Elon Musk : une plainte pour violation de son accord avec le régulateur des marchés financiers

le 27 février 2019 à 20h03
0
Elon Musk

Le gendarme de la Bourse américaine a saisi la justice, accusant Elon Musk d'avoir violé un accord l'interdisant de communiquer des informations financières sur Tesla sans l'approbation de son service juridique.

Elon Musk est connu pour être un électron libre, aussi génial que provocateur dans ses déclarations. Il l'a encore prouvé ce lundi 25 février en tweetant que Tesla allait produire « environ 500 000 véhicules » en 2019, une information inexacte puisque l'objectif affiché par le constructeur était de 360 000 à 400 000 véhicules.

Elon Musk risque l'interdiction de présider sa propre entreprise


La Securities & Exchange Commission (SEC) a immédiatement réagi en annonçant son intention de poursuivre Elon Musk pour ne pas avoir respecté l'accord établi en septembre 2018 entre les deux parties.

La SEC estime dans sa plainte déposée devant un tribunal de Manhattan qu'Elon Musk a fait « très exactement ce que les termes du jugement devaient empêcher ». Cette procédure pourrait conduire à l'interdiction pour le PDG de ne plus avoir le droit de diriger une entreprise cotée.

L'emblématique PDG de Tesla avait déjà été rappelé à l'ordre par la SEC en août dernier pour avoir tweeté une réflexion sur le possible retrait de son entreprise du Nasdaq.



Le PDG de Tesla multiplie les provocations à l'attention de la SEC


La SEC avait considéré que ces messages avaient pour but de gonfler le prix de l'action Tesla, pas assez élevé à son goût. Les patrons d'entreprises cotées n'ont pas le droit de réaliser ce genre d'annonces sans présenter un plan concret au gendarme de la Bourse.

Elon Musk avait négocié un accord à l'amiable qui lui retirait son poste de président du conseil d'administration de Tesla. Il devait également respecter une communication plus maitrisée, et valider ses différents tweets par les services juridiques du constructeur en plus de régler une amende de 20 millions de dollars.

Le trublion de la tech américaine n'a jamais fait mystère de son mépris de l'institution financière. « Je n'ai aucun respect pour la SEC », déclarait-il encore sur les plateaux de la chaine CBS en décembre 2018. Autre pied de nez fait à la SEC, Elon Musk avait nommé son ami Larry Ellison, PDG d'Oracle, comme administrateur indépendant de Tesla.

Source : Bloomberg
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Mario Kart Tour : le jeu en bêta sur smartphone dans quelques semaines
Plus de sang, plus de cadavre : la Chine étrangle un peu plus le jeu vidéo
Ordinateurs portables : Apple remporte une nouvelle fois la palme du meilleur service client
LG suspend la production de smartphones haut de gamme en Corée
🎯 French Days 2019 : les bons plans immanquables du vendredi
Anthem : en difficulté, BioWare met sa feuille de route en pause pour réparer son jeu
Brave lance la première régie publicitaire centrée sur le respect de la vie privée
Meizu lance le 16s : un smartphone ultra premium à prix cassé
Sono Sion, la voiture électrique rechargeable à l'énergie solaire, sera construite dans des usines suédoises
L'app e-santé Google Fit est disponible sur iOS
Airbnb veut produire des émissions pour inviter les voyageurs... au voyage
Démonté sur YouTube, le Huawei P30 montre son zoom périscopique
5G : Theresa May ignore les États-Unis et autorise Huawei (partiellement)
Tesla accuse une perte nette de 700 millions dans ses résultats financiers du 1er trimestre
Honor perd un prototype dans un train en Allemagne et offre 5000 € pour son retour
scroll top