Loi sur la haine en ligne : les contenus pédophiles ou terroristes devront être retirés dans l'heure

27 janvier 2020 à 16h20
0
hemicycle-vide-assemblee-nationale.jpg
© Assemblée nationale

Le gouvernement a fait voter, il y a quelques jours, un amendement obligeant les plateformes à retirer en une heure certains contenus signalés par la police. Une nouvelle modification de la proposition de loi qui fait débat.

Les députés ont adopté, mardi 21 janvier, un amendement proposé par le gouvernement qui vient renforcer la tendance répressive de la loi sur les contenus haineux. Celui-ci est prévu pour imposer aux éditeurs de sites et plateformes de retirer, en une heure, les contenus que la police leur signalera comme étant à caractère terroriste ou pédopornographique. Une nouvelle disposition qui offre aux autorités un pouvoir qui pose question.

Un amendement qui étend le champ d'application de la future loi sur les contenus haineux

Voici comment l'Assemblée nationale justifie cet amendement n°161 : « Le présent amendement vise à coordonner les dispositions de la présente loi relatives à l'article 6 de la loi pour la confiance dans l'économie numérique avec les dispositions de l'article 6-1 de la même loi relatives au retrait des contenus à caractère terroriste ou pédopornographique sur notification des autorités publiques, en ramenant à une heure le délai de retrait applicable à ces contenus en cas de notification par les autorités ».


Cet amendement occasionne des changements d'importance au regard de ce à quoi la loi était destinée lors de son dépôt sur le bureau de l'Assemblée par la députée Laetitia Avia. La future loi contre la haine en ligne touche, au départ, aux contenus incitant à la haine, à la violence, aux discriminations, aux injures à caractère raciste et religieux.

Avec l'amendement, celle-ci est étendue aux messages, images et vidéos pouvant être assimilés au terrorisme ou à son apologie, ainsi que les contenus considérés comme du harcèlement, du proxénétisme ou de la pédopornographie.



De nouvelles dispositions qui favoriseraient les acteurs les plus puissants

Les députés font donc tomber, vous l'aurez compris, le délai initial de retrait du contenu signalé, de 24 heures à une heure, validant au passage le délit de non-retrait. Concernant les contenus relevant du terrorisme, c'est la police, seule, qui décidera des messages, photos et vidéos à retirer, sans aucun contrôle du juge. Cette manière de procéder pourrait entraîner des abus et faire paniquer un peu plus les plateformes, tout comme certaines organisations, qui ne voyaient déjà pas d'un bon œil un éventuel délai de 24 heures.


Pour la Quadrature du Net, par exemple, la loi sur les contenus haineux s'est transformée « en loi sécuritaire au nom de la lutte "antiterroriste" ».

Ce qui pose d'autant plus problème, outre le fait que les plateformes devront assurer une présence 24h/24 et 7j/7 pour respecter le délai maximal d'une heure, c'est que la loi s'étend à l'ensemble des éditeurs de sites, alors qu'au départ, seules celles générant plusieurs millions de visites par mois étaient ciblées. Les plus petites plateformes ne pourront pas assurer une présence permanente pour veiller au retrait des contenus signalés par la police. Beaucoup craignent alors que les géants comme Facebook et Google (grâce à leurs outils de censure automatisée) ou Twitter et YouTube n'en ressortent renforcés ayant, eux, les moyens de répondre aux dispositions particulièrement lourdes de la loi.

Source : Assemblée nationale
Modifié le 27/01/2020 à 18h03
15
13
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
Le processeur AMD Threadripper 3990X peut faire tourner Crysis… Sans carte graphique
JerryRig met le Samsung Galaxy Z Flip à l'épreuve (et ça fait mal)

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top