Le deepfake revenge porn déclaré illégal dans un état américain

02 juillet 2019 à 19h05
0
deepfake porn

Se venger d'un ancien compagnon en publiant des images intimes, à caractère sexuel, vraies ou truquées, est désormais prévu par la loi en Virginie.

Le « Revenge Porn » - qui consiste à se venger d'une personne en rendant publics des contenus pornographiques le mettant en scène - est déjà pris en compte partiellement par la loi, selon les pays. Le sujet du « deepfake revenge porn », pratique voisine mais utilisant de fausses images (montages photos et vidéos) n'est lui que très peu encadré. Une loi vient d'arriver et pourrait servir de point de départ à une série de législations dans le monde.

Le revenge porn déjà encadré par la loi

La Virginie (Etats-Unis) vient d'adopter une loi qui condamne les personnes qui feraient usage de « deepfake revenge porn ». Déjà, la divulgation d'images intimes (réelles) était punie. C'est le cas en France grâce à l'article 67 de la loi du 7 mars 2016 pour une République numérique (dite Loi Lemaire), avec des peines qui peuvent aller jusqu'à deux ans d'emprisonnement et une amende possible de 60 000 €.

Mais avec sa nouvelle loi qui vient compléter le tout premier dispositif de 2014, en évoquant clairement les deepfakes, la Virginie devient l'un des tout premiers états dans le monde à disposer d'un cadre législatif sur le sujet. Faut-il s'attendre à une vague de lois sur le deepfake ? Sans doute. Cette pratique monte en puissance, et son utilisation pourrait exploser...


Le sujet complexe des deepfakes et de leur multiplication

Les deepfakes existent depuis un certain temps et leur émergence soulève déjà des questions. Les lois que nous venons de mentionner parlent de vengeance pornographiques, mais le deepfake peut également être utilisé dans bien d'autres domaines. Et notamment pour changer totalement les propos d'une personne, personnalité politique, star, voire d'un inconnu.

Les réalisations sont de plus en plus convaincantes et réalistes. Si vous n'avez pas vu le deepfake de Barack Obama, nous vous le recommandons vivement.

Des lois autour de ces faux contenus multimédias devraient arriver dans les années à venir, car le phénomène deepfake n'en n'est qu'à son commencement. Déjà, certains y voient un élément qui pourrait déstabiliser les prochaines échéances politiques, et notamment la future élection présidentielle américaine en 2020.

Source : Neowin
3
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
PlayStation suspend temporairement ses publicités sur Facebook et Instagram
scroll top