La Californie veut faire payer les géants de la tech pour les données personnelles

le 15 février 2019 à 14:22
 0
données personnelles.jpg

Le gouverneur de Californie a annoncé que son État travaillait à une taxe sur les données personnelles qui profiterait aux utilisateurs. L'idée serait d'imposer aux groupes technologiques de payer les internautes pour exploiter leurs informations.

Gavin Newsom a été élu gouverneur de Californie depuis à peine plus d'un mois, mais il entend déjà y poser son empreinte. Il compte en effet s'attaquer au modèle économique des géants de la tech, qui sont pour l'essentiel implantés dans son Etat.

Un dividende versé aux internautes pour leurs données


L'homme politique a ainsi déclaré que ses équipes travaillaient sur la création d'une nouvelle taxe pour les entreprises du numérique. Il s'agirait en réalité d'une sorte de « dividende », payé par ces sociétés, et qui serait reversé aux utilisateurs en échange de l'exploitation de leurs données personnelles. Gavin Newsom n'a toutefois pas livré d'éléments quant au calcul de la valeur de ses informations. Il a simplement expliqué que les internautes devaient « avoir leur part de la richesse créée par leurs données », sur laquelle reposent principalement les GAFA.

Cette annonce intervient dans un contexte de durcissement de la réglementation du secteur de la tech en Californie. L'an dernier, l'État a en effet voté une loi sur la protection des données, qui se rapprochait du RGPD européen.

Un modèle de taxe contesté par... la CNIL


Cette idée de faire payer les entreprises pour l'exploitation des informations des internautes n'est pas nouvelle. Elle résulte d'un modèle qui permet à des géants tels que Facebook, Google ou Apple, de s'enrichir « sur le dos » des utilisateurs, en offrant la possibilité aux annonceurs de cibler précisément leurs campagnes. Mais ce système permet également aux particuliers de bénéficier gratuitement d'une grande quantité de services.

Taxer les entreprises reviendrait donc à redonner la propriété des données personnelles à leurs utilisateurs, qui pourraient les monétiser à leur guise. Mais c'est précisément ce concept qui fait aujourd'hui débat. Car un tel système comprendrait des risques liés à l'appât du gain et au déséquilibre entre l'offre (les utilisateurs) et la demande (les entreprises). Ainsi, selon la CNIL, on pourrait assister à « une grande braderie de la donnée au bénéfice des géants du web ».

Source : Stratégies
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Comme la plupart des autres opérateurs téléphoniques, Free cherche en permanence à attirer de nouveaux clients dans son escarcelle. La firme de Xavier Niel n’est donc pas avare de promotions sur ses forfaits, comme le prouvent les offres sur son forfait 50 Go ou sa Freebox Mini 4K. Mais l’opérateur ne s’arrête pas là dans son offensive, car il propose aussi très régulièrement des ventes privées. C’est d’ailleurs le cas actuellement pour le forfait 40 Go et la Freebox Révolution, qui passent respectivement à 8,99€ et 9,99€ par mois jusqu’à demain matin 8h.
17:45 | Bon plan
Le géant du streaming déploie un nouvel abonnement pour ses utilisateurs en Inde. Uniquement réservé aux mobiles et moins cher que les forfaits classiques, cet abonnement vise à rendre la plateforme >.
17:37 | Netflix
Dans le but de célébrer son premier anniversaire, PUBG Mobile a mis en ligne une toute nouvelle mise à jour qui regorge de cadeaux et autres améliorations sur les différentes maps. De quoi occuper les plus de 200 millions de joueurs à travers le monde qui plongent dans ce battle royale régulièrement.
17:02 | Jeux vidéo
Amazon teste depuis plusieurs mois l’affichage de vidéos dans les résultats de recherche sur l’application iOS...
16:27 | Amazon
Une vulnérabilité découverte par un expert en sécurité permettait à des personnes mal intentionnées d’accéder à certaines données utilisateurs depuis Google Photos.
Trois personnes ont été condamnées à de la prison ferme pour avoir diffusé en streaming et illégalement des matchs de Premier League.
Hier, la page de l’Apple Store australien dévolue aux AirPods, affichait une nouvelle photo de l’AirPower. Cette dernière mettait en scène la recharge simultanée d’un boîtier d’AirPods et d’un iPhone XS grâce au tapis de recharge par induction d’Apple annoncé en 2017.
La capitale a décidé de durcir le ton face à la multiplication des trottinettes, vélos et scooters en libre-service, qui provoquent de plus en plus d’accidents.
Les mots de passe d’entre 200 et 600 millions d’utilisateurs ont été accessibles à une grande partie des employés du réseau social. Facebook va prévenir les personnes touchées et les inviter à le modifier.
13:32 | Facebook
Xiaomi est en forme en ce début d’année. Après un impressionnant Mi 9, le constructeur chinois renouvelle son entrée de gamme avec le Redmi Note 7, l’indétrônable champion du rapport qualité-prix.
À l’heure où nous rédigeons ces lignes, Nick Hagues et Anne McClain se préparent à leur première sortie extravéhiculaire depuis qu’ils ont rejoint la station spatiale internationale le 15 mars à l’aide du vaisseau Soyouz. Une sortie de l’ISS à suivre en direct sur la chaîne YouTube de la NASA.
12:19 | Espace
Côté promotion, l'opérateur mobile en ligne RED by SFR met les bouchées doubles en ce moment et ce n'est pas pour nous déplaire. Cette fois-ci, pas de nouvelles offres sur un forfait mobile à l'horizon mais plutôt sur un smartphone, le Huawei P Smart 2019 à 219€. Ce bon plan vous tente ? Suivez-nous, on vous en dit un peu plus.
12:06 | Bon plan
À l’instar du service de streaming musical, la société russe de cybersécurité Kaspersky s’oppose à la politique de distribution de la firme à la pomme sur son App Store.
11:47 | Kaspersky
BMW va proposer un total de 12 voitures électriques dans son catalogue d'ici 2025.
Le groupe Razer annonce une nouvelle collaboration autour du jeu mobile, avec le chinois Tencent.
10:37 | Smartphone
scroll top