Apple va payer la bagatelle de 837 millions de dollars pour violation de brevets sur le Wi-Fi

30 janvier 2020 à 11h06
4
Wi-Fi

En 2016, l'institut de technologie de Californie (Caltech) a initié un procès contre Apple et Broadcom, les accusant de vol de brevets concernant sa technologie Wi-Fi. Presque quatre ans plus tard, la justice a tranché, donnant raison au plaignant. À elles deux, les entreprises Apple et Broadcom ont été condamnées à une amende de plus d'1,1 milliard de dollars.

Apple paiera l'essentiel de la somme due, 837 millions de dollars, laissant une facture de 270 millions de dollars à Broadcom.

Apple rejette la faute, Broadcom conteste la décision

La technologie au cœur du procès est celle ayant équipé les puces d'appareils Apple entre 2010 et 2017. Si la faute est désormais reconnue par la justice, le constructeur estime qu'elle incombe à Broadcom. Apple affirme en effet que « les déclarations du Caltech reposent uniquement sur l'incorporation de puces Broadcom prétendument contrefaites dans l'iPhone, le Mac et d'autres appareils qui prennent en charge [ les standards sans fil ] 802.11n ou 802.11ac. Broadcom fabrique les puces incriminées, tandis qu'Apple n'est qu'un acteur indirect, en aval, dont les produits incorporent [ ces ] puces ».

Broadcom a également réagi, comme le rapporte Reuters, en contestant « les bases factuelles et juridiques du verdict » et a annoncé, comme Apple, son intention de faire appel. L'avocat des deux enseignes, Joseph J. Mueller a cherché à faire valoir une déclaration de Hui Jin, le co-inventeur de la technologie brevetée, selon laquelle le Caltech n'avait jamais envisagé utiliser cette dernière pour le développement du Wi-Fi jusqu'à ce qu'Apple et Broadcom ne s'en emparent.

1,40 dollar par appareil Apple

Cette défense n'a pas convaincu les juges, qui ont fixé le montant des amendes en fonction du nombre d'appareils utilisant les standards 802.11n et 801.11ac. Apple paiera ainsi 1,40 dollar par appareil, et Broadcom 26 cents. L'impact sera d'autant plus important que les deux acteurs ont renouvelé leur partenariat plus tôt en janvier, signant un contrat de 15 milliards de dollars sur trois ans et demi, portant sur la livraison de puces à technologie sans fil. Selon CNet, Apple représente à elle seule 20 % du chiffre d'affaires de Broadcom.

Le Caltech, comme on pouvait s'y attendre, s'est dit « satisfait » du verdict rendu, ajoutant qu'« en tant qu'établissement d'enseignement supérieur à but non lucratif, Caltech s'engage à protéger sa propriété intellectuelle ». On peut désormais se demander si l'institut va s'arrêter là : les appareils Apple ne sont en effet pas les seuls à utiliser les fameux standards ici en cause.

Source : The Verge
Modifié le 30/01/2020 à 11h06
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
4
LeToi
A côté de son CA de 92 milliards de dollars en 3 mois, ça va, ils peuvent se le permettre !
LeVendangeurMasque
Titre erroné: si Apple fait appel ils n’ont pas à verser cette somme.
LeVendangeurMasque
Etonnant que Calltech ne se soit en effet pas attaqué aux autres constructeurs. M’enfin pour s’en prendre aux Chinois, bon courage !
TotO
L’appel serait suspensif dans ce cas ?
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Selon Kuo, Apple va avoir un premier semestre chargé, entre accessoires et nouveaux iPad et iMac
La montre connectée Oppo se révèle dans un rendu officiel (et elle ne ressemble à aucune autre)
Vous devriez bientôt pouvoir enregistrer vos appels nativement sur Android
Soldes Amazon et Cdiscount : le TOP des deals du jeudi !
Soldes Cdiscount : Asus PC Portable Vivobook  à 729,99€ au lieu de 999,99€
Wikipedia : Wikimedia France publie son Top 20 des articles les plus lus en 2019
En images : les 117 nouveaux emojis qui rejoindront nos smartphones en 2020
Mozilla transfère Thunderbird à l'une de ses filiales pour pouvoir le monétiser
Les océans pourraient nourrir durablement l’espèce humaine
Haut de page