La ligue de football espagnole condamnée pour avoir espionné les utilisateurs de son app

15 juin 2019 à 10h43
0
La Liga application
© La Liga

La Liga, association gérant les principales compétitions professionnelles de football en Espagne, a été condamnée à une amende de 250 000 euros par la CNIL espagnole. Son tort : avoir utilisé son application officielle pour détecter des diffusions illégales de matchs, à l'insu des utilisateurs.

La Liga de Fútbol Profesional (LFP), plus simplement appelée La Liga, est l'association en charge des championnats majeurs de football espagnols. Cette semaine, c'est elle-même qui jouait un match décisif face aux membres de l'Agence espagnole pour la protection des données (AEPD), équivalent de la CNIL, de l'autre côté des Pyrénées.

La Liga s'attaque aux bars transmettant illégalement les matchs

Dans le viseur du gendarme : l'application officielle de La Liga, qui compte quatre millions d'utilisateurs en Espagne. Elle permet notamment de suivre l'actualité des principaux championnats, d'accéder à leurs résultats, à des statistiques sur les clubs, etc. C'est en tout cas la promesse affichée par la ligue. Mais celle-ci a trouvé une autre utilité à son application.

L'an dernier, La Liga a en effet admis se servir des autorisations accordées par les utilisateurs pour espionner leur environnement. Mais pas à n'importe quel moment : à chaque fois que le GPS de l'appareil détectait sa présence dans un bar, l'application activait le micro et captait le son autour du smartphone. Le but de la manœuvre : repérer des établissements diffusant les matchs de football, sans autorisation. Une fraude qui équivaudrait à 150 millions d'euros par an, selon La Liga.

La défense de La Liga, pas suffisamment solide

Pour l'AEPD, ce n'est pas le recours à cette technologie qui pose problème, mais le fait que les utilisateurs n'étaient pas prévenus de cette utilisation. La demande d'accès au micro du téléphone n'est en effet pas suffisante aux yeux de l'organisme. La Liga a bien tenté de se défendre, affirmant qu'elle ne s'intéressait pas aux conversations des particuliers, qui étaient chiffrées. De plus, les paroles enregistrées n'auraient pas été conservées dans l'application, d'après l'association.

Cependant ces arguments n'ont, semble-t-il, pas convaincu l'AEPD, qui a sifflé une faute. L'arbitre a ainsi sanctionné la ligue espagnole, qui écope d'une amende de 250 000 euros, et de l'obligation de retirer les éléments de l'application enfreignant les lois nationales sur la protection des données.
Épilogue de la procédure ? Pas vraiment : La Liga a décidé de faire appel de cette décision. La suite au match retour donc. Attention à la remontada.

Source : L'Équipe
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Tesla dévoile les prototypes des Roadster, Model Y et Tesla Semi
Le Japon imagine des villes-nénuphar pouvant accueillir 50 000 habitants
Dropbox s'offre une refonte et une nouvelle intégration à Slack
Les créateurs d'Apex Legends dubitatifs concernant le cloud gaming et le jeu vidéo compétitif
Amazon annonce une Echo Dot Kids Edition plus... colorée
Snapchat : le filtre « changement de sexe » utilisé pour piéger un pervers manipulateur
Apollo 10 : on va peut-être retrouver le module lunaire Snoopy, 50 ans après son largage
L'intégralité des iPhone vendus aux US peuvent être construits hors de Chine
Mozilla dévoile ses nouvelles icônes pour Firefox
Volkswagen s'éloigne d'Aurora et se rapproche de son concurrent Argo (et Ford)
Haut de page