Hawking et Zuckerberg se lancent dans le voyage interstellaire

13 avril 2016 à 08h41
0
Le célèbre physicien Stephen Hawking a annoncé hier son projet Breakthrough Starshot, qui consiste à envoyer des petits vaisseaux spatiaux vers l'étoile la plus proche de notre Soleil, Alpha du Centaure. Ces engins seront propulsés par une voile poussée par des lasers, procédé que nous évoquions il y a quelques semaines.

Début mars, le physicien Philip Lubin, de la NASA, expliquait que le principe de la propulsion photonique pouvait être amélioré par l'utilisation de lasers au sol ou en orbite (voir La propulsion laser pour atteindre Mars en 30 minutes ?). C'est précisément ce procédé que Hawking, Mark Zuckerberg et un milliardaire russe du nom de Yuri Milner comptent utiliser pour envoyer de petits vaisseaux spatiaux à environ 4,37 années-lumière de notre Terre. Ave pour ce faire un budget de 100 millions de dollars.

Pour rappel, la technique de voile solaire n'est pas nouvelle. Deux projets ont d'ailleurs déjà vu le jour, dont Ikaros, une voile développée par l'agence spatiale japonaise, qui fut lancée en 2010 et est toujours opérationnelle, même si sa mission première est achevée.

Ce procédé consiste à utiliser les photons envoyés par le Soleil pour frapper une voile qui profite d'une partie de leur énergie pour avancer. Mais les ingénieurs de la NASA pas plus que Hawking ne veulent dépendre du Soleil pour faire avancer leurs vaisseaux et ont donc décidé de modifier la source des photons en utilisant de puissants lasers.



Ces derniers, depuis la Terre ou en orbite autour de notre planète, dirigeraient leurs faisceaux vers les vaisseaux, créant ainsi un rayon, d'une puissance combinée de 100 gigawatts, concentré sur la voile et qui permettrait aux engins de rejoindre Alpha Centauri en seulement une vingtaine d'années, en voyageant à près de 20% de la vitesse de la lumière. En comparaison, Voyager 1, qui a mis 37 ans à sortir de notre système solaire avec une vitesse équivalente à 0,006% de celle de la lumière, passerait pour une tortue.

Milner a présenté un prototype de vaisseau : un concentré de technologie (caméras, systèmes de communication, système de navigation,alimentation électrique) pesant à peine un gramme et attaché à une une feuille d'un mètre carré et de quelques atomes d'épaisseur.

A quoi tout cela peut-il servir ? Il s'agit ici d'exploration spatiale dont le but est de poser une première pierre aux voyages interstellaires qui seront nécessaires quand notre Soleil commencera à rendre notre planète inhabitable.

Le projet de Hawking, aussi séduisant soit-il, devra tout de même franchir un obstacle de taille : viser une voile, fût-elle très grande, à des distances aussi considérables, n'a jamais été expérimenté.

Quelques applications qui pourraient vous plaire :
Modifié le 02/12/2020 à 09h50
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Carl Pei, le fondateur de OnePlus lance Nothing, une start-up spécialisée dans les objets connectés
Philips dévoile son line-up de téléviseurs pour 2021, OLED et Mini LED au programme
Le portrait de Laure de La Raudière officiellement nommée présidente de l'ARCEP, l'autorité des télécoms
Sur Clubic, vous pouvez activer le mode sombre en un clic
Une série animée dramatique Game of Thrones serait dans les cartons chez HBO Max
Nissan dévoile un van baroudeur et tout électrique : le e-NV200 Winter Camper
Alors, on regarde ? Resident Alien S01E01
Test DualSense : le gamepad PS5 tient ses promesses d'immersion
Soldes Amazon : l'enceinte Ultimate Ears Boom 3 à près de -50%
Affaire du Joy-Con Drift : la Commission Européenne sommée d'enquêter suite à 25 000 plaintes
Haut de page