Les studios hollywoodiens se regroupent pour développer des technologies open-source

le 24 octobre 2018
 0
ASFW

Sony et Warner Bros ont rejoint une association permettant de mettre en commun des logiciels open-source destinées à l'animation et aux effets visuels.

Les studios Sony Pictures et Warner Bros ont annoncé avoir rejoint l'Academy Software Foundation (ASF), un consortium chapeauté par l'Academy of Motion Picture Arts & Sciences, qui gère les intérêts de toute l'industrie du film américain, et qui accessoirement organise la cérémonie des Oscars.

Les plus grands acteurs d'Hollywood sont présents


Les deux studios, rejoignent des grands noms de l'industrie du film comme Disney ou Dreamworks, mais aussi des studios d'animation tels que Blue Sky (L'âge de glace), des effets visuels comme ILM ou les néo-zélandais de Weta Digital (Le Seigneur des anneaux, Avatar) et des acteurs de la technologie avec la présence de Google, Intel et Autodesk.

Le but de cette alliance est de favoriser le développement et le partage d'applications open-source, qui pourront être utilisés par ces différents acteurs dans la création de leurs futurs projets. Ces technologies serviront autant aux effets visuels numériques qu'au secteur de l'animation par image de synthèse.

Un premier projet open-source soutenu par Dreamworks


Le premier projet a été d'ailleurs réalisé lors de la production des films d'animation Baby Boss et Trolls, des studios Dreamworks. Les développeurs attachés aux projets ont conçu OpenVDB, un nouveau logiciel de création d'images volumétriques. Les technologies mises au point par ses équipes ont ensuite été partagées à d'autres compagnies dans leurs films les plus récents.

« C'est une technologie essentielle développée par DreamWorks Animation et utilisée par de nombreux studios. La communauté des développeurs est très enthousiaste à l'idée de maintenir et de contribuer au projet », a déclaré David Morin, à la tête de cette association, au magazine Variety.

Avec l'ajout de ces deux nouveaux membres, l'ASF compte désormais la majorité des poids lourds de l'industrie cinématographique hollywoodienne.
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Les modules photo, c’est bien, mais encore faut-il savoir où les mettre sur des smartphones de plus en plus borderless. Après les encoches, les dalles percées d’un orifice (comme sur le S10 de Samsung) et les tiroirs verticaux, le constructeur chinois ZTE miserait pour son prochain flagship sur un tiroir latéral. Les cinq capteurs (deux frontaux, trois dorsaux) dudit smartphone apparaîtraient alors sur une languette émergeant de son flanc droit.
Ça vous dit d’économiser 30€ tout en donnant une autonomie du tonnerre à votre smartphone ? Pour ça, il vous suffit de profiter de la promo Amazon sur la batterie externe Aukey 20000 mAh qui passe à 19,99€ seulement.
18:00 | Bon plan
Bonne nouvelle pour tous les amoureux de la petite Fiat 500 : le groupe confirme l'arrivée en Europe, en 2020, de la version 100% électrique.
17:41
Si vous vous intéressez au monde de l'informatique et aux précieux composants donnant vie à nos machines de jeu, vous l'avez peut-être vu passer sur YouTube sous le pseudo de Frenerth.
La plateforme de formation en ligne Coursera a classé les pays du monde en fonction des compétences de leurs apprenants, selon trois domaines majeurs. La France s’y distingue particulièrement en data science, avec une 8e place mondiale.
Annoncée officiellement il y a quelques heures, l’arrivée du Ray-Tracing sur les GPU Nvidia ne disposant par des RT-Cores (GTX série 10, entre autres) fait office de petit tremblement de terre dans la communication de la firme au caméléon. Le studio teuton Crytek, auquel on doit l’éminent CRYENGINE 5, avait pourtant publié dès la fin de semaine dernière une démo fonctionnelle présentant le Ray-Tracing sur… une RX Vega 56 de chez AMD. Preuve s’il en fallait qu’il est possible de générer des reflets affriolants sans ces fameux RT-Cores.
Elon Musk a publié une photo qui s’apparenterait au bloc lumineux de son pick-up Tesla. Rapidement, les internautes se sont lancés dans la conception de rendus visuels 3D. L’occasion d’avoir une idée plus ou moins claire de son design final.
Apple annonce par surprise une mise à jour de sa gamme d’iMac. Point de nouveau design, mais une évolution des configurations proposées, après presque deux années sans remise au goût du jour.
D’après Judd Heape, cadre de Qualcomm attaché aux management produits (mais aussi aux secteurs caméra et vidéo chez le géant californien), de « multiples marques » de smartphones travailleraient actuellement au lancement, dès la fin 2019, de mobiles équipés de capteurs 64 Mpx. Des caméras pourvues de plus de 100 Mpx seraient aussi sur le point d’arriver sur smartphone, apprend-on de l’intéressé, qui n’a pas souhaité donner les noms des entreprises concernées.
Turtle Beach annonce les Battle Buds, de nouveaux écouteurs taillés pour le jeu vidéo et affichés à seulement 29,99 euros.
Samsung annonce qu’il tiendra une conférence le 10 avril prochain. Conférence pour laquelle le constructeur sud-coréen nous invite à « entrer dans l’ère de la vie ».
Google+ ne disparaîtra pas totalement de la surface du web. Internet Archive travaille à conserver une copie des posts publiés sur le réseau social, qui fermera ses portes dans quelques jours.
13:49 | Google+
Quelques informations sur le prochain épisode de Call of Duty laissent entendre qu’il laisserait de côté les personnages spécialistes et le mode Battle Royale.
Le gouvernement américain travaille à la mise au point d’un système de vote électronique plus sécurisé que les machines à voter utilisées aujourd’hui lors des élections.
C’est ce soir à 18h heure française que Google entend dévoiler officiellement son service de cloud gaming en direct de la Game Developers Conference de San Francisco.
scroll top