réparés en une journée ouvrée ?
scroll top