YouTube, Bing, Google : après la propagande russe, vous prendrez bien celle du gouvernement chinois ?

Mathieu Grumiaux
Publié le 02 juin 2022 à 13h45
© Macau Photo Agency - Unpslash
© Macau Photo Agency - Unpslash

De nombreux contenus conçus par les médias officiels chinois apparaissent en tête des moteurs de recherche sur certains sujets sensibles.

La désinformation est un sujet important pour les différents réseaux sociaux et ces derniers sont souvent pris pour cible par des gouvernements qui s'en servent pour diffuser leur propagande.

Des contenus localisés en français destinés à diffuser la propagande chinoise

On apprenait récemment que YouTube avait supprimé près de 70 000 contenus pro-Kremlin suspectés de désinformation sur les raisons qui ont mené la Russie à attaquer son voisin ukrainien. Un autre pays semble également s'adonner à des tentatives de manipulation des résultats de recherche.

Selon le think tank américain Brookings, de nombreux articles de presse et vidéos émanant d'organes de presse chinois proches du pouvoir trustent les premières places des moteurs de recherche Google et Bing mais également de la plateforme de vidéos à la demande YouTube.

L'étude publiée fin mai a duré trois mois et durant cette période les chercheurs du think tank ont analysé les réponses apportées à certains termes précis. Ce sont les contenus conspirationnistes qui agglomèrent le plus de contenus chinois inexacts ou mensongers dès la première page de recherche.

Brookings prend pour exemple le terme « Fort Derrick », un laboratoire américain que de nombreuses sources chinoises accusent d'être à l'origine du Covid-19, le tout sans apporter la moindre preuve concrète. Des contenus chinois apparaissent également lors de recherches ayant trait à la population ouïghoure, repris notamment par Google News et Bing News.

Nos confères du Monde ont également mené leur petite enquête et ont repéré de nombreux contenus en langue française publiés par le compte CGTN Français, une antenne du média national contrôlé par le gouvernement chinois. Nous avons de notre côté relevé les mêmes résultats.

Une stratégie globale mise en place par le gouvernement chinois

Ces contenus sont le résultat d'une stratégie mise en place par le gouvernement chinois qui s'appuie sur des milliers de journalistes étrangers formés sur son sol. Ces derniers sont invités à diffuser la parole officielle sur les canaux d'informations numériques et à multiplier les publications pour manipuler les algorithmes des moteurs de recherche et s'accaparer les meilleures places dans les pages de résultats.

Le pouvoir travaille également avec des fermes de contenus qui publient très régulièrement de nouveaux contenus pour améliorer le référencement.

Les plateformes numériques doivent donc redoubler de vigilance pour éviter que ces fake news ne soient proposées au plus grand nombre. Les membres de Brookings suggèrent d'ailleurs aux moteurs de recherche d'indiquer plus clairement les agences de presse affiliées à un gouvernement.

Source : Le Monde

Mathieu Grumiaux
Par Mathieu Grumiaux

Grand maître des aspirateurs robots et de la domotique qui vit dans une "maison du futur". J'aime aussi parler films et séries sur les internets. Éternel padawan, curieux de tout ce qui concerne les nouvelles technologies.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
zoup01

C’est le fonctionnement normal de toute dictature : prendre le contrôle de « l’information » et la manipuler à son avantage avec en corrélation le musèlement des voies divergentes.

Rien de bien nouveau, à part les canaux utilisés qui se sont adaptés aux technologies actuelles.

Tadahiro-Nomura

C’est la fameuse doctrine Gerasimov qui a fait ses preuves.
Il n’y a qu’à voir les fermes à trolls Russes (certainement basées en Afrique) qui bombardent de commentaires la moindre vidéo Youtube sur la fameuse « opération spéciale »…

_J2B

Vague de « ouin ouin les zamerlok ils sont pareils voire pires » en approche !
Édit : Ah bah je suis en retard de 3 minutes !

Yorgmald

Et la propagande de tout le monde ? Politique, religieuse, sportive et autres, c’est pareil.

Martin_Penwald

Ben oui, les États-Unis font pareil. Mais c’est justement l’intérêt de le mentionner : APPRENEZ à être critique de vos sources d’information !
Fox News, c’est délirant de désinformation, et c’est sans parler des compromissions des grands réseaux avec le pouvoir, qu’il soit démocrate ou républicain. On a la même chose en France.

cwerle

Heureusement qu’en noxydant on ne pratique pas la propagande, ouf je suis rassuré

iodir

Par contre, chez nous, il n’y a pas de propagande. Tout va bien.

zoup01

Non pas vraiment, en France, les canaux d’informations sont multiples , et la parole anti gouvernementale ne conduit pas en prison.

Entre cnews pour les fafs, l’humanité pour les communistes ,Le Figaro pour la droite et bfmtv pour lrem, il y a le choix et aucun n’est interdit…

Essayez donc d’imaginer le canard enchaîné en Russie, en chine ou en Corée du Nord :stuck_out_tongue_winking_eye::stuck_out_tongue_winking_eye:

Popoulo

« Ces derniers sont invités à diffuser la parole officielle sur les canaux d’informations numériques et à multiplier les publications » comme dans tous les médias en fait.

solistice

@Martin Penwald, j’ai l’impression que vous ne voyez pas à quel point vous êtes chanceux de vivre dans l’imperfection française.

Il n’y a bien que les Français pour s’en plaindre :slight_smile: