Elon Musk : une plainte pour violation de son accord avec le régulateur des marchés financiers

le 27 février 2019
 0
Elon Musk

Le gendarme de la Bourse américaine a saisi la justice, accusant Elon Musk d'avoir violé un accord l'interdisant de communiquer des informations financières sur Tesla sans l'approbation de son service juridique.

Elon Musk est connu pour être un électron libre, aussi génial que provocateur dans ses déclarations. Il l'a encore prouvé ce lundi 25 février en tweetant que Tesla allait produire « environ 500 000 véhicules » en 2019, une information inexacte puisque l'objectif affiché par le constructeur était de 360 000 à 400 000 véhicules.

Elon Musk risque l'interdiction de présider sa propre entreprise


La Securities & Exchange Commission (SEC) a immédiatement réagi en annonçant son intention de poursuivre Elon Musk pour ne pas avoir respecté l'accord établi en septembre 2018 entre les deux parties.

La SEC estime dans sa plainte déposée devant un tribunal de Manhattan qu'Elon Musk a fait « très exactement ce que les termes du jugement devaient empêcher ». Cette procédure pourrait conduire à l'interdiction pour le PDG de ne plus avoir le droit de diriger une entreprise cotée.

L'emblématique PDG de Tesla avait déjà été rappelé à l'ordre par la SEC en août dernier pour avoir tweeté une réflexion sur le possible retrait de son entreprise du Nasdaq.



Le PDG de Tesla multiplie les provocations à l'attention de la SEC


La SEC avait considéré que ces messages avaient pour but de gonfler le prix de l'action Tesla, pas assez élevé à son goût. Les patrons d'entreprises cotées n'ont pas le droit de réaliser ce genre d'annonces sans présenter un plan concret au gendarme de la Bourse.

Elon Musk avait négocié un accord à l'amiable qui lui retirait son poste de président du conseil d'administration de Tesla. Il devait également respecter une communication plus maitrisée, et valider ses différents tweets par les services juridiques du constructeur en plus de régler une amende de 20 millions de dollars.

Le trublion de la tech américaine n'a jamais fait mystère de son mépris de l'institution financière. « Je n'ai aucun respect pour la SEC », déclarait-il encore sur les plateaux de la chaine CBS en décembre 2018. Autre pied de nez fait à la SEC, Elon Musk avait nommé son ami Larry Ellison, PDG d'Oracle, comme administrateur indépendant de Tesla.

Source : Bloomberg
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Les iPhone 2020 seraient pourvus de modems 5G provenant de chez Qualcomm... et Samsung
#Rediff | Comparatif 2019 : quelles sont les meilleures enceintes pour PC ?
Le Sri Lanka bloque les principaux réseaux sociaux après la vague d'attentats
GTX 1650 : sortie le 24 avril à partir de 150€
Galaxy Fold : Samsung retarde officiellement la sortie de l'appareil, voici pourquoi
Les moules de l’iPhone XI confirment la présence d’un trio d’APN disposé en triangle
Bose annonce la compatibilité de trois de ses enceintes avec AirPlay 2
Pour le patron de Toyota, aucun constructeur ne rentabilise ses véhicules électriques
Quand le machine learning permet de donner un sérieux coup de jeune à de vieux jeux vidéo
Après le meurtre d'une étudiante, Uber et Lyft renforcent leurs mesures de sécurité
Projet BlackHoles@Home : prêtez la puissance de calcul de votre ordinateur à la science
Dans son rapport 2018, l'ANSSI fait état d'une cybermenace plus forte que jamais en France
Un fossile de bébé Tyrannosaure en vente sur eBay, pour 2,95 millions de dollars
Test AKG Y500 : tout le son AKG dans un casque supra-aural élégant
Pourquoi YouTube a-t-il tant de mal à modérer ses contenus ? La CEO répond à la question
scroll top